MW / Accueil / Articles / COMPTE-RENDUS DE CONCERT - THRASHFEST 2010 (ELYSÉE-MONTMARTRE, PARIS - 13/12/10)
TITRE:

THRASHFEST 2010 (ELYSÉE-MONTMARTRE, PARIS - 13/12/10)


TYPE:
COMPTE-RENDUS DE CONCERT
GENRE:

THRASH



Une orgie de thrash metal en plein cœur de la capitale !
VAL - 15.12.2010 -
3 photo(s) - (0) commentaire(s)

Pour un amateur de vélocité métallique, le Thrashfest, c'est un peu l'Eldorado. Pensez donc : quatre groupes, dont trois sont de vraies légendes du genre ! Au programme de cette soirée, Suicidal Angels, les petits nouveaux venus de Grèce ; Death Angel, groupe culte de San Francisco ; Exodus, un des pionniers du thrash dans la Bay Area ; et enfin Kreator, les chefs de file du thrash teuton, qui célèbrent leur 25è anniversaire par cette tournée en tête d'affiche.

Que du bon, du lourd, du gras ! Qu'on se le dise, l'ambiance à l'Elysée-Montmartre ne sera pas au quatrain romantique ce soir... Et les Grecs de Suicidal Angels de le prouver derechef avec un set excellent. Leur thrash extrêmement classique n'a aucune ambition particulière, et certainement pas celle de révolutionner le genre. Au contraire, on est plutôt ici dans la perpétuation des valeurs anciennes – comprenez par là qu'un fan de Slayer en goguette dans les parages aurait certainement tendu l'oreille au premier riff. Classique, donc, mais plutôt efficace, avec une qualité technique certaine et une belle énergie. Un groupe qui gagne peu à peu ses galons et qui, avec le soutien de Nuclear Blast, a désormais toutes les cartes en main pour faire une belle carrière. C'est tout le mal qu'on leur souhaite !

SETLIST :

Reborn In Violence
Bleeding Holocaust
Dead Again
Violent Abuse
Beggar Of Scorn
...Lies
Final Dawn
Apokathilosis


[IMAGE1]

Après un bref interlude, c'est ensuite au tour du groupe américano-philippin Death Angel d'investir la scène. Bien que peu connu comparé aux ténors de la discipline (le fameux Big 4), Death Angel est un combo qui n'a jamais manqué de talent, et qui se démarque grâce à une énergie incroyable, surtout en live. Comme à l'accoutumée, leur prestation fut mouvementée, et a fait la part belle à leur dernier album, Relentless Retribution. Pas fameux sur disque, les nouveaux morceaux prennent en revanche toute leur ampleur sur scène. Ainsi, "Truce" ou encore "River Of Rapture" (énorme break central !) n'ont pas dépareillé dans un set, par ailleurs riche en petites perles antérieures. On notera évidemment le mini-medley final, commencé par "The Ultra-violence" et achevé par "Thrown To The Wolves". Surpuissant !

SETLIST :

I Chose The Sky
Evil Priest
Buried Alive
Mistress Of Pain
Claws In So Deep
Seemingly Endless Time
Truce
River Of Rapture
The Ultra-violence / Thrown To The Wolves


[IMAGE2]

Doit-on encore présenter Exodus ? Groupe phare de la scène thrash dans les années 80, c'est en son sein qu'un certain Kirk Hammett a fait ses premières armes, avec l'avenir qu'on lui connaît. D'autres grands noms sont passés par leurs rangs, comme un certain Paul Bostaph... mais c'est surtout son charismatique chanteur, Paul Baloff, et son guitariste Gary Holt, qui lui donnèrent ses premières lettres de noblesse. Suite au décès de Baloff, le groupe a retrouvé une seconde jeunesse avec Rob Dukes, et Holt est pour sa part accompagné depuis de nombreuses années par Lee Atlus. La paire est probablement ce qui se fait de plus fameux dans le thrash actuellement, et l'a encore prouvé lors de ce concert. Venus promouvoir leur album Exhibit B : The Human Condition, Exodus a bien évidemment aussi pensé aux fans de la première heure, et a asséné à une foule déchaînée un set vraiment énorme, entre nouveautés réjouissantes (l'énorme "Beyond The Pale" par exemple) et vieilleries indémodables (qui ne s'est jamais laissé aller au headbang sur le riff furieux de "Bonded By Blood" ?). Le public ne s'y trompe pas et acclamera copieusement le groupe, entre deux circle pits. Enorme succès pour ce qui est certainement le meilleur set de la soirée.

SETLIST :

The Ballad Of Leonard And Charles
Beyond The Pale
A Lesson In Violence
Deathamphetamine
Blacklist
Bonded By Blood
War Is My Shpherd
The Toxic Waltz
Strike Of the Beast
Good Riddance


[IMAGE3]

Enfin, après déjà presque trois heures de concert, c'est au tour de Kreator de venir faire se trémousser les tignasses. Une petite intro vidéo plus tard, voici "Violent Revolution" en guise d'opener. Fumée à gogo, spotlights puissants, et du riff à faire trembler les murs : pas de doute, le thrash allemand, c'est quelque chose ! Mais après les excellentes performances qui ont précédé, on ne peut s'empêcher de trouver tout ça un peu convenu. Le set est efficace, mais les méfaits de l'âge commencent vraiment à se faire sentir chez Kreator : headbang mou et parcimonieux, speech certifié 20 ans d'âge, et des titres qui sentent vraiment la poussière par moments. En revanche, les Germains connaissent leur affaire, et lorsque vient l'heure de balancer "Pleasure To Kill", c'est devant un mosh pit aux proportions fort respectables que Mille Petrozza s'époumonera. Tête d'affiche oblige, les thrasheux d'outre-Rhin se fendent même d'un rappel costaud, avant qu'enfin la pression ne retombe.

SETLIST :

Violent Revolution
Hordes Of Chaos
Phobia
Terrible Certainty
Betrayer
Voices Of The Dead
Enemy Of God
Destroy What Destroys You
When The Sun Burns Red / Amok Run
Endless Pain
People Of The Lie
Pleasure To Kill
Coma Of Souls
-
Choir Of The Damned
The Pestilence
Flag Of Hate
Tormentor


Après plus de 4 heures de thrash, c'est le sourire aux lèvres que le public, venu en masse, sort de la salle pour prendre une bouffée d'air pur (et glacial) bien méritée. On ne peut que saluer la tenue à Paris d'un concert aussi réussi, proposant une affiche aussi cohérente. 4 groupes, 4 réussites, c'est un carton plein pour le thrash en cette fin d'année 2010 ! On espère que 2011 nous réservera à nouveau une grand messe de ce calibre. Thrash 'til death !

Merci à Valérie de Century Media !


Plus d'informations sur http://www.kreator-terrorzone.de/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 298
  • 299
  • 300
Haut de page
EN RELATION AVEC KREATOR
DERNIERE CHRONIQUE
KREATOR: Gods Of Violence (2017)
4/5

Kreator est de retour et signe avec "Gods Of Violence" un remarquable opus qui se rapproche du heavy metal avec une maîtrise impressionnante.
DERNIERE ACTUALITE
KREATOR: Nouvel album en juin
 
AUTRES ARTICLES
KARNIVOOL - LA BOULE NOIRE (PARIS) - 03 DÉCEMBRE 2010
Précieuse présence dans la capitale que celle des Australiens. Un show qu'il ne fallait surtout pas manquer car Karnivool est rare autant que sa musique est délectable.
MELECHESH – AWAKENING THE GIANTS (LE TRABENDO, PARIS - 30 NOVEMBRE 2010)
Quand une tempête de sable brûlant venue du désert vient réchauffer une capitale gelée...
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022