MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

WITHIN TEMPTATION (8 FÉVRIER 2011)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
HARD ROCK MELODIQUE

Après quatre longues années sans album studio, c'est Sharon Den Adel qui reçoit Music Waves pour évoquer le très attendu nouvel album de Within Temptation "The Unforgiving"...
STRUCK - 22.03.2011 - 2 photo(s) - (0) commentaire(s)
Tout d’abord félicitation…
… pour le bébé ? Merci…

C’est ton troisième enfant ?
Oui, exactement, et la naissance est prévue pour le 5 Mai…

On pensera à toi à ce moment-là… Parlons musique si tu le veux bien, quatre ans après le précédent album studio, Within Temptation sort son sixième album studio. Comment te sens-u quelques jours avant la sortie officielle ?
Excitée parce que je suis très curieuse de savoir comment les gens vont réagir aux chansons. On n’a sorti qu’une chanson pour l’instant, et j’espère que les gens vont l’apprécier et apprécieront l’album.

N’as-tu pas eu pas eu peur que vos fans se soient dirigés vers d’autres groupes au son proche de Within Temptation ?
Tu sais, il y aura toujours de la musique… Donc, nous ne percevons pas ces groupes comme dans une compétition. C’est plus dans une optique de ce qu’ils peuvent apporter surtout si ce qu’ils apportent est bon. Et peu importe que ce soit d’autres groupes parce que c’est toujours bien de garder le genre -mais aussi la musique- vivant...

Et pourquoi est-ce que ça vous a pris autant de temps pour composer ce nouvel album ? Une sorte de manque d’inspiration ou vouliez-vous changer d’orientation musicale ?
Et bien, c’est totalement différent… "The Heart Of Everything" a été un tel succès que nous avons beaucoup plus tourné que d’habitude et dans de plus en plus de pays : nous sommes allés en Amérique, au Japon pour la première fois… On a fait plein de concerts et pas seulement en Europe… Et après, nous étions si fatigués d’avoir tant tourné que ça a presque détruit le groupe, il était temps de prendre du recul, nous concentrer sur nos vies personnelles et être un peu éloigné les uns des autres parce que nous avons tellement été les uns sur les autres (Rires) que tu manques d’espace, tu as l’impression de suffoquer… Donc, nous avions besoin de respirer et nous avons fait une pause et ensuite nous avons écrit ce nouvel album et nous l’avons fini assez tôt. Nous avons fait deux années de tournées avec des festivals…, une pause d’une année et après ça, nous avons écris l’album en une année…
Donc, ce n’est pas un manque d’inspiration, c’est juste que "The Heart Of Everything" était la consécration d’une longue aventure. Nous faisons ce type de musique depuis la fin des années 90, nous n’avons connu aucun groupe avant Within Temptation et nous pensons que nous avons trouver notre propre son et nous avons pensé qu’il était temps de faire un pas en avant supplémentaire, pour travailler dans d’autres directions et il en découle l’album que nous présentons aujourd’hui qui est influencé par les groupes de notre adolescence du milieu des années 80 à la fin des années 80… Ce n’était pas intentionnel mais ça sonnait bien et surtout, le résultat est que nous ne donnons pas l’impression de faire la même chose que sur "The Heart Of Everything" qui est le meilleur album que nous ayons pu faire.
Maintenant, nous avons fait quelque chose de totalement différent, dans une direction différente et avons vu où les choses nous menaient… avec ces groupes du passé qui nous ont donné tellement d’inspiration et d’excitation… Encore une fois, ce n’est pas intentionnel mais le fait est que nous aimons et avons grandi avec Iron Maiden mais aussi Franky Goes To Hollywood… Et tous ces types d’influences reviennent dans cet album et c’est vraiment cool même si on se demandait où on allait en mélangeant des influences aussi différentes dans un même album… Mais ça marche !

[IMAGE1]

Tu as dis que "The Heart Of Everything" était le meilleur album que vous ayez pu faire mais à contrario, es-tu consciente des reproches faits par une frange de fans notamment de metal qui considèrent qu’avec cet album, Within Temptation est devenu un groupe commercial ?
Non, je ne pense pas que "The Heart Of Everything" soit vraiment si commercial. Si tu regardes, ce sont seulement les ballades qui peuvent être perçues comme étant commerciales parce que plus facilement diffusables en radio. Mais il n’y a pas de chanson heavy qui soit vraiment diffusable en radio. Donc, quoique tu fasses, tu n’auras jamais ta place en radio excepté les singles moins heavy… De l’autre côté, tu auras les fans qui hurlent en te reprochant que ce que tu as fais est trop commercial (Rires) ! Quoiqu’il en soit, tout le monde a sa propre perception de ce qui est commercial ! Mais je pense qu’avec cet album, nous avons fait un nouveau pas vers un son rafraîchissant : je pense qu’il est toujours heavy, à certains moments, il y a toujours ce petit côté progressif avec l’influence Iron Maiden mais il y a aussi des influences metal avec des trucs à la Metallica et d’autres groupes et enfin, il y a aussi ce parfum pop des années 80 que tu peux peut-être trouver dans les refrains très catchy… Même dans "Middle Of The Night" qui est une chanson heavy, une chanson massive, tu as des refrains très catchy : c’est la combinaison de tout ça, tu vois ?

Cet album traite de super-héros de bandes dessinées…
(Elle coupe) Un peu mais pas totalement… Le thème de l’histoire est en fait basé sur un thriller et un détective… Mais à la base, nous voulions une bonne histoire, une histoire qui ne soit pas soit toute blanche, soit toute noire… Donc pendant l’écriture du script, nous avons donné les genres de films, de livres que nous aimions… et l’idée est venue de gens biens qui font de mauvais choix en fonction des circonstances et quand ils meurent, au moment où Mother Maiden vient les chercher, elle leur donne une seconde chance pour sauver leur âme. Et pour les aider dans leur tâche, ils ont des pouvoirs surnaturels pas ceux habituels comme des muscles sur-développés, une cape… les problèmes auxquels ils ont du faire face dans le passé sont des problèmes réalistes, donc on a plus une histoire réaliste et non pas surnaturelle, mais c’est vrai qu’il y a des éléments surnaturels. Et ils doivent attraper de mauvaises personnes et à ce moment, ils trouvent la rédemption de ce qu’ils ont fait dans le passé. Quand tu les regardes, il y a plusieurs histoires qui font très Marvel mais elles sont plus profondes qu’une histoire où tout est blanc ou noir…

Un thème assez proche de l’histoire de Spawn…
Oui, Spawn, exactement, par certains aspects… C’est un peu dans cette direction mais le scénario est plus réaliste, je pense…

Après un tel concept album, la prochaine étape ne serait-elle pas l’écriture d’une bande originale de film ?
(Rires) Et bien, le fait est que nous avons essayé d’écrire les paroles sur un film qui serait sorti et qui avait une bonne histoire… Mais combiner un film et un album qui dépend constamment de ce film, on a décidé qu’il était préférable de ne pas le faire. Mais alors que nous avions une bonne histoire, plutôt que de la garder entre les mains, nous avons décidé de développer une bande dessinée, quelque chose dans lequel nous avons grandi enfant… Mais de l’autre côté, nous avons fait des court-métrages comme "Mother Maiden" qui sont disponibles sur YouTube. "Mother Maiden" est le premier des trois court-métrages que nous avons fait qui explique les personnages que tu retrouves dans la bande dessinée et tous ensembles, ils te racontent l’histoire. Donc, tu dois voir le film et ensuite, lire la bande dessinée…

Changeons de sujet si tu le veux bien, vous avez sorti deux albums live pendant vos quatre ans d’absence. N’as-tu pas peur que ces deux albums soient perçus comme des albums remplissage ?
Et bien, nous avons fait des choses spéciales quand même ! The "Black Symphony" est quelque chose que nous n’avions jamais fait avant et je pense que les gens étaient contents que nous l’ayons sorti. Le concert était plus gros que gros, avec toutes les projections et les éléments théâtraux que nous y avons incorporés.
Et l’album acoustique était une réaction au fait que certes, nous avons fait de grandes choses mais Within Temptation a un autre aspect plus petit et nous avons fait une tournée de théâtres et nous l’avons mis dans un album et les gens l’aiment bien…

On en a un peu parlé tout l’heure mais comment considères-tu des groupes comme Sirenia, Leave’s Eyes, Eden Bridge… comme de simples copies de Within Temptation ou une saine compétition ?
Non, non… Comme je te l’ai dis, ils sont autour de nous… Non, je pense qu’ils se sont inspirés comme nous l’avons fait aussi bien sûr… Mais ils ont leur propre personnalité sinon ce serait des copies complètes… Mais je pense que c’est aussi une bonne chose pour les gens qui aiment ce genre de musique, ne pas seulement avoir un seul type groupe qui fait la même chose, ce que nous connaissions quand nous avons commencé. Mais pour en revenir à ta question, je pense que ces groupes ont grandi avec ce type de musique.

Et concernant ce type de musique, es-tu consciente du reproche fait par certains metalleux qui considèrent que vous faîtes une sorte de musique pour plaire au plus grand nombre. Que souhaites-tu les répondre ? Que vous faîtes ce genre de musique juste pour pouvoir vivre ou c’est votre façon d’exprimer votre art qui vous satisfait pleinement ?
Oui je comprends ce que tu veux dire… Et bien, nous faisons seulement la musique que nous aimons et nous ne pouvons pas satisfaire tout le monde. Nous avons différentes facettes, nous ne sommes pas seulement un groupe pour métalleux, il faut également aimer la pop pour nous apprécier… En général, quand tu fais de la musique, tu essayes de faire une bonne chanson et ça n’a pas d’importance quel genre de musique c’est !
Quelques fois, j’aime écouter de la dance musique et j’ai également écris une chanson avec ce type d’influences qui s’appelle "I’m not out love" : je l’aime bien, j’ai aimé la faire, elle m’a donné de l’inspiration au moment de revenir dans Within Temptation et faire à nouveau de la musique.

Tu ne veux pas être enfermé dans un seul registre…
Non, non et ça ne m’intéresse pas ! Je ne peux faire que ce qui m’intéresse vraiment, c’est tout !

On a un peu parlé de vivre de la musique. Arrivez-vous à concilier votre vie professionnelle et privée sachant que tu vas être à nouveau maman ?
Oh oui, bien sûr ! Ce n’est pas une question du nombre d’enfants que tu as mais c’est plus une question quand ils grandissent. Ma fille la plus âgée a cinq ans et doit bientôt rentrer à l’école : c’est plus un problème ! Il faut trouver des solutions et heureusement, nous avons les grands-parents qui nous aident quand nous partons en tournée…

Mais ce n’est pas trop dur d’être éloignée d’eux ?
Oh, en fait, avant cette promo, nous étions chez nous ces deux dernières années, nous avons pu profiter d’eux pendant deux ans ce qui est plus de temps que n’importe quel parent… Et pendant quelques semaines, nous allons faire la promo de cet album mais Robert ne viendra pas à chaque fois… Et de l’autre côté, pour les tournées, nous devrions tourner deux semaines de suite puis revenir à la maison et à nouveau faire deux semaines de suite et ça devrait le faire…

Et penses-tu que le fait de former un couple avec Robert, le guitariste du groupe, soit un plus pour le groupe ?
Et bien, nous avons commencé le groupe ensemble donc, tout le monde a trouvé sa place dans le groupe mais bien sûr, on a eu des moments difficiles parce que, nous sommes ceux qui avons créé le groupe, ainsi que sa musique, et chacun a son rôle et fait ce qu’il a à faire, mais je pense que tout le monde se respecte et nous agissons comme une équipe. Nous sommes une équipe, bien sûr mais nous n’agissons pas dans le sens où il y a ceux qui sont sous les feux des projecteurs et les autres… chacun d’entre nous est un individu qui est dans le groupe !

Et comment expliques-tu que Within Temptation existe encore alors que d’autres groupes comme After Forever ou Theatre of Tragedy ont disparu ?
Et bien, je ne sais pas, je pense que c’est la combinaison… Je crois que tous ces groupes faisaient la musique qu’ils aimaient et ils sont allés dans des directions différentes. Ils ont fait des choix musicaux différents et je pense que c’est une des raisons probables. Et je ne suis au courant de rien mais peut-être qu’ils ont eu des problèmes ou bien des choses qui les ont poussé à ne plus continuer en tant que groupe.

Et dans ces conditions, la pause de quatre ans que vous avez faite aide ?
Oui, oui, ça aide aussi… Nous avons toujours pris notre temps pour faire un nouvel album et ça nous permet de prendre de la distance, une réflexion sur ce que nous avons pu faire auparavant et continuer encore…

Sans transition, si tu devais choisir un titre de la discographie de Within Temptation pour faire découvrir le groupe à quelqu’un qui ne le connaîtrait pas, quel titre choisirais-tu et pourquoi ?
Ouh… C’est trop difficile, tu sais pourquoi ? Parce que nos albums sont tellement différents et il y a une ligne commune à tous les albums mais ils sont également si différents à la fois… Mon Dieu, je suis tellement imprégnée du dernier album (Rires)… que je dirais "In The Middle Of The Night".

Quel est ton meilleur souvenir d’artiste ?
Oh, on a eu tellement de choses positives dans notre carrière que c’est difficile... Et à chaque fois, on a de nouvelles choses qui nous arrivent et qui sont toutes aussi positives que les dernières… Mais je pense que quand nous avons commencé, le fait d’avoir joué à Open Air qui était le plus grand festival de metal en Europe au moment où nous y avons joué en 1997. Et c’était super, j’étais chamboulée (Rires) ! Ce n’était que notre quatrième concert et nous n’avions aucune idée de ce que ce type d’événement pouvait être. Nous n’avions pas d’expérience en termes de grands concerts et tu te retrouves devant 10.000 personnes alors que tu n’as l’habitude que de petites affluences… Mais le fait d’avoir ces spectateurs hurler quand tu joues, c’est exactement ce que nous adorons !

Tu viens de citer l’un de tes meilleurs souvenirs, au contraire, quel serait le pire ?
Le pire ? Et bien, les déceptions que tu as tout le long, qui peuvent être dues au fait de voyager intensément, le fait que ta famille te manque, ou aussi quand tu essayes d’expliquer les choses à l’intérieur du groupe… Par exemple, notre batteur est parti après plusieurs années : c’est quelque chose que nous avons mal vécu parce que nous nous considérions comme étant de la même famille, on connaît sa famille, il connaît la nôtre, il a vu nos enfants naître, il est venu à notre mariage… Tu sais toutes ces choses de la vie et puis, tu te sépares… A la fin, nous étions sur le bon chemin mais quelque chose avait changé dans notre relation, c’est difficile et c’est comme toute relation…

C’est la vie…
Oui, c’est la vie… et les choses changent mais quelques fois, c’est décevant !

Quelle est la question qu’on t’a trop souvent posée ?
En fait, quelques fois, on me demande de faire notre biographie (Rires) ! Tu vois les gens te demandent de parler de ton histoire et tu te dis : "Mon Dieu, allez ! Vous pouvez tout trouver sur Internet !"…

[IMAGE2]

A l’inverse, quelle est la question que tu souhaiterais que les lecteurs de Music Waves te posent ?
Oh, je ne m’attendais pas à cette question… Peut-être à propos des choses actuelles : le futur, ce qui se passe maintenant, notre nouvel album et ce qu’il va se passer : la musique !

Nouvel album dont nous avons un peu parlé malgré tout…
Oui !

… mais concernant ce futur, qu’avez-vous prévu ?
Oh, en raison de ma grossesse, nous avons plus de temps, nous avons repoussé la tournée… C’est triste pour les fans mais c’est un moment réjouissant pour nous et d’un autre côté, c’est excitant parce que nous pouvons nous concentrer pour faire de très bons futurs concerts quand nous reviendrons… A la base, nous étions tellement pressés pour planifier cette tournée que nous n’avions pas eu de temps de développer tout le concept mais aujourd’hui, nous avons la possibilité de vraiment tout préparer et intégrer tous les films que nous avons fait mais aussi les bandes-dessinées sur scène. Nous les apporterons sur scène (Sourire) !

Que voulais-tu faire quand tu étais enfant ?
J’ai toujours voulu chanter… et je voulais dessiner, je voulais être designer et chanter… Dès quatre ans, je chantais, j’ai commencé avec mes parents qui écoutaient Pink Floyd, Deep Purple, Queen… tous ces groupes, ils m’ont vraiment influencé musicalement. Je me souviens j'avais quatre ans et à chaque fois qu’ils allaient dans un magasin de disques, je rapportais une cassette et ma première cassette, c’était les Moody Blues, Boney M et Grease…

Choix qui confirme tes propos à savoir ne pas être cantonnée à un style musical…
Ouais (Rires) ! Plein d’influences différentes… Mais également à l’intérieur du groupe, notre bassiste est très branché musiques symphoniques, rock progressif… tu adorerais parler avec lui…

Oui c’est ce que j’ai lu à savoir qu’il est fan de Pain of Salvation par exemple…
Ouais, ouais mais Ruud aime également Pain of Salvation…

En ce qui te concerne, en ce qui concerne le progressif, tu as chanté sur le projet d’un des compositeurs progressif le plus doué de son époque : Arjen Luccassen…
Ouais, il avait réuni plein de grand musiciens. Il y avait Fish, j’ai chanté avec Fish…

Sur une chanson qui est fabuleuse…
Ouais, je l’aime bien aussi : c’était un beau projet !

Avant de se quitter, voudrais-tu dire un dernier mot aux lecteurs de Music Waves et peut-être en français ?
Oh en français (Rires) ? (En français dans le texte et en chantant) "Non je ne regrette rien !". Je chante ça parce que c’est quelque chose qui me reste en tête depuis qu’on m’a demandé si je n’avais rien regretté pendant ces quinze années de carrière. Et je ne regrette rien : j’adore la route qu’on a prise !

Et quel sera ton dernier mot pas en français ?
(Rires) Et bien, nous serons de retour en Octobre et Novembre et nous espérons vous y voir et que la foule sera folle et ça sera cool ! Nous sommes vraiment impatients d’y être car nos passages français sont des fêtes comme seuls les français savent les faire, je pense…

Merci
Ce fut un plaisir...

Un grand merci à l'équipe de Replica ainsi que Val, Lynott, Loloceltic, Childeric Thor et El_Bia pour leur contribution à cette interview...


Plus d'informations sur http://www.within-temptation.com
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 358
  • 359
Haut de page
EN RELATION AVEC WITHIN TEMPTATION
DERNIERE CHRONIQUE
Resist (2018)
“Resist” montre la maturité de Within Temptation au travers d'une grande variété d’écriture et conserve cette facilité à embarquer l’auditeur par des mélodies envoûtantes. Toutes les chroniques sur WITHIN TEMPTATION
DERNIERE ACTUALITE
WITHIN TEMPTATION : Nouvelle vidéo
VIDEO
Toutes les actualités sur WITHIN TEMPTATION
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
GLAMOUR OF THE KILL (18 JANVIER 2011)
Pour la sortie du premier album, le groupe metalcore à la mode de l'autre côté de la Manche a répondu aux questions de Music Waves...
 
ARTICLE SUIVANT
LES POLÉMIQUES AUTOUR DU HELLFEST, DU METAL ET DU SATANISME (4E PARTIE)
Sans rapprochement aucun à faire avec l'incendie qui s'est déclaré à l'Elysée Montmartre, bastion des fans de metal, Music Waves publie le quatrième volet de cet échange passionné et passionnant....

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020