MW / Accueil / Articles / AUTRE - PLEINS FEUX SUR ... CAMEL
TITRE:

PLEINS FEUX SUR ... CAMEL


TYPE:
AUTRE
GENRE:

ROCK PROGRESSIF



Survol en musique et en images de la carrière du groupe anglais Camel
ABADDON - 10.04.2011 -
2 photo(s) - (0) commentaire(s)

Camel est l’un des plus anciens groupes de progressif. C’est la rencontre entre le guitariste Andy Latimer et le claviériste Peter Bardens qui sera la pierre fondatrice de l’existence du groupe, avec la parution de leur premier album “Camel” en 1973, passé totalement inaperçu.
[IMAGE1]
Le succès commence avec le second album, “Mirage”, avec ses sonorités typiquement 70’s, où l’orgue et la guitare se renvoient la balle sur un fond plutôt jazzy, mais où l’on remarque déjà la qualité du toucher d’Andy Latimer à la guitare (ici, Lady Fantasy).


Suivra un album purement instrumental (“The Snow Goose”, 1975), considéré par les fans de l’époque comme une de leurs productions les plus abouties, puis le remarquable dyptique Moonmadness (1976) - Rain Dances (1977), qui cristallise les caractéristiques des 70’s : beaucoup d’instrumentaux, synthés à gogo, alternance avec la guitare. Pour témoin, cet “Unevensong” extrait de “Rain Dances”.

... de toute évidence, plus de qualités dans les instrumentaux que dans le chant, mais un joli condensé de l’inventivité de l’époque !

1978 est l’année d’un changement d’orientation ; des dissensions apparaissent entre Latimer et Bardens, l’influence Canterbury de Richard Sinclair (basse) se fait plus présente, le groupe s’éparpille quelque peu mais parvient encore à produire quelques pépites, telle “Echoes”, dont la longue intro instrumentale va progressivement devenir l’une des marques de fabrique du groupe.


Camel se cherche, et va en pleine vague punk tenter une approche plus commerciale après le départ de Peter Bardens. “I Can See Your House From Here” va être le plus gros échec critique et commercial du groupe, mais renferme le sublime “Ice”, où Andy Latimer laisse éclater sa sensibilité de guitariste.

[IMAGE2]

Volte-face avec “Nude” (1981), la première importante incursion dans le conceptuel symphonique, bien plus qu’un simple essai, et germe de deux albums majeurs à venir (“Dust and Dreams” et “Harbour of tears”). Avec encore un magnifique solo de guitare dans “Lies”.

Si l’album suivant (“The Single Factor”, 1982) fait appel à des pointures pour étoffer son line-up (Simon Phillips à la batterie, Ant Phillips à la douze cordes, entre autres), il reste trop formaté pour captiver les amateurs de la première heure. Pour témoin, le catchy “Sasquatch”, assez décalé dans la discographie de Camel.

Avec “Stationnnary Traveller” (1984), Latimer reprend les commandes et commence à se rapprocher du style plus symphonique qui sera le sien ultérieurement. Le morceau “Stationnnary Traveller” est un magnifique témoignage de ces recherches, avec un Latimer à la flûte en plus de la guitare.


Il faudra huit années à Andy Latimer pour mûrir son projet suivant, “Dust and Dreams”, d’après “Les Raisins de la Colère” de John Steinbeck. En aboutissant complètement son projet, Camel signe un chef-d’œuvre qui sera encore dépassé par “Harbour of Tears”, où l’enchaînement des titres traduit avec une intensité poignante les difficultés de l’immigration irlandaise, et se conclut par un bouleversant “The Hour Candle” en hommage au père d’Andy.

Beau à pleurer, non ?

Après ces deux coups de maître, Camel redescend un peu avec un “Rajaz” (1998) encombré de quelques longueurs mais toujours aussi éblouissant à la guitare, et un “A Nod And A Wink” aux sonorités plus modernes mais moins intéressant musicalement. Depuis, Andy Latimer a été frappé par une grave maladie, et sa guérison laisse espérer une nouvelle parution en 2011 ou 2012.

Retrouvez nos chroniques sur les albums de Camel.


Plus d'informations sur http://www.camelproductions.com
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 377
  • 378
Haut de page
EN RELATION AVEC CAMEL
DERNIERE CHRONIQUE
CAMEL: A Nod And A Wink (2002)
2/5

Plus moderne dans ses sonorités, "A Nod and a Wink" est surtout moins inspiré que ses prédécesseurs et marque un net passage à vide ...
DERNIERE ACTUALITE
CAMEL: Ichigo Ichie: Camel Live In Japan 2016
 
AUTRES ARTICLES
PAPA ROACH (15 DÉCEMBRE 2010)
Jerry Horton et Tobin Esperance font le point sur la carrière du géant de néo metal qu'est Papa Roach... et c'est avec Music Waves bien sûr !
KARNIVOOL (02 DÉCEMBRE 2010)
Retour sur un des albums marquants de l'année 2010 avec Mark Hosking -pas forcément le membre le plus connu du combo- pour L'interview du groupe...
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021