MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - DE DANIEL MAGDIC.
TITRE:

DE DANIEL MAGDIC.


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

METAL PROGRESSIF



Daniel Magdic, le leader de Renaissance Of Fools, a répondu à nos questions sur la sortie de son nouvel album Fear Hope And Frustration.
NUNO777 - 28.09.2011 -
2 photo(s) - (0) commentaire(s)

Daniel, tu es bien connu pour avoir été le guitariste des premiers albums de Pain Of Salvation. Pourquoi avoir quitté le groupe ?

Daniel Magdic : Et bien, c’est assez difficile de répondre, mais je crois que Daniel Gildenlöw et moi n’étions à ce moment plus sur la même longueur d’onde et j’ai senti qu’il n’y avait plus autant de plaisir à jouer ensemble. Cela s’est probablement ressenti et les autres membres du groupe n’ont plus senti ma dévotion au sein du groupe telle qu’elle aurait dû être. Ils m’ont demandé de quitter le groupe. Pour moi c’est apparu comme une libération car je pensais déjà à quitter le groupe mais je ne voulais pas car l’enregistrement de One Hour Of The Concrete Lake était très proche. Donc, on peut dire que c’est une séparation concertée.

Fear, Hope and Frustration sort au même moment que le nouvel album de Pain Of Salvation. Que penses-tu des deux derniers albums de POS ?

Je les trouve très bien. Je n’ai pas écouté tout le contenu de Road Salt mais j’aime la nouvelle direction

Gardes-tu contact avec Pain Of Salvation ?

Oui, Daniel et moi sommes de très bons amis. Nous essayons de se voit le plus possible et je suis allé le voir cet été et j’ai eu l’opportunité de voir un concert de PoS à Eskilstuna, un grand moment. J’ai vu aussi Johan Langell au concert et il n’a pas changé d’un iota (rire). C’était juste énorme, même si cela faisait deux ans que je ne les avais pas vu, c’était comme si rien n’avait changé.

Il y a de nombreux points communs entre les parties vocales de Renaissance of Fools et Pain Of Salvation. Est-ce que tu composais les mélodies vocales des premiers albums de Pain Of Salvation ?

Non pas vraiment. La seule chanson pour laquelle j’ai écrit les mélodies vocales est « Water » de One Hour. En fait, j’ai plus écrit de chansons pour One Hour que pour Entropia. Mais je pense que Daniel et moi avons été influencés et avons grandi avec la même musique. Par exemple, nous nous endormons en ce moment avec Operation Midcrime (NdN777 : Queensryche) dans les oreilles. Donc je ne trouve pas étrange si tu trouves des similarités.

Quelles sont tes influences pour ce nouvel album ?

Nous avons tous beaucoup d’influences et notre but et de les mélanger. Ce que nous voulions c’est quelque chose de heavy rock/métal qui groove avec des éléments progressifs, et je pense que le résultat s’en rapproche bien. Je crois que l’on peut entendre des influences comme King’s X, King Crimson, Black Sabbath, Rush, etc.

Pourquoi avoir pris autant de temps depuis Pain Of Salvation pour faire cet album ?

Cela a pris beaucoup de temps pour réunir le groupe et mettre tout en place.

L’album a-t-il été difficile à réaliser ?

Et bien, c’est toujours difficile de trouver un label pour sortir un album de nos jours et ça prend du temps de réunir les bons partenaires. Mais nous sommes vraiment bien avec Metalville. C’est un relatif petit label avec une poignée de groupes et dans lequel nous nous sentons bien !

[IMAGE1]


Peux-tu nous présenter le groupe Renaissance Of Fools ?

Kjell Bergendahl est le chanteur et c’est aussi un guitariste très talentueux. Il venait d’être diplômé en tant que guitariste et il a aussi pris des cours de chant là-bas. Ensuite, Magnus Karlsson, un super batteur et en quelque sorte mon âme sœur musicale. Il prend souvent part aux arrangements des chansons et joue le rôle de mastering au sein du groupe. Mais c’est terrible avec les ordinateurs (rire). Björn et lui viennent du LAMA (Los Angeles Music Academy) donc cela veut dire que je suis le moins éduqué musicalement du groupe.
Björn Tauman est le bassiste le plus régulier et qui a le meilleur groove que tu puisses imaginer. Son style est très marqué par les années 70 et cela colle parfaitement avec notre style. Nous gérons plusieurs styles au sein du groupe.

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Je connais Magnus depuis mes années au sein de PoS. Il a joué la batterie dans un groupe d’amis et je me souviens m’être dit : « Je veux vraiment jouer avec un batteur de cette trempe ». Depuis le début nous sommes de très bons amis, je crois qu’il y a une bonne alchimie entre nous.
Deux années après mon départ de PoS, nous avons joué ensemble dans un groupe qui jouait un genre de pop et nous en sommes venus à la conclusion que nous devions jouer quelque chose de plus heavy. Et nous l’avons fait. Dans ce groupe de pop il y avait un bassiste nommé Björn et nous lui avons demandé de se joindre à nous, ce qu’il a fait. Dans la première composition du groupe il y avait Mathias Henrysson qui joue actuellement dans le groupe Chainwreck avec Björn.
Nous avons répété pendant deux ans avec beaucoup de plaisir mais sans aboutir nulle part. Quand Björn et Magnus sont allés à Los Angeles pendant un temps j’étais chez moi à étudier et élever ma première fille. Quand ils sont revenus de Los Angeles nous nous sommes retrouvés mais nous n’avions aucun chanteur, donc je me suis chargé du chant dans les premiers temps. Je crois que c’est après notre premier concert avec moi au chant que nous avons rencontré Kjell, qui était dans la salle. Nous lui avons proposé de prendre part au groupe et il nous a offert ses talents, probablement pour nous sauver de ma participation en tant que chanteur (rire).

Qui compose dans le groupe ?

Pour Fear, Hope And Frustration je suis arrivé avec les idées principales, le groupe dans son ensemble a travaillé sur ces idées. Les chansons aboutissent rarement au résultat que j’imaginais au départ.

On entend beaucoup d’influences dans Renaissance Of Fools telles que King’s X. D’ailleurs Ty Tabor a participé à l’élaboration de l’album. Quel était sa fonction et comment l’avez-vous rencontré ?

A la base je suis un vrai fan de Ty et King’s X et savoir qu’il participerait à l’album et que je travaillerais avec lui fut une vraie excitation. Kjell savait que Ty, qui possède le studio Alien Bean, faisait du mastering. Nous lui avons tout simplement envoyé un mail en lui demandant s’il voulait travailler sur l’album, ce qu’il a fait. Il a vraiment fait un super boulot pour donner la touche finale à l’album.

…et Per Wiberg (clavier d’Opeth) ?

En fait Per est un vieil ami de Kjell et comme nous fantasmions sur le fait d’avoir un mellotron sur « Intervention Pt.I et II ». Il l’a appelé et lui a demandé s’il voulait faire une apparition, ce qu’il a accepté. Le côté intéressant avec la participation de Per est que les notes qu’il joue durant le refrain ont changé l’ambiance de celui-ci de sorte que nous avons dû modifier les voix dessus (Per avait reçu la chanson sans les voix). Mais nous avons tellement aimé que nous avons fait évoluer le morceau et réécrit les voix en conséquence.

[IMAGE2]


Il y a quelques temps, quand j’ai reçu l’album, il s’appelait Emissions. Maintenant il s’intitule Fear, Hope And Frustration, pourquoi ce changement ?

Cet album a eu tellement de noms…mais nous avons abouti à Fear Hope And Frustration et cela nous a paru évident. Je pense qu’il représente plus le contenu de l’album.

Y a-t-il un concept à l’album et de quels sujets traite-t-il ?

Non, ce n’est pas un album concept mais il y a surement un fil conducteur entre les chansons qui traite de sujets sociologiques et politiques. Par exemple, le contexte de « Polarized » est clairement politique, car il traite de la manière dont la distribution des ressources rend le monde divisé et « Ordinary Man’s Diary » décrit la manière que nous avons d’endosser un rôle social, qui est un sujet sociologique.

Est-ce que tu considères Renaissance Of Fools comme étant un groupe de métal progressif ?

Et bien je pense qu’il est toujours dangereux de mettre quelqu’un ou quelque chose dans une catégorie mais j’imagine que c’est humain. Je ne nous vois pas comme un groupe de métal progressif, je nous juge plutôt comme un groupe avec des apports progressifs. Je veux dire que si tu nous compares à Dream Theater ou Pain Of Salvation, nous sommes bien moins complexe et technique musicalement qu’eux. Mais comparé à des groupes de métal plus grand public nous sonnons surement progressif.

Que représente pour toi, actuellement, le terme de musique progressive ?

J’écoute énormément de prog. J’ai vu un de mes groupes favoris le printemps dernier-Rush-et c’était génial comme toujours. J’adore Mars Volta, et je pense que ce groupe a amené des éléments nouveaux au genre.

Ton style guitaristique est très influencé par les guitar-heroes, dans Entropia notamment. Quel est ton approche de la guitare dans cet album et ton style a-t-il évolué ?

J’ai vieilli, tout simplement. Dans les premiers temps je me suis principalement vu comme un guitariste et je voulais jouer comme certains de mes héros comme Steve Vai, Eric Johnson ou Steve Morse. Aujourd’hui, je me vois principalement comme un compositeur de chansons et on peut probablement le sentir dans mon jeu de guitare. Maintenant, j’écoute plutôt des guitaristes comme Ty Tabor, Alex Lifeson ou Omar Rodriguez Lopez.

Est-ce qu’une tournée est prévue ? Un passage en France ?

Pas de tournée de prévue pour l’instant, mais j’espère sincèrement que pourrons au moins venir en France et faire un ou deux concerts. Cela serait génial !

Merci pour tes réponses, Daniel. Si tu veux ajouter quelque chose la parole est à toi.

Je veux dire un énorme merci à tout ceux qui achèteront l’album ! J’espère vraiment que vous apprécierez autant l’album que nous et nous nous rencontrerons au gré des tournées. Pour vous tenir au courant des dernières nouvelles sur le groupe vous pouvez vous connecter sur notre Facebook.



Merci à Struck et Hyper pour leur contribution et à Stephan pour avoir rendu cette interview possible.


Plus d'informations sur http://www.henrysson.se/fools/www/?visa=contact
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 439
  • 440
Haut de page
EN RELATION AVEC RENAISSANCE OF FOOLS
DERNIERE CHRONIQUE
RENAISSANCE OF FOOLS: Spring (2015)
4/5

Renaissance Of Fools fait plus que confirmer le talent entendu dans son premier album. Avec "Spring", les Suédois atteignent déjà des sommets.
DERNIERE ACTUALITE
RENAISSANCE OF FOOLS: Spring
 
AUTRES ARTICLES
VIGG (21 SEPTEMBRE 2011)
Music Waves est allé à la découverte de celui qui se cache derrière Vigg pour en savoir plus sur ce "Barren" que personne n'attendait et risque fort de faire parler de lui...
ERIC MCFADDEN (24 MAI 2011)
A la veille de son concert parisien et dans le cadre de la promo de "Bluebird On Fire", Eric McFadden a évoqué ce dernier album ainsi que son parcours musical "exotique"...
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020