MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

DELAIN (11 MAI 2012)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
HARD ROCK MELODIQUE

Quelques minutes avant d'entrer sur scène pour sa date parisienne, Charlotte Wessels a accordé une interview express à MusicWaves...
STRUCK - 15.06.2012 - 3 photo(s) - (2) commentaire(s)
Quelle question t'a-t-on trop souvent posée ?
Charlotte Wessels : C'est sans doute "Peux-tu me raconter comment le groupe s'est formé ?" Tu pourras trouver la réponse dans une biographie, sans problème (rires).

Comment te sens tu quelques minutes avant de monter sur scène ?
J'ai l'habitude d'être un peu nerveuse en début de tournée mais maintenant qu'elle est entamée, je suis plus excitée que nerveuse car nous avons désormais rodé le show.

[IMAGE1]

Allez-vous jouer quelques titres du futur album qui sort en juin ?
Quelques uns oui, même un bon nombre en fait !

N'avez-vous pas peur que le public soit un peu déstabilisé par ces titres ?
C'est clair même ! Mais nous avons déjà plusieurs dates derrière nous et la réaction du public est plutôt bonne. Donc nous sommes rassurés. Dès le second refrain, les gens nous suivent et reprennent les paroles en chœur donc tout se passe plutôt bien.

Peux-tu nous parler du nouvel album "We Are The Others" ? Il semble que certains titres abordent l'agression de Sophie Lancaster, une jeune anglaise au look gothique. Est-ce que cet album aborde le thème de la tolérance ?
Oui assurément. Mais c'est surtout le cas d'un titre précis, "We Are The Others", les autres abordent d'autres thèmes. Personnellement, et cela n'engage que moi, je n'aime pas du tout le terme "tolérance" car dans son essence il évoque déjà une différence, une discrimination. Mais oui ce titre parle du fait d'accepter les autres comme ils sont. La première fois que j'ai entendu la version instrumentale en studio, j'ai tout de suite su que cela sonnait comme un hymne, que ce titre devait traiter d'un sujet important. Ce sujet de la discrimination s'est imposé à moi et je me suis mise à écrire des paroles. Et surtout j'avais ce titre "We Are The Others" que je savais évocateur et qui serait le titre de la chanson voire même de l'album. Cela me rappelait le début du XIXème siècle ainsi que Simone De Beauvoir "La femme est tout ce que l’homme appelle et tout ce qu’il n’atteint pas" ou "la femme est l'autre de l'homme". C'était une période assez difficile pour la femme et j'ai utilisé cette expression pour transformer le message et en faire quelque chose de positif. Je n'avais pas parlé de cela au groupe tout de suite mais en arrivant en Suède avec les paroles que je leur ai montrées ils m'ont dit : "Tu as vraiment envie de chanter cela, c'est un peu léger"… J'ai répondu "Euhhh non !" Et c'est ensuite que je me suis souvenu de l'histoire de Sophie Lancaster et je me suis dit qu'en utilisant ce sujet précis, mon message passerait mieux. Si je mets cette histoire en parole, je n'ai plus à tout expliquer. C'est parlant car c'est vrai et chacun connait cette histoire, chacun peut s'y identifier. Et puis je suis fière de chanter cela même si c'est plus difficile car je devais écrire dans le respect de sa famille et ses amis. J'ai donc contacté la fondation Sophie Lancaster, gérée par sa mère et avec son accord nous nous sommes entendus là dessus.

Es-tu fière de répandre ce message d'accepter l'autre ?
Oui fière mais aussi humble. Et puis nous sommes un groupe et notre objectif est de distraire. C'est une belle façon d'élever le niveau mais il faut savoir l'assumer tout en se décentrant un peu.

Cela me rappelle le dernier album d'Epica "Requiem For The Indifferent" plutôt engagé et en lien avec la réalité de notre société actuelle. N'as-tu pas peur d'éventuelles comparaisons entre ces deux albums ?
Pour être tout à fait honnête je n'ai pas lu les paroles et je ne sais pas de quoi cela parle …

Comment avez-vous composé cet album car tout le monde sait que le troisième album d'un groupe est important dans la vie d'un groupe ?
Nous avons jusqu'à ce jour essayé plusieurs façons de composer. Sur les premiers albums, l'un composait la musique et moi le chant et les mélodies vocales, point ! Mais petit à petit je me suis plus impliquée dans la musique. Sur un titre, j'ai même composé les paroles et la musique, sur d'autres j'ai travaillé avec Guus Eikens et ces derniers sont aussi arrivés dans l'album. Il y a même un titre que nous avons pour la première fois composé tous ensemble. Nous nous sommes tous réunis avec Guus mais aussi les producteurs et nous sommes partis de zéro, vers l'inconnu. Ce qui est bien c'est que chacun compose avec sa propre identité mais une fois que le groupe est réuni, nous composons une identité nouvelle, unique et qui fonctionne finalement très bien. Comme tu le dis c'est notre troisième album et nous voulions frapper fort, placer la barre plus haut, pour nous, pour évaluer notre progression et nous sommes partis pour Stockholm travailler avec une nouvelle équipe. L'ambiance était très pro et beaucoup d'idées ont fusées avec le duo Thomander/Wikström qui a déjà travaillé avec des artistes comme Rammstein, Scorpions… nous nous sommes donnés à fond et étions bien fatigués mais cela en valait la chandelle.

Nous sommes bien loin de cette impression que laissait votre premier album et qui est que Delain était le projet de Martijn Westerholt plutôt qu'un projet de groupe.
Oui, c'était surtout le cas pour le premier album.

Ce travail de groupe améliore donc l'ensemble et apporte quelques chose de plus frais ?
J'aurai du mal à te répondre. Mon implication est devenue plus grande car j'aime laisser ma créativité s'exprimer mais je ne pense pas être assez objective pour dire si je suis parvenu à améliorer la formule (rires).

Avec Burton Bell en invité sur "Where Is The Blood" vous avez cherché à surprendre les fans, à sonner plus heavy ?
Eh bien, ce n'est pas si simple de te répondre car le son est plus large c'est sur mais est-ce plus Heavy pour autant ? En tout cas si nous devenons plus heavy ce n'est pas dans le sens agressif mais dans la production. Les sons de la basse, la batterie et la guitare sont plus lourds, le clavier prend une place plus importante aussi, étant présent sur de nombreuses couches et le son est donc plus "In Your Face", plus heavy mais en même temps, les titres développent ce côté Catchy et Popy, plus facile à écouter.

Pensez-vous avoir trouvé l'équilibre parfait dans cette formule ?
Chacun d'entre nous aime certains types de chansons mais de la à en faire un album complet… Cela pourrait aboutir à un coté "Too Much". Certains titres ont un côté plus léger, radiophonique presque, mais je n'aimerai pas faire un album uniquement composé de cela. Bon, nous n'avons pas de ballade ici mais au final oui, c'est plutôt bien équilibré.

[IMAGE2]

N'en as-tu pas assez de ces catégorisations marquées "Fronted Female Metal" qui vous mettent dans le même panier qu'Epica, Lacuna Coil, Within Temptation alors que vous avez chacun un univers différent ?
On m'en parle souvent mais tu vois… Alanis Morisette est à la tête d'un groupe aussi et pour autant on ne la taxe pas de "Fronted Female Rock Music Singer". Ce terme est très spécifique et peu porteur. Et puis ces histoires me fatiguent de plus en plus. Les gens pensent que nous misons tout sur notre look et quand en effet tu y fais attention, on te dit : "Tu es une pute, seulement là pour montrer tes seins !". Si par contre on est moins apprêtée on entend : "Oh la pouilleuse elle s'est même pas coiffée !". Et quand, comme moi, on essaye de rester entre les deux, cela reste difficile. C'est très dur d'être simplement respecté pour ce que tu fais. Quand en interview, très souvent, je suis avec les autres gars du groupe, on leur demande "Comment avez-vous écrit ce titre?" alors qu'à moi on me dit "Comment fais-tu tes cheveux ?"(rires). J'ai juste envie de répondre "Fuck You !".

Penses-tu que la scène Metal est définitivement masculine et chauviniste ?
Non ! Je ne généraliserais pas comme ça, non, non pas du tout ! Tout le monde s'y met parfois et pas que les gars. Tiens pas plus tard qu'hier, j'étais sur un blog et je lisais à mon propos " Chanteuse ou stripteaseuse ?". Il y avait en dessous une photo de moi sur laquelle j'enlevai mes bottes sur scène et où on voyait un peu mes jambes. Et bien c'est une nana qui avait écrit cela. Comme quoi tu vois ce n'est pas qu'une affaire de gars, les filles peuvent être pires ! Il y a en fait beaucoup de stéréotypes dont j'aurai vraiment, mais vraiment envie d'être débarrassée.

Delain a vu passer énormément de bassistes et guitaristes ? Quel est le problème avec eux : tu les effraies ?
Oui je crois, je les effraie. Je balance mes chaussettes sales dans leurs étuis et ils quittent le groupe. Non, plus sérieusement être dans un groupe comme Delain est un job à temps complet, dans lequel il fait s'investir sans toujours attendre l'argent en retour car l'industrie musicale est très difficile aujourd'hui.

Il semble que Tomi Somers n'est pas avec vous sur cette tournée ? Pourquoi ? N'est-ce pas compliqué de devoir de nouveau s'adapter à de nouveaux musiciens afin d'être efficace en live ?
J'en avais assez en effet puis Bas est arrivé et a fait un super boulot. Nous n'aimons pas tous ces changements mais nous avons de très bons remplaçants donc nous sommes heureux.

Cela apporte un peu de fraicheur dans le groupe ?
Ce qui est bien c'est qu'en tout cas cela ne change pas la direction musicale de Delain. Les compositeurs principaux restent et c'est donc plutôt positif. Mais la vie sur scène prend une place importante aussi. Nous sommes tous membres de la même équipe, nous nous levons et nous couchons ensemble. Il nous faut trouver la bonne alchimie et nous l'avons maintenant donc tout est OK.

Comment expliques-tu que la majorité des groupes à chanteuses comme Epica, Lacuna Coil… et Delain n'ont à leur tête que de jolies filles ? C'est une coïncidence ou une tactique commerciale avec le but avoué de rameuter un public masculin ?
Je dirais juste… Je ne parlerais pas des autres mais de moi. Quand tu me regardes le matin au saut du lit, je n'ai rien de plus que n'importe quelle fille que tu croises dans la rue. Maintenant, c'est fou ce que des extensions, un bon maquillage et un soutien gorge rembourré peuvent faire ! Sans compter le talent des photographes. Donc non, au final je n'ai rien de plus qu'une autre.

Avoue tout de même que pas mal de fans doivent écouter le groupe pour la première fois…
... (Coupant) A cause de mon apparence !? Non, Tu crois cela !? Du genre "Oh elle est bonne je vais écouter leur musique !" D'un point de vue marketing je comprends que les gars aiment les jolis clichés sexy mais tout de même.

[IMAGE3]

Sans transition, quel est ton meilleur souvenir en tant qu'artiste ?
L'an dernier, pour jouer ici, c'était vraiment une superbe expérience.

Et au contraire le pire ?
Je dirais la fois où j'ai eu un malaise sur scène, du genre blackout total. Après à peine deux titres je ne pouvais plus chanter.

Nous avons commencé en évoquant la question que l'on t'avait trop souvent posée. A l'inverse, quelle est la question que tu aimerais que les lecteurs te posent ?
J'ai beau réfléchir, je ne trouve pas d'idée. Souvent les interviews proposées sont très bien préparées et en dehors des questions sur la biographie… Je ne sais pas peut être "Quel est ton livre préféré" et encore…

Pour finir, un mot en français peut être pour les lecteurs de Musicwaves.
(En français dans le texte) "Oui ! Oui Merci…". Merci pour tout votre soutien, j'espère que vous aimerez le show, et l'album "We Are The Others".

Merci à Karine de Roadrunner pour avoir permis cette rencontre, Lynott pour ses questions et surtout Mr. Blue pour sa superbe retranscription !


Plus d'informations sur http://site.delain.nl/
 
(2) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
METALNATURE - 24/06/2012 13:01:14
0
Je n'avais pas accroché au premier album mais cette itw donne envie de jeter une oreille sur le dernier. Thanks!
METALNATURE - 24/06/2012 13:01:06
1
Je n'avais pas accroché au premier album mais cet itw donne envie de jeter une oreille sur le dernier. Thanks!
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 616
  • 617
  • 618
Haut de page
EN RELATION AVEC DELAIN
DERNIERE CHRONIQUE
Apocalypse And Chill (2020)
Combinant puissance et mélodie, mais aussi ambitions conceptuelles et facilité d'écoute, "Apocalypse And Chill" est un superbe album de métal symphonique qui devrait propulser Delain dans les premiers rangs du genre. Toutes les chroniques sur DELAIN
DERNIERE ACTUALITE
DELAIN: Nouvelle vidéo
VIDEO
Toutes les actualités sur DELAIN
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
XII ALFONSO - AVEC PHILIPPE CLAERHOUT
A l'occasion de la sortie du triple album Darwin, entretien avec Philippe Claerhout (réalisé par mail en mai 2012)
 
ARTICLE SUIVANT
XII ALFONSO - AVEC PHILIPPE CLAERHOUT
A l'occasion de la sortie du triple album Darwin, entretien avec Philippe Claerhout (réalisé par mail en mai 2012)

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020