MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

LA NUIT DU ROCK PROGRESSIF ITALIEN


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
AUTRES

Nuit du Rock Progressif italien (La Maschera Di Cera + The Watch) : le samedi 09 décembre 2006 au Centre Socioculturel de Porchefontaine
ALADDIN_SANE - 12.02.2007 - 0 photo(s) - (0) commentaire(s)
Retour à Versailles. Cela faisait quelques mois que je n’étais pas venu mais j’avais l’impression que cela faisait seulement quelques jours tant mes souvenirs du précédent concert (ACT en juillet) étaient encore vivaces : une petite salle dans laquelle on accède par une arrière cour, les musiciens qui font la balance, des amateurs de progressif qui se retrouvent et discutent de leur passion… Bref, un (petit) univers qui devient vite familier.

19h25, La Maschera Di Cera entre en scène pour cette nuit (disons plutôt soirée) du Rock Progressif italien et c’est l’intro du dernier album « LuxAde » qui ouvre le bal. Ah ! La Maschera Di Cera, sûrement une des meilleures formation actuelle dans son genre. Quand je dis « actuelle », je parle bien de la formation parce que côté musique c’est plutôt retour à l’âge d’or du rock progressif italien, du temps où Museo Rosenbach et Biglietto Per l’Inferno faisaient parler d’eux (vers 1973-1974). Le chant est écorché vif, la basse gronde, la batterie impose son rythme, la flûte virevolte tandis que le clavier enveloppe le tout de ses sonorités « vintage » ; il n’y a pas de guitare (à part quelques passages acoustiques) mais il n’y en a pas besoin, la puissance et le sens de la composition sont là et ils vont rester à un haut niveau tout le temps que durera le concert (jusqu’à 21h00) pour s’achever sur l’hymne du dernier album « Orpheus ». Entre temps, le groupe aura revisité son répertoire, fort de 3 albums, avec notamment un « La Maschera Di Cera » épique et mémorable. A celles et ceux qui étaient trop jeunes au début des 70’s et qui aiment le rock dans ce qu’il a de plus flamboyant et lyrique, il faut absolument aller voir La Maschera Di Cera, une vraie machine à remonter le temps à l’époque où le rock progressif était à son apogée.

21h40, c’est au tour de The Watch de prendre le relais. Changement de groupe et changement d’ambiance. Cette fois, ce sont les amateurs de Genesis première période qui vont être aux anges car The Watch perpétue scrupuleusement cette musique créée par Peter Gabriel et ses acolytes à la fin des 60’s. Le groupe enregistre le concert en vue de sortir un DVD, autrement dit, les musiciens vont devoir faire preuve de professionnalisme et effectivement, c’est le cas. On sent que les membres du groupe, et notamment le chanteur, prennent plaisir à jouer mais personnellement je trouve leur musique trop proche de celle de Genesis pour être vraiment emporté. Malgré tout, le public, plus nombreux qu’en début de soirée, est vraiment enthousiaste, d’autant plus quand The Watch se permet de reprendre « The return of the giant hoghweed », nostalgie, quand tu nous tiens… Le concert se termine vers 23h30.

Encore une fois, remercions Patrice Gauthier et toute l’équipe de Fantastiques Musiques d’avoir le courage et l’ambition de proposer de tels concerts pour les quelques passionnés que nous sommes. J’espère que nous serons plus nombreux les prochaines fois, surtout qu’il y a notamment After Crying programmé pour mai 2007 alors, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Prochaines dates :
- Floyd Legend, le 10 février, au Palais des Congrès de Versailles
- The Musical Box (tournée Foxtrot), le 24 mars, à l’Olympia de Paris
- The Musical Box (tournée Selling England by the Pound), le 25 mars, à l’Olympia de Paris
- After Crying, le 12 mai, au Théatre Montansier de Versailles


© Aladdin_Sane
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image

Item 1 of 0
 
Haut de page
EN RELATION AVEC ADMINISTRATION
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
WASTEFALL - PAR STRUCK
Dans le cadre de la promo de leur dernier album "Self-Exile", Domenik Papaemmanouil (chant) et Alex Katsiyiannis (guitare) de Wastefall ont bien voulu recevoir Progressive Waves pour un entretien découverte des plus intéressants !
 
ARTICLE SUIVANT
PAIN OF SALVATION - PARIS - JANVIER 2007
De passage à Paris pour promouvoir la sortie de « Scarsick », Daniel Gildenlöw et Johan Hallgren ont bien voulu accorder quelques trop courtes minutes à Progressive Waves…

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020