MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - EMERGENCY GATE (10 JANVIER 2013)
TITRE:

EMERGENCY GATE (10 JANVIER 2013)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

DEATH METAL



"Si tu es fan d’Emergency Gate, tu pourras toujours compter sur une surprise"
STRUCK - 22.02.2013 -
3 photo(s) - (0) commentaire(s)

Quelle est la question qu’on vous a trop souvent posée ?

Mario Lochert : La question qui revient souvent est : "Pourquoi avez-vous appelé cet album "You" ? C’est la question la plus importante des médias parce qu’ils considèrent que ce n’est pas un titre usuel pour un disque de heavy metal.


[IMAGE1]


"You" est le quatrième album d’Emergency Gate...

Mario : En fait, c’est notre cinquième…


Oui mais le premier album était une démo.

Mario : Le premier était effectivement une démo donc oui, disons que c’est notre quatrième album (Rires)…


A propos de ce titre justement, est-ce un message dirigé à votre public ? Voulez-vous lui faire passer un message concernant la précarité de notre vie et l’humanité comme le visuel de la pochette et des titres comme "Revolution", "You" and "Force United"… semblent l’indiquer ?

Mario : Et bien, le titre "You" a été choisi par notre guitariste Udo (NdStruck : Simon). La raison pour laquelle nous avons décidé de l’appeler ainsi c’est que nous voulions donner quelque chose aux auditeurs et à nos fans. C'est la raison pour laquelle nous faisons tout ceci : si nous voyageons pour jouer de la musique, c’est pour vous ! Ce titre est dédié à tous nos fans à travers le monde. Ils peuvent également trouver dans les paroles une partie de leur vie : par exemple, quand tu regardes l’édition limitée, il y a 6 miroirs et autant de façons de vivre.

Matthias Kupka : Nous sommes également 6 dans le groupe…

Mario : … et en tant que tel, nous faisons tous partie de votre vie.


Il semblerait que vous vouliez remercier vos fans en quelque sorte, cela signifie-t-il que vous avez mis tout ce que vous aviez en vous pour cet album ?

Mario : Oui, bien sûr ! Mais je considère que le meilleur reste toujours à venir : chaque jour, tu es meilleur musicien, tu écris de meilleures chansons, tu as de nouvelles idées… Je pense donc que le prochain album sera encore plus proche de la perfection… Sur cet album, nous avons donné tout ce que nous avions dans le cœur…


La musique de "You" est très typée mélodeath comme une sorte de retour aux sources de In Flames, Soilwork, Dark Tranquillity… Acceptez-vous cette comparaison ?

Matthias : Tu as raison parfois notre musique ressemble à du In Flames ou Soilwork, bien sûr… Mais nous n’entrons pas en studio en nous disant que nous devons sonner comme ces groupes. A chaque fois que nous commençons à travailler sur une chanson, nous n’écoutons plus rien parce que nous ne voulons pas être influencés par des choses extérieures. Nous écrivons donc des choses et si ça sonne bien, nous le gardons (Sourire).


Et êtes-vous conscients que les fans font ce parallèle avec ce groupe ?

Matthias : Bien sûr ! Mais à chaque interview, je dois répondre à la question comment sonne l’album et je réponds : "Ca sonne comme du Emergency Gate !".
C’est le travail des journalistes de faire des comparaisons…


Malgré tout, est-ce que vous appréciez les groupes que nous avons cités et auxquels on vous compare ?

Matthias : Bien sûr !


Vous devez donc être fier d’être comparés à eux !

Matthias : Evidemment ! J’écoutais du Soilwork avant même de faire de la musique avec Emergency Gate…

Mario : Bien sûr que nous sommes fiers que les gens nous disent que nous sonnons comme des groupes scandinaves….

Matthias : … mais nous ne voulons pas vivre dans leurs ombres !

Mario : Malgré tout, c’est un problème pour nous. On nous dit souvent que nous sonnons comme Amaranthe ou Asking Alexandria ou je ne sais quel autre groupe en raison de nos claviers spécifiques.


Même si pour la comparaison avec Amaranthe, il faudrait que Matthias se soit coupé quelque chose à l’entre-jambes…

Matthias : (Rires)

Mario : Nous faisons ce style de musique depuis 2008 avec des programmateurs, des claviers… et même si nous ne sommes pas aussi connus que Asking Alexandria par exemple, il faut quand même savoir que nous avons découvert ce style musical. A l’époque où nous avons créé ce style avec des techno loops, un seul groupe le faisait et ce groupe était japonais : Blood Stain Child.

C’est pourquoi je dis que nous avons un problème aujourd’hui quand on dit que nous sonnons comme tel ou tel groupe mais si tu vas sur Wikipédia, tu constates que tous ces groupes existent depuis 2010 alors que nous jouions ce style de musique 3 ans avant… Mais ne te méprends pas, nous sommes fiers que l’on nous dise que nous sonnons comme In Flames ou Soilwork mais nous sommes les premiers à avoir ajouté des programmations supplémentaires, des claviers.


Etes-vous conscients que plein de personnes vont dire que Emergency Gate est le précurseur de la nouvelle génération de groupes mélodeath ?

Mario : En tant que dernier membre originel du groupe, je suis déjà content que le groupe existe… Quoi qu’il en soit, je ne suis pas là pour dire que nous faisons les choses mieux que les autres. A chaque fois que nous faisons quelque chose, nous le faisons à notre manière si bien qu’on ne peut pas nous mettre dans une catégorie bien spécifique : nous sonnons différemment sur chaque album.

Matthias : Nous développons notre musique continuellement.


Quand on connaît l’histoire d’Emergency Gate, on sait pertinemment qu’on ne peut pas mettre le groupe dans une catégorie surtout quand on sait que le groupe faisait du power metal à ses débuts…

Matthias : C'est vrai... Tout ceci me rappelle "Rewake" et l’album cadeau offert à nos fans pour Noël "Rememberance" (Rires)…

Mario : C’était un EP composé de chansons datant de 15 ans…

Matthias : Les fans étaient stupéfaits d’entendre ça (Rires) !

Mario : Ils devaient se demander de quel groupe était cet album (Rires) !


Mais si je suppose que cela a été simple pour toi Mario de jouer ces titres que tu as composé, ça a dû être plus dur pour toi, Matthias, de les chanter ?

Mario : On a réarrangé les titres afin que le chant de Matthias colle au mieux.


Comment jugez-vous l’évolution de la scène mélodeath qui semble perdre de la vitesse par rapport au metalcore qui est le style du moment ?

Mario : Et bien, je pense que tu pouvais t’attendre à ce que nous faisons actuellement en écoutant nos 3 précédents albums : tu pouvais constater que le groupe n’avait pas de limite. Nous savons plus ou moins quel niveau nous pouvons atteindre mais nous ne l’avons toujours pas atteint. Nous prenons beaucoup de plaisir et ce que peuvent dire les maisons de disques est secondaire… Nous sommes des musiciens et en tant que tels nous voulons jouer de la musique et prendre du plaisir. Et je pense que ça s’entend sur cet album : nous vivons notre musique !


Et pensez-vous que ce succès acquis est lié au fait que vous prenez du plaisir dans votre musique ?

Mario : Généralement, quand tu achètes un CD d'un groupe, tu sais par avance comment ça va sonner. Si tu es fan d’Emergency Gate, tu pourras toujours compter sur une surprise. Ce n’est pas une question de style musical parce que c’est toujours le même mais chaque album sonne un peu différemment des autres : l'un sera un peu plus progressif, l'autre un peu plus électronique, un autre un peu plus désorientant…


Et selon vous, quel est le point le plus surprenant concernant "You" ?

Mario : Dans ce nouvel album, chaque titre est très proche de notre meilleur. Tu as des choses heavy dans chaque titre, des choses mélodiques, c’est vraiment très accrocheur à tel point que c’est dur de stopper son écoute : au bout de deux écoutes, tu peux fredonner les refrains… C’est quelque chose que nous n’avions pas dans nos précédents albums. Mais du point de vue des riffs, c’est vraiment super heavy ; si tu enlèves les claviers, les guitares mélodiques… tu as du death metal !


Et selon vous, quel est l’ingrédient le plus important dans la recette d’Emergency Gate ?

Mario : Nous pouvons jouer de façon très heavy tout en restant "commercial"… Tu peux écouter notre album n’importe où si bien que même s'il est heavy, tu peux avoir du plaisir en l’écoutant.


Qu’attendez-vous de cet album ?

Matthias : Nous voulons avant tout faire du bon boulot !

Mario : Nous voulons tourner à nouveau dans le plus de pays possible. Nous voulons que nos fans soient contents, c’est vraiment la raison pour laquelle nous faisons ça !


Pensez-vous avoir franchi un cap supplémentaire avec cet album et cela s’explique notamment par cette journée promo en France ?

Mario : Bien sûr ! Tout le monde dans le groupe aime la France, nous avons déjà tourné trois fois en France et nous avons énormément apprécié. Nous voulons revenir ici avec cet album afin de tout déchirer (Sourire) !

Matthias : C’est le sujet d’un titre comme "Moshpit".


[IMAGE2]


Fabian Kießling, votre ancien chanteur semble avoir été l’instigateur de l’évolution musicale du groupe vers un mélodeath. Pourquoi continuer dans cette voie malgré son départ ?

Mario : Et bien, nous étions déjà en train de changer de style quand Fabian était en train de partir. Petit à petit, il s’est effondré, il ne pouvait plus chanter… Alors, nous avons continué cette évolution et avons cherché un mec qui pourrait growler, hurler et bien entendu, chanter parfaitement dans le registre clair. Et Matthias correspondait exactement à cette description.


Mario, tu es le dernier membre originel du groupe… En tant que tel pourquoi avoir gardé le nom d’Emergency Gate malgré tous les changements (line-up, style musical…) ?

Mario : (Rires) Nous avons vraiment pensé sérieusement à changer de nom mais nous nous sommes dits qu’Universal avait bien travaillé le groupe, le nom était connu… Il aurait été bête de ne pas exploiter tout ce travail ! Et puis, il faut également savoir que Emergency Gate est mon bébé !


A ce propos, que penses tu de sa croissance ?

Matthias : Attends, nous sommes également les parents de ce bébé (Rires) !

Mario : C’est difficile de le dire en quelques mots parce que nous avons dû traverser des moments pourris, nous avons joué des concerts de merde, nous avons dormi dans des lieux sordides… Nous avons eu des hauts et des bas, des membres sont partis, Fabian est parti en raison d’une longue maladie, Chris Rybak, le clavier, a dû choisir entre la musique et une carrière de chimiste pour fonder une famille, Chris Widmann, le batteur a quitté le groupe après "Rewake" et est revenu sur l’album "You"…


… Malgré tous ces hauts et bas, as-tu songé à abandonner ?

Mario : Bien sûr que nous y avons pensé ! Mais nous avions encore une facture à payer à nos fans. Et on en revient à la première question de la raison pour laquelle nous avons appelé cet album "You". Nous faisons tout ça pour eux ! Effectivement, nous avons des moments de plaisir, mais c'est aussi beaucoup de stress, tu es loin de chez toi quand tu es en tournée.


Pensez-vous avoir trouvé l’environnement parfait pour travailler ?

Mario : Nous avons déjà travaillé avec des partenaires qui se foutaient de nous, mais cette fois, mais nous sommes satisfaits… Attendons de voir ce qu’il se passe avec cet album même si je pense que les metalleux français prendront du plaisir à l'écouter.


Penses-tu que ces mauvais choix de partenaires soient la cause de la sortie de seulement 4 albums depuis la création du groupe en 1996 ?

Matthias : C’est une des raisons bien entendu. Après "Remembrance", Udo (NdStruck : Simon) et moi-même avions plein de matériel pour faire de nouveaux titres, nous étions prêts pour un album mais un des partenaires nous a mis des bâtons dans les roues…

Mario : On a alors décidé de prendre du temps pour sortir "You". Nous voulions le sortir de la meilleure des façons, nous voulions travailler comme les grands groupes, nous voulions écrire les chansons pour les enregistrer en studio mais également composer en studio…

Matthias : C’est vraiment important de faire en sorte que tout soit parfait, d’avoir des partenaires qui te soutiennent…


Comment jugez-vous votre premier album avec le recul ?

Matthias : C’est une bonne question (Rires) !

Mario : Le premier album (Sourire)… Et bien, c’était un mélange assez détonant… Il y avait des paroles allemandes, anglaises… des trucs émo, des ballades rock…

Matthias : … du punk (Rires) !

Mario : … du punk, des trucs heavy rock… C’était une démo !

Matthias : Une sorte de soupe musicale (Rires) !

Mario : Mais finalement, on a presque réussi à en vendre mille… ce qui n’est pas si mal ! C’était nos débuts !


Et justement, Mario, comment perçois-tu les débuts de Emergency Gate : avec un brin de nostalgie ou content d’avoir laissé derrière toi cette période difficile ?

Mario : (Silence) C’est chaud ce que tu me demandes ! Dans ma jeunesse, j’ai joué dans une ligue majeure du championnat allemand donc je ne vivais que pour le football. Mais un soir, je me suis rendu à un concert de metal et ça a changé ma vie. J’ai voulu devenir une star du rock et je suis comme un pit-bull : quand je crois en quelque chose, je mords et ne desserres jamais la mâchoire et c’est peut-être une des raisons pour lesquelles je suis ici… J’espère juste que la morsure que j’ai faite a été assez forte pour tenir les 10 prochaines années (Rires) ! Cependant, je te mentirais en disant que je pensais qu’un jour, je serais à Paris pour faire plus de 30 interviews dans la journée…


Si vous deviez choisir un titre de la discographie d’Emergency Gate pour faire découvrir le groupe à quelqu’un qui ne le connaîtrait pas, lequel choisiriez-vous et pourquoi ?

Mario : C’est difficile mais dans "You", les chansons les plus commerciales…

Matthias : … celles qui pourraient passer en radio…

Mario : "Breathless", "Liar’s Truth" et "Back From The Grave"… "Back From The Grave" serait une sorte de mélange entre Sentenced et In Flames, "Breathless" serait plus dans une mouvance Forbidden avec des trucs groovy. Et si tu ne connais pas le groupe et tu veux savoir ce que nous sommes, il faut écouter "Mindfuck" ou "You".

Matthias : "Mosphit" ou "Revolution".


Quel est votre meilleur souvenir d’artiste ?

Matthias : Avoir joué au Wacken (Sourire)…

Mario : Pour moi, en tant que musicien, ce que tu n’oublies jamais c’est le jour où tu signes ton premier contrat avec un label. Ca a été vraiment une chose extraordinaire pour moi : aller aux Pays-Bas pour signer un contrat, être pour la première fois dans un grande hotel… Tu te demandes où tu es.


Au contraire, quel pourrait être le pire souvenir ?

Mario : Le pire souvenir a été notre tournée promotionnelle pour notre premier album "Nightly Ray". Nous avons dû dormir dans un endroit vraiment ignoble en Autriche si je me souviens bien… Le groupe qui avait joué la veille avait chié dans les lits et Fabian qui s’était jeté sur le lit à notre arrivée s’est relevé avec l’avant-bras recouvert de merde (Rires)…


On a commencé cette interview par la question qu’on vous avait trop souvent posée, au contraire, quelle est celle que vous souhaiteriez que je vous pose ?

Mario : (Silence) Je pense que j’ai vraiment eu droit aux meilleures questions qu’on ne m’ait jamais posé en interview. J’ai vraiment dû réfléchir avant de répondre et me replonger dans mon passé : ce n’est vraiment pas une interview standard à laquelle nous avons eu droit. Tout ça pour dire que je ne sais pas ce que nous pourrions dire de plus et ce que tu pourrais me demander de plus pour qu’on s’intéresse à Emergency Gate. Si, nous pourrions dire aux filles célibataires que Mattias est à vendre …

Matthias : Je ne sais pas si ma femme serait d’accord… Mais personnellement je suis prêt à donner de ma personne pour le groupe (Rires) !


Avant de se quitter, le mot de la fin pour les lecteurs de Music Waves et peut-être même en français ?

Matthias : "Vive la France !"

Mario : J’ai fait du français deux ans à l’école, ma mère est traductrice français/espagnol… Attends, cette année Emergency Gate a écrit ses propres chansons, il y a 15 ans donc : "C’est l’anniversaire de Emergency Gate… Zut, il est 13 heures !" (Rires) ! Venez bientôt nous voir à nos concerts pour prendre du bon temps (Rires) !


[IMAGE3]


A cet égard, avez-vous des dates prévues en France ?

Mario: Nous ferons tout notre possible pour revenir en France avec cet album. Nous verrons bien !


Merci

Mario : Merci beaucoup !


Merci à Replica et Noise pour sa contribution...


Plus d'informations sur http://www.emergency-gate.de/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 794
  • 795
  • 796
Haut de page
EN RELATION AVEC EMERGENCY GATE
DERNIERE CHRONIQUE
EMERGENCY GATE: Infected (2014)
3/5

Infected est un album violent et rugueux dans la lignée des derniers Avatar, une oeuvre qui révèle son potentiel au fil d'écoutes studieuses.
DERNIERE ACTUALITE
Emergency Gate: You
 
AUTRES ARTICLES
TESSERACT (22 OCTOBRE 2012)
"Je peux déjà vous assurer que vous allez aimer ce qui vient"
BIFFY CLYRO (15 JANVIER 2013)
"Je vois cet album comme un voyage de plusieurs années pendant lequel le groupe a dû lutter contre des conflits internes afin de rester concentrer."
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021