MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

CHRISTOPHE (21 FÉVRIER 2013)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
AUTRES

"Je fais de la musique avant tout pour moi. Je ne suis pas du tout dans l’artistique calculé "
STRUCK - 18.04.2020 - 3 photo(s) - (0) commentaire(s)
Plutôt habitué à des interviews en pleine journée, Music Waves a dérogé à sa règle pour rencontrer un drôle d'oiseau de nuit. C'est dans son appartement qui lui sert également de studio que l'inoubliable Christophe nous a reçu...



Quelle est la question qu’on t’a trop souvent posée ?


Tu veux dire dans les interviews ? Hum… J’ai toujours eu des rencontres avec des questions qui ont plus ou moins attrait à mon histoire. Je n’ai pas de question précise en tête.. En général avec les journalistes, elles sont plutôt bien parce qu’on est dans le live… C’est plutôt lorsqu’on m’envoie des questionnaires par mail par exemple qu’effectivement, on en retrouve quelques une d'étranges…





Concernant les questions qui reviennent, je suppose qu'elles ont un rapport avec "Aline" ou "Les Mots Bleus". Tu n’en as pas marre de voir ton nom encore lié à ces deux titres assez éloignés de ton univers musical actuel ?

Si je te disais que j'en ai marre, je te mentirai… Mais me parler de ça aujourd’hui est un peu désuet... Ce n’est pas comme si j’étais un mec formaté qui débute une carrière…


Malgré tout, ne te sens-tu pas trop prisonnier de ces titres et de l’étiquette qui en découle ? Ces tubes n’ont t-il pas empêché de faire découvrir au public tes autres compositions ?

Tu sais quand j’ai fait "Aline", j’étais déjà éloigné de mon univers musical. Mais maintenant j’ai une vraie vue et une bonne connaissance de moi. Pour n’importe quel artiste, la vie est comme ça… Personnellement, je découvre des choses tous les jours…


En effet, cet album de rareté est très intimiste et expérimental, avec parfois des petites touches électro : une sorte de mix entre, principalement ta période "Jean Michel Jarre" et tes tentatives électro bien plus récente. Il y a également des extraits de film au début de "Silence on meurt" dans la lignée de ton époque où tu collectionnais les bandes de vieux films…

Je fais de la musique avant tout pour moi, c’est un truc intime. Je ne suis pas du tout dans l’artistique calculé.

Apres justement parce que c’est intime, senti et vécu, certaines personnes de ma génération ne connaissent pas mes derniers travaux. Je sais que lors des rencontres que je fais, par exemple dans les boîtes où je vais le soir, je me rends compte qu'il y a des jeunes qui vivent comme moi quand j’avais 20 ou 30 ans. Ils viennent vers moi mais pas pour me parler d’ "Aline". Non, ils me félicitent pour ma carrière en général ce qui me fait vraiment plaisir.

Aujourd’hui, je me sens plus sur ma route. Depuis tout jeune, j’ai toujours voulu être libre, n’écouter personne. J’ai toujours aimé l’inconnu et j’ai gardé cette soif de découverte notamment au niveau de la technologie actuelle qui m’intéresse beaucoup.


La totalité des titres sauf un sont chantés en anglais…

(Il coupe) Assimilé anglais ! Ca donne une tonalité, une robe musicale. Ce "simili anglais", c’est comme un instrument. Un son peut être saturé et tout à coup, un mot m’échappe : c’est un instrument !


Es-tu d’accord que dans "Take it" fait ressortir tes influences Pink Floyd avec cette guitare acérée qui côtoie ce piano ?

Tu ressens ça ? Attends, c’est important. Je vais l'écouter car je voudrais comprendre ton ressenti (il met le morceau). Pour être honnête, je n’ai jamais été très Pink Floyd même si j'ai apprécié ce groupe… j’étais plutôt Vanillia Fudge.


Pourquoi ne pas avoir sorti "Stay Away" à l'époque tant ce titre est un véritable tube en puissance (malgré sa longueur hors format radio).

En fait, ce titre est déjà sorti et s'intitule "L’Italie". Pour être cash, je préfère ma maquette. Quand j'écoute cette maquette remasterisée et la version sortie à l'époque, il n'y a pas photo...





"Same Thing" est un titre assez rock, qui me fait penser aux Rolling Stones, as-tu été influencé par ce groupe à une époque ?

Ce n’est pas un truc réfléchi, c’est un truc réalisé sur l’instant. C’est ça que j’aime, créer dans l’urgence, je suis dans la recherche du plaisir. Je fais des trucs en ce moment, tu n’imagines même pas ! Le décalage entre mes albums qu’on connait, et les trucs expérimentaux : c’est de là que sort la matière qui sortira en disque. Quoi qu’il en soit, quand je compose je cherche juste à ce qu’il y ait une cohérence avec le reste de l’album.


Quand quelqu'un comme Alan Vega dont tu es fan (la chanson Rencontre à l'As Vegas dans laquelle il parle de sa passion du jeu et d'Alan Vega) crache (au sens propre) sur son public, tu l'excuses ? Le talent excuse t-il tout ?

Et bien, je ne suis pas à sa place. Regarde Lou Reed, il crachait sur son public, c'est comme ça ! Ca ne m’empêche pas d’avoir tous ses albums. Oui, le talent peut excuser certaines choses même si je ne comprends pas comment on peut réagir de cette façon... Enfin, c'est comme ça... Moi c’est moi, lui c’est lui…


Est ce facile lorsque l'on est un chateur français de travailler avec Carmine Appice qui joue de la batterie sur l'album "Aimer ce que nous sommes" ?

Tiens justement, lui ce n’est pas un mec qui crache sur son public ! Le seul problème entre nous, c’était la langue. Il ne parle pas français et moi, je parle mal l’anglais. Après comme c’est un mec dont je connais la musique par cœur, je peux le guider et essayer de le raisonner sur certains trucs. Il a tellement d'expérience qu’il pige tout, tout de suite.


Quelle est l’importance de l’image sur ta carrière ? En effet, tu as une image très sérieuse alors que nombre de chansons font transparaitre beaucoup d'humour. Pourquoi cette volonté de donner une image très "froide" voire "dure.

Je donne une image vraie, naturelle. Donc elle est parfois timide, parfois extravertie, elle n’est jamais identique. Quand un mec me prend en photo, s'il n’y a pas quelqu’un qui raconte une connerie à ce moment-là, je ne souris pas. Mon métier n’est pas de sourire (Sourire).


Quel regard portes-tu sur la nouvelle génération, tu as notamment chanté avec Julien Doré…

Il a aussi chanté avec Adamo. Il est vachement respecté par des chanteurs comme Arno. Il n’a rien à voir avec moi il arrive quand même à m’étonner. Tu es obligé d’avoir de l’admiration pour lui car il est très doué pour l’écriture. Je peux te dire que ne jouerais pas au scrabble avec lui (Rires).


Ton style peut évoquer Sébastien Tellier, le côté délirant en moins… Acceptes-tu une telle comparaison ?

Je ne me suis jamais comparé aux autres. Je ne sais pas si lui aimerait d’ailleurs. Dans mon œuvre entre guillemets, il y a plein d’influences donc c’est normal qu’on en revendique.


Comment juges-tu ton premier album avec le recul ? Changerais-tu quelque chose ?

Moi je pense plutôt à l’album que je n’ai pas encore écrit…


Quel est ton meilleur souvenir d’artiste ?

J’en ai eu pas mal. Je dirais que ce sont les moments où tu entres en studio, les moments de création d'un album. Ce sont des instants très forts grâce aux instrumentaux…


Au contraire, quel pourrait être le pire ?

Le pire ? J’aime tout ce que j’ai fait, parce que si c’est sorti c’est que j’étais pour, sinon je ne l'aurais pas fait. A un moment, j’ai laissé passer une ou deux chansons que j’aime moins. "L’Italie", par exemple, je ne me reconnais pas dedans. Mais bon, si j’en parle, c’est que j’en ai une trace… Mais pour le reste non, je n’ai pas de mauvais souvenirs. J’ai toujours fais ce que j’avais envie de faire.

Je n’aime pas trop quand on vient me dire : "Ah vous aviez disparu et là vous revenez…". Les gens sont vraiment formatés par la télé. C'est un des medias qui est à l'origine de la mauvaise couverture culturelle actuellement. En revanche, le web, c’est quand même autre chose. Sur le web, les gens savent où ils vont, ils font la démarche de se renseigner, de découvrir, tout le contraire de la télé où tu prends ce qu’on te donne. Personnellement, je n’ai plus de télé.


On a commencé cette interview par la question qu’on t’avait trop souvent posée, au contraire, quelle est celle que tu souhaiterais que je te pose ?

Ta question est difficile… Une question autour de la musique, de la vie (Sourire) ?


Question sur la vie alors... Tu joues beaucoup aux boules (pétanque). Tu es plutôt milieu, tireur ou pointeur ?

J’ai repris la pétanque depuis un an et ça me manquait. Milieu, c’est la place d’un très bon joueur, tireur n’en parlons pas… Disons que je suis plutôt un bon pointeur. Le plaisir, c’est aussi de regarder les autres…


A cet égard, quel regard portes-tu sur une jeune comme Dylan Rocher qui commence à attirer les médias dans ce sport ?

Je ne le connais pas. Je vais aller voir sur Internet. J’ai connu Marco Folio, un phénomène lui aussi. Il faut considérer les boules comme un vrai sport

J’ai pas la télé mais je dis toujours qu’il faudrait qu’il y ait plus de retransmissions de tournois de boules. Il n’y a jamais eu de film sur la pétanque mais le mec qui viendrait à le faire ferait un malheur.





Le mot de la fin aux lecteurs de Music Waves ?

Je ne parle pas beaucoup de cet album car pour moi le plus intéressant c’est l’album qui n’existe pas, c’est toujours celui à venir, celui qui n’est pas encore écrit… J’espère donc que le prochain sera comme ce que font Kubrick ou Lynch, quelque chose de complètement différent.


Un grand merci Arnaud, Lynott et Nestor pour leur contribution et NicolasG pour cette retranscription...


Plus d'informations sur http://www.christophe-lesite.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 19461
  • 19462
  • 19463
Haut de page
EN RELATION AVEC CHRISTOPHE
DERNIERE CHRONIQUE
Paradis Retrouvé (2013)
Paradis Retrouvé permettra à certains de découvrir une autre facette de Christophe, une facette mystérieuse dévoilant un autre homme, un autre artiste. Toutes les chroniques sur CHRISTOPHE
DERNIERE ACTUALITE
Disparition du chanteur Christophe
INFORMATION
Toutes les actualités sur CHRISTOPHE
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
NOVA TWINS (11 FEVRIER 2020)
Six ans après sa formation, le duo Anglais féminin est venu présenter son premier album "Who Are The Girls ?" au micro de Music Waves...
 
ARTICLE SUIVANT
HYPERDUMP STORY SAISON 3 : EPISODE 108
En exclusivité mondiale, Music Waves vous propose de suivre désormais les passionnantes aventures illustrées de HyperDump dans sa quête pour devenir le plus grand groupe du monde...

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020