MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - THIS MISERY GARDEN (MAI 2013)
TITRE:

THIS MISERY GARDEN (MAI 2013)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

ROCK INDÉ



This Misery Garden a bien voulu répondre à nos questions par mail.
NUNO777 - 16.05.2013 -
0 photo(s) - (0) commentaire(s)

Pouvez-vous nous présenter le groupe ?

Nous sommes originaires de Genève en Suisse. Le groupe à été formé en 2005 après mon départ de Zuul Fx. La formation actuelle est formée de cinq musiciens, Steve au chant, Jay à la basse, Stéphan à la batterie, Antoine à la guitare rythmique et moi-même à la guitare lead.

Avant tout cela il y a eu de nombreux changements dans le line up, ce qui nous a fait perdre pas mal de temps. Nous avons enregistré une démo 3 titres en 2007, puis nous avons sorti notre premier album ‘Another Great Day On Earth’’ via Galileo Records en 2009 ce qui nous a permis d’ouvrir pour Pain of Salvation et d’être joué dans le “Friday Rock Show” BBC6 de Bruce Dickinson. Notre nouvel album ‘Cornerstone’ est sorti le 12 avril chez Season Of Mist. Il a été enregistré et produit par Drop de Sybreed au Downtone Studio de Genève et masterisé en Suède au Fascination Street Studio par Jens Bogren (Katatonia, Opeth, Paradise Lost…)


Comment a été accueilli Cornerstone ?

Pour ce que j'ai entendu et lu, l’album reçoit de bonnes critiques et il semble être apprécié. Mais il est encore tôt pour se faire une véritable idée.


TMG a reçu une belle reconnaissance en étant invité par Bruce Dickinson lors du Friday Rock Show et en faisant la première partie de Pain Of Salvation pour la tournée suisse. Quels souvenirs gardez-vous de ces événements ?

Pour Bruce Dickinson nous ne l’avons pas rencontré personnellement, mais c’est sur que ça fait toujours plaisir qu’un gars avec une telle carrière se penche sur le groupe. L’ouverture pour Pain of Salvation reste une belle expérience, se sont des gens vraiment très cool et le contact avec leur public s’est très bien passé.


Un changement de label et de chanteur sont des événements bouleversants pour un groupe ? Cela explique-t-il les 4 ans qui se sont écoulés entre les 2 albums ?

Un changement de chanteur n’est pas quelque chose de facile à surmonter. Nous avons donc pris le temps qu’il fallait pour trouver la bonne personne. Après cela, il y a eu la compo de Cornerstone même si certains morceaux étaient déjà écrits avant l’arrivée de Steve. Il a fallu mettre tout ça en place puis trouver la date idéale d’enregistrement et un surtout un créneau libre au Downtone Studio de Genève. Nous voulions aussi avoir l’occasion de sortir Cornerstone avec de meilleurs moyens, nous nous sommes donc mis à la recherche d’un nouveau label. Une chose en entraine une autres et les années ont défilé.


Pour quelle raison y a-t-il eu remplacement de Ben par Steve ?

Ben était très occupé avec Sybreed, entre les tournées et les enregistrements alors nous avons décidé d’un commun accord de nous séparer. This Misery Garden est notre projet principal donc il nous fallait un chanteur ayant le même état d’esprit. Il faut parfois faire des choix.


Le nom de Cornerstone signifie-t-il que ce deuxième album pose des bases plus solides que le premier album ?

Nous avions déjà posé des bases solides avec ‘Another Great Day On Earth’. `Cornerstone’ reste la suite logique de notre évolution musicale avec une affirmation et une personnalité en plus. Le premier album fut difficile à défendre vu que nous avions eu ce changement de chanteur très rapidement après sa sortie


Quelles sont les principales variantes entre Cornerstone et Another Great Day On Earth ?

Cornerstone dégage une atmosphère plus intense, plus pesante et moins mélodique. L’arrivée de Steve au chant y est pour quelque chose même si nous voulions nous orienter vers un coté plus dramatique après avoir sorti ‘another great day on earth’


Vous considérez-vous comme un groupe de rock/métal progressif ?

Dark rock/metal conviendrait mieux, mais coller une étiquette pause toujours un problème car ça ferme les portes a un certain public qui pourrait pourtant être sensible à l’atmosphère du groupe.
Donc rock metal progressif, metal lounge ou autre, chacun ira de son point du vue la dessus.


Comment s'est fait le choix du label français Season Of Mist qui est traditionnellement apparenté à du métal extrême ?

Season of Mist est un label qui a cru en nous et très franchement après tout le bien que nous avons entendu d’eux, il n’a pas fallu une longue réflexion pour les suivre. De Plus, ils ont des groupes comme Ghost Brigade ou Ancient avec qui This Misery Garden colle très bien.


Les paroles peuvent aussi expliquer le titre de Cornerstone. Elles font référence à l'évolution de l'humanité dans de nombreux titres. Quel est le fond du message de Cornerstone ?

Nous vivons dans une période de transition très importante, beaucoup de choses changent radicalement avec l'éveil de l'humanité ! L'ère du mensonge meurt lentement donnant lieu à la naissance de la vérité ! C'est une pierre angulaire pour la race humaine sur la terre... Tout est fait pour nous plonger dans un sentiment de peur, nous sommes conditionnés à ce que quelque chose de grave arrive tôt ou tard. L’idée est de sortir de tout ça.


Steve a-t-il écrit la totalité des textes ?

Oui du premier aux derniers mots. Pour nous il est très important et normale que les textes sorte de son esprit. Il devra les interpréter plus tard donc autant que ce soit son ressenti, on y gagne en sincérité.


La musique de This Misery Garden se nourrit de beaucoup de noirceur et de mélancolie mais ne bascule jamais dans le lugubre. Ces contrastes lumière/ombre et colère/douceur sont-ils fondateurs de l'inspiration du groupe ?

L’inspiration vient des bonnes et mauvaises expériences, des sentiments humains que nous pouvons tous ressentir chaque jour... Chacun d’eux nous permet d’avancer en tant que personne. Exorciser toute cette mélancolie en musique est une sorte de thérapie. Il y a toujours une lumière au bout du tunnel alors autant être patient et attendre qu’elle revienne voilà pourquoi la musique de This Misery Garden est noire mais que la lueur d’espoir n’est jamais très loin.


A ce sujet, comment la contribution de Jens Bogren, qui a travaillé avec Katatonia, groupe qui a de forts points communs avec TMG, s'est inscrite dans le processus créatif de Cornerstone ?

Pendant l’enregistrement de Cornerstone, nous avons réfléchi à plusieurs personnes avec qui nous avions envie de travailler au niveau mastering, Nous avons pris contact avec Jens Bogren pour voir si son planning pouvait correspondre au notre. Nous avons beaucoup d’admiration pour le travail qu’il avait pu faire auparavant avec Katatonia, Opeth ou encore Paradise Lost. Son style correspondait totalement à nos attentes en niveau son. Il a su retranscrire celui que Drop nous avait façonné au Downtone Studio sans le dénaturer.


Katatonia, par exemple, à commencé par du métal plus extrême avant de proposer une musique sombre mais avec chant clair. Avez-vous été tenté de durcir le ton dans TMG ? Quelle différence entre chants clairs et extrême en tant que vecteurs d'émotion ?

Nous avons un peu durci le ton sur Cornerstone mais nous ne feront jamais de métal extrême au sens propre car ce n’est pas notre démarche. Même si nous sommes influencés par ce milieu, This Misery Garden reste un groupe avec des envies précises. La différence entre voix clair ou extrême n’est pas bien grande, après chacun à sa sensibilité. Certains groupes mélangent les deux. La voix clair est plus compréhensible, c’est pour ça que nous avons fait ce choix.


Le clip de « Siamese Again » est un visuel scénarisé et recherché qui remet au goût du jour les clips métal d’il y a quelques années alors que les clips ne sont souvent plus que des captations du groupe jouant la musique en condition live. Quel est l’importance du visuel chez TMG ?

L’image d’un groupe est très importante a mon avis, c’est pour cela que nous essayons toujours de faire de quelques chose d’unique, un truc dont les gens se souviennent, que se soit par des photos, de la vidéo ou du graphique. La musique est une carte de visite mais l’image a également son importance.


Comme de nombreux groupes votre site internet principal est votre page Facebook. Quelles modifications (promotion, échanges avec les fans et les médias…) a apporté cette technologie par rapport à un site « traditionnel » avec son forum ?

L’arrivé de sites comme facebook, myspace… etc… sont une chance pour toutes les personnes qui ne savent pas programmer un site internet, et j'en fais partie. Il est très facile de faire une mise à jour et de poster ses infos. Ca facilite l’accès au groupe.


Il est annoncé peu de concerts pour l’instant. Aura-t-on le plaisir de vous voir en France ?

Nous travaillons dessus donc il ne faut pas hésiter à nous contacter pour nous faire jouer.


Avez-vous déjà des idées pour le prochain album ? Y aura-t-il des évolutions ? Un concept développé ?

Il est encore trop tôt pour en parler, certaines idées sont déjà là mais il faut les laisser mûrir. Cornerstone vient de sortir donc il faut se concentrer d’abord la dessus.


Quel est le dernier disque qui vous a impressionné ?

Je suis pas très à la page des nouvelles sortie pour être honnête mais certains albums me suivent depuis des années tels que ‘Dirt’ de Alice In Chains ou encore ‘Thirteenth Step’ de A Perfect Circle.


Un dernier message pour les lecteurs de Music Waves ?

Déjà merci d’être arrivé jusque là. N'hésitez pas à venir nous rendre visite sur notre page facebook, de la ‘’liker’’ et de partager nos vidéos ;) Si vous voulez nous voir prêt de chez vous les contacts sont disponibles sur notre page !


Plus d'informations sur http://www.myspace.com/thismiserygarden
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Haut de page
EN RELATION AVEC THIS MISERY GARDEN
DERNIERE CHRONIQUE
THIS MISERY GARDEN: Hyperstitious (2017)
4/5

"Hyperstitious" est un album dense, brut et puissant, entre alternatif et progressif, destiné aux fans de Klone, Katatonia ou Ghost Brigade.
DERNIERE ACTUALITE
This Misery Garden: Cornerstone
 
AUTRES ARTICLES
BUKOWSKI (26 AVRIL 2013)
"Tout va très vite et on n’a pas forcément le temps de se rendre compte de toutes ces choses-là"
AMPLIFIER - 12 MAI 2013
Ce dimanche soir du 12 mai 2013, le Divan du Monde nous fait le plaisir de nous présenter Amplifier enfin en tête d'affiche, accompagné de Charlie Barnes en ouverture.
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022