MW / Accueil / Articles / COMPTE-RENDUS DE CONCERT - CONCERT DE GENESIS LE 12 JUILLET 2007 À LYON
TITRE:

CONCERT DE GENESIS LE 12 JUILLET 2007 À LYON


TYPE:
COMPTE-RENDUS DE CONCERT
GENRE:

ROCK PROGRESSIF



Le 12 juillet 2007, El_Bia était au stade de Gerland de Lyon afin d'assister à l'un des derniers shows du groupe de Rock prog légendaire ! Petit reportage de ce concert extraordinaire...
EL_BIA - 14.07.2007 -
0 photo(s) - (0) commentaire(s)

Après plusieurs jours de mauvais temps, voilà que le soleil refait surface pile au bon moment pour le concert des barons du Rock prog, ceux-ci même qui ont inspiré une énorme majorité de groupes actuels tel Spock’s Beard, j’ai nommé les grands Genesis ! Le concert a lieu dans l’imposant stade de Gerland de Lyon, près duquel grouillent des milliers de personnes : la circulation y est impossible mais j’arrive tout de même à me garer… à 1km du stade !!

Un fois sur place, je m’installe paisiblement dans les gradins situés juste en face de la scène avant de m’apercevoir qu’il sera vraiment difficile de voir les membres du groupe de là où je me trouve : un terrain de football géant me sépare des Genesis ! Heureusement, deux écrans sont disposés à chaque bout de la scène, et le mur servant d’arrière plan est utilisé comme support à un projecteur.

Le stade est presque rempli, et la pelouse noire de monde impressionne, surtout vue des gradins du haut ! Cela promet une bonne ambiance, ce qui ne manquera pas d’être le cas !

Le concert commence à 20H30 dans les temps, sur une intro instrumentale saisissante et intrigante. Néanmoins, Phil Collins et ses acolytes ne sont toujours pas montés sur scène et se font attendre, faisant monter la tension… Ces notes de claviers soutenues par une basse pêchue laissent entrevoir les premières notes de la célèbre « Turn It On Again ». Le public applaudit, Genesis entre en scène : c’est l’hystérie sur la pelouse !

Le son attire tout de suite de par sa clarté avec une dynamique parfaite, permettant d’apprécier à sa juste valeur la musique du groupe légendaire. Aussi, les musiciens paraissent en forme, ce qui va se vérifier tout le long du concert !

La formation enchaine avec deux autres titres de « l’époque Collins » dont « No Son Of Mine » résonnant au rythme de son horloge. Genesis n’a rien perdu de sa superbe, et les morceaux sonnent toujours d’une manière aussi unique.

C’est ensuite qu’arrive la grosse surprise du show avec « In The Cage », musique de « l’époque Gabriel » figurant sur « The Lamb Lies Down On Broadway ». Le titre est purement progressif, les envolées instrumentales palpitantes, montrant vraiment que Genesis a été un des précurseurs du Rock progressif. Phil Collins se débrouille particulièrement bien sur ce morceau ‘Gabriellien’, jouant même de la batterie lors des parties instru. Tout ceci laisse béat d’admiration : autant dire qu’on ne s’attendait pas à voir cela ce soir…

Le concert enchaine ensuite sur d’autres morceaux plus classiques, et c’est principalement Phil qui met l’ambiance en contribuant à rendre cette soirée toujours plus unique. D’ailleurs, le monsieur a l’air assez heureux de faire cette dernière tournée et pour preuve, il a pris le public en photo près d’une dizaine de fois en souvenir ! Infatigable, il se met à danser dans tous les sens avec son tambourin, le frappant de la tête ou même des genoux avant de faire participer le public. De même, il racontera une histoire de fantôme dans la langue de Molière avant de nous jouer « Home By The Sea », ou s’amusera avec le public en lui demandant de faire des lever-assis très rapidement pour recréer ce qu’il appelle ‘l’effet domino’, avant d’enchainer sur « Domino », bien entendu… Tout ça pour dire que Phil Collins a surpris de par sa bonne humeur, dynamisant le concert pour créer une ambiance superbe !

Impossible de ne pas mentionner « Mama », interprétée majestueusement par le groupe, et donnant toujours quelques frissons sur les terrifiants « HA HA… HA » suivis des fameuses grimaces de Phil. Le titre « Blue Girl » a également illuminé la scène de par sa légèreté. On retiendra aussi la douce « Throwing It All Away », durant laquelle des membres du public se faisaient filmer par surprise, apparaissant sur l’écran géant de la scène et découvrant avec stupéfaction que 40 000 yeux étaient fixés sur eux ! Ces visages surpris et cette bonne humeur collective collait parfaitement à l’ambiance créée, et ce pour un rendu magique…

Les trois acolytes ont décidé de terminer par un gros bœuf instrumental introduit par un solo de batterie de Collins en duo avec Chester Thompson. Mike Rutherford et Tony Banks s’en sont ensuite donnés à cœur joie pour un rendu exceptionnel ! Le clou du spectacle : ce feu d’artifice concluant le show d’une manière inoubliable !

Mais il ne faut pas oublier le rappel composé de l’incontournable « I Can’t Dance » et sa marche si particulière faisant vibrer les trois compères… Avant de conclure en beauté sur un soupçon de mélancolie avec la magnifique « Carpet Crawl ».

Au final, ce superbe concert aura vraiment été inoubliable avec une setlist équilibrée, rendant le show surprenant et magique. Je n’ai qu’une observation à faire : pourvu qu’il y ait un DVD de cette ultime tournée !!


Plus d'informations sur http://www.genesis-music.com
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Haut de page
EN RELATION AVEC GENESIS
DERNIERE CHRONIQUE
GENESIS: When In Rome (2008)
5/5

Si vous aimez Genesis, ce DVD vous donnera du plaisir et de la tristesse car c'est la dernière pierre d'un édifice construit en quarante ans qui est posée ici.
DERNIERE ACTUALITE
Une tournée annoncée en Irlande et au Royaume-Uni pour GENESIS
 
AUTRES ARTICLES
L’ENVERS DU PROGRESSIF (1/3)
Dans le cadre du grand dossier consacré à l’envers du business du Progressif, notre grand reporter Ping Ping a rencontré pour Progressive Waves les principaux acteurs de ce monde impitoyable.
L'ENVERS DU PROGRESSIF (2/3)
Dans le cadre du grand dossier consacré à l’envers du business du Progressif, notre grand reporter Ping Ping a rencontré pour Progressive Waves les principaux acteurs de ce monde impitoyable.
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021