MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

Indica (Février 2014)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
ROCK

C'est durant une ballade dans un parc ensoleillé d'Helsinki que Jonsu, délicieuse chanteuse d'Indica a bien voulu nous parler du nouvel album "Shine" et de son pendant finlandais "Akvaario" qui marquent un retour aux sources dans la musique d'Indica.
MR.BLUE - 20.02.2014 - 4 photo(s) - (0) commentaire(s)

Quelle est la question que l'on t'a trop souvent posée ?

Sans aucun doute, car c'est celle à laquelle je dois répondre le plus souvent :"Comment vous décrivez votre musique avec des mots ?" Mais voilà la musique peine à se décrire en dehors d'étiquettes. Si je te dit Pop/Rock ça ne veut pas dire grand-chose au final. Décrire une musique va forcement la restreindre et parfois même te guider sur une fausse piste. 

Vous voilà enfin de retour avec de nouvelles compositions six ans après "Valoissa". Entre temps vous avez sorti un best of en finnois "Pahinta Tänään"  puis votre premier essai en anglais "A Way Away", sorte de best of également. Ca doit faire du bien de pouvoir proposer un matériel complètement nouveau aux fans !

Définitivement oui ! Ce break de 6 ans s'est vraiment révélé bien trop long car si je ne compose pas de façon permanente je me sens vite désemparée et je perds un peu le moral. Les délais sont très bons pour moi. Quand je n'en ai pas, je me retrouve à trainer dans la forêt ou à tourner en rond dans un parc. Donc tu imagines sur ces six années le temps passé dans la nature (rires).

Tu parles de ce besoin constant de composer, certains titres datent-ils alors de quelques années ?

Non, non ils sont tous très récents !

"Shine" et "Akvaario" représentent les deux versions disponibles de ces nouveaux titres, la finnoise et l'anglaise. Était-ce votre intention de départ de proposer deux versions ? Était-ce un choix démocratique dans le groupe ?

Non pas vraiment, j'avais débuté la composition en anglais pour clairement proposer un album en anglais. Mais un label finlandais nous a fait par de son intérêt pour un album dans notre langue et petit à petit de nombreux fans se sont manifestés également en cette faveur. Je me suis alors dit que cela pourrait être une bonne opportunité pour nos fans de choisir leur Indica, l'original ou celui en anglais.

Et proposer deux albums distincts était-il un choix démocratique au sein du groupe ?

En premier lieu la question ne s'était pas posée car nous étions toutes décidées à proposer un album en anglais et notre direction était claire, nous ne nous posions même pas la question. Mais une fois de plus, en cheminant, les membres du groupe se sont ralliés à cette idée de proposer deux albums. Et puis ainsi nous pouvions proposer le matériel en finnois dans notre pays et en anglais dans les pays étrangers et cette idée nous plait beaucoup !

Donc la première version des titres de "Shine" était bien anglaise !

Voilà tout à fait !



Est-ce plus facile, agréable, pour toi de composer puis chanter dans ta langue maternelle ou en anglais ?

Il m'est très difficile de dire quelle voie je préfère car les deux sont très différentes, tant la façon dont ces deux langues vibrent et chantent sont opposées. Bien sûr il est plus simple et plus direct pour moi d'écrire dans ma langue maternelle où les mots s'assemblent plus facilement avec plus de connexions. Alors qu'en anglais c'est un challenge pour moi et cela prend plus de temps mais je ne peux pas dire avoir une préférence pour l'une ou l'autre langue.

Vous avez à votre actif cinq albums en langue finnoise et deux maintenant en anglais. Es-tu déchirée entre le fait de chanter dans ta langue maternelle et toucher un nombre plus restreint d'auditeurs et celui de toucher bien plus de monde mais en chantant en anglais ?

Il est bien plus facile, il faut l'avouer, de toucher les gens en chantant en anglais. Les textes ont une place importante dans notre groupe, comme dans beaucoup d'autres. Ils imposent notre univers et nos intentions donc l'anglais nous permet de mieux toucher les gens. Maintenant je connais des fans qui bien que ne maitrisant pas le finnois préfèrent continuer à nous écouter dans cette langue et créer leurs propres histoires pour chaque chanson. Chacune d'entre elles est en fait un mixe entre les intentions du compositeur, textes inclus, et l'interprétation de l'auditeur. A chacun d'en faire ce qu'il veut. 

Je trouve, très personnellement, que le chant en finnois apporte plus de personnalité à l'univers d'Indica, es-tu de cet avis ?

Oui le chant en finnois s'impose plus naturellement dans notre univers mais pour autant je ne suis pas déchirée entre un chant en anglais et dans ma langue maternelle.

Tuomas Holopainen n'est pas mentionné pour ce nouvel album.  Cela vient-il d'un manque de temps de sa part ou de l'envie pour le groupe d'aller de l'avant plus librement ?

En fait nous avions posé une option sur Tuomas mais il est très pris actuellement entre tournées et compositions avec Nightwish. De plus, comme il a produit nos deux derniers albums et que nous avions tourné avec Nightwish sur ces périodes, nous nous disions que c'était peut être une opportunité pour nous d'aller de l'avant et proposer, même si le travail avec Tumoas est génial, un album plus Pop dont nous avions envie. La présence de Tuomas sur "A Way Away" était parfaite pour ces ambiances plus symphoniques et dramatiques et il a produit quelques très bon singles, mais nous étions ce coup-ci dans une volonté plus Pop donc n'avons aucun regret. 

"Akvaario" me rappelle dans l'esprit votre premier effort "Ikuinen Virta" et aussi "Kadonnut Puutarha" car il revient à cette Pop/Rock plus directe et épurée, loin de la Melodic-fantasy à la "Tuuliset Tienoot" et du Metal Symphonic de "Valoissa". Etes-vous consciemment retournés à vos premières amours ?

C'est tout à fait ça et je te rejoins sur nos albums précédents. "Shine" peut s'apparenter à "Ikuninen Virta" et je crois pouvoir affirmer qu'il prend ainsi le contre-pied de dernière production qui était très touffue et riche en cordes et orchestrations. Nous voulions revenir à nos racines en composant quelque chose de moins grandiloquent, de plus intimiste en nous focalisant sur le rythme et le groove afin de créer une atmosphère plus simple et directe, différente en tout cas. 

Était-ce une envie de groupe ou plus spécifiquement de ta part en tant que compositrice principale ?

Nous restons depuis toujours le plus démocratique possible. Si j'imposais trop mes choix, l'ambiance du groupe ne serait pas aussi bonne et l'alchimie perdrait en qualité. Et tu sais les filles ont souvent de bien meilleures idées que moi ! Cinq cerveaux valent mieux qu'un (rires).

En même temps "Shine" propose une musique plus mature. Nous pouvons l'entendre dans des titres comme 'Älä Kanna Peloka/Missing' ou 'Sun Oma/Mountain Made Of Stone' qui débute avec beaucoup de légèreté pour prendre de la force jusqu'à la fin. Ton chant est aussi plus cru et profond comme sur 'Good Bye To Berlin'. D'où vient cette maturité ?

Elle vient de la vie tout simplement ! Le prochain album sera peut être plus froid ou naïf comme à une certaine époque qui sait. Nous voyageons, nous grandissons et découvrons toujours plus de richesse dans le monde qui nous entoure. Et cela nous pousse parfois en avant, parfois vers nos racines. Il en va de même pour ma voix. Dans notre dernier album je chantais dans un registre plus doucereux et riche en murmure. Je me suis donc dit que ce coup-ci qu'il serait peut être cool d'y mettre un peu plus de force. Dans la voix comme les titres.

 On peut entendre aussi des beats électro  comme sur l'intro de "Shine" ou "Lucid". Laquelle d'entre vous est responsable de cette idée ?

Cela vient plutôt de notre producteur Roland Spremberg, même si les filles se sont saisies de l'idée pour agrémenter certains passages. C'est curieux parfois quand un album et terminé, on ne sait plus vraiment qui a apporté quoi tant l'échange d'idées est permanent. Nous allons tous dans la même direction, comme une seule et même personne, une seule âme créative. Pour moi c'est la meilleure façon d'avancer dans un groupe.

Deux ans après et selon toi, qu'a apporté "A Way Away" à Indica ?

Je ne vais pas te cacher que le projet "A Way Away" a été monté pour développer notre reconnaissance internationale, permettre au groupe de tourner plus largement et se faire connaitre d'un plus grand public. Ce fut super bien entendu, surtout de pouvoir rencontrer nos fans à travers le monde. Et inversement, grâce à cet album, certains fans sont même venus nous voir en Finlande !
Cet album nous permis aussi de découvrir de nouveaux pays et de nouvelles scènes musicales car avant cela nous connaissions surtout des groupes de la scène finlandaise. Découvrir d'autres styles, d'autres façons de faire de la musique est très enrichissant.

Tu parlais justement de la réaction des fans, vos fans en Finlande ont-ils supporté avec enthousiasme votre passage à l'anglais, de manière générale ?

Ils ont majoritairement supporté notre nouvelle étape, mais une frange de nos fans, souvent ceux présents depuis notre premier album, ont eu peur de nous voir nous éloigner définitivement de notre répertoire finnois, voire du pays mais ils ont été rassurés, nous leur restons fidèles qu'ils se rassurent !

"Akvaario" en est la preuve !

Parfaitement !

Un autre album d'Indica viendra sans doute d'ici deux à trois ans, il sera proposé également en deux versions ?

Alors là je te rassure tout de suite notre prochain album viendra bien plus vite. J'ai déjà planifié de composer le prochain album dès l'été prochain pour ensuite entrer rapidement en studio avec les filles. Trois ans entre deux albums me parait bien trop long et comme je te l'ai dit plus tôt j'ai besoin de rythmer ma vie de façon plus intense.

Voilà une bonne nouvelle pour les fans !

Oui et nous comptons bien ne pas y passer plus de temps que pour "Shine". Travailler intensivement nous convient bien et profiter des jours plus longs de l'été pour s'y atteler me semble une très bonne idée. C'est important de maintenir un flux, un rythme. Cela rend les choses plus simples, surtout après une si longue absence.

Le style Pop/Rock sera-t-il de mise ou bien souhaitez-vous encore nous surprendre en empruntant une autre voie ?

Je ne sais pas trop, nous parlions d'une orientation un peu plus Punk à l'avenir, le retour des filles rebelles ! (rires). Je ne sais pas encore mais je vais y réfléchir dans les mois à venir.

Un peu à la "Kadonnut Puutarha" alors ?

Oui bien que je pense que "Kadonnut Puutarha" était plus progressif et expérimental. Et c'est drôle car je crois pouvoir dire que la majorité des membres du groupe aiment tout particulièrement cet album. Laissons le chant ouvert mais pourquoi pas, nous en saurons plus en Juin !

Votre tournée vient de débuter en Finlande. Proposez-vous des titres en anglais, en finnois ?

On y interprète bien plus de titres en finnois !

Les fans français auront-ils la chance de vous voir en France cette année ?

Je l'espère car nous aimons vraiment la France ! Durant notre dernière tournée nous étions passées par le Nouveau Casino à Paris et nos parents étaient présents dans la salle. Je me souviens que ma mère avait dit alors à quel point elle avait été surprise de l'écoute attentive des gens dans la salle et de l'ambiance à la fois chaleureuse et respectueuse. J'aimerai revenir en France au plus vite, tant pour visiter le Pays que pour y jouer avec Indica. 

Que voulais-tu faire étant enfant ?

Curieusement je me suis très vite dit que je serais musicienne, chanteuse ou rien. Très tôt j'ai appris le violon, dès l'âge de 5 ans en fait. Etant ado je me disais souvent que je préférerais mourir plutôt que de ne pas réussir en tant que musicienne ou chanteuse (rires). Comme tous les ados j'étais un peu bête car aujourd'hui je tiens tout de même plus à ma vie même si la musique reste ma passion. Mais en effet j'ai eu cette chance de réussir. Cela tient sans doute à cet acharnement dont je te parlais. Mon rêve d'enfant s'est réalisé et j'ai cette grande chance.

Quel est ton meilleur souvenir en tant que musicienne ?

Là je ne pourrais pas te dire, c'est un tout. Le fait de pouvoir vivre de ta passion, jouer devant des milliers de fans, parcourir le monde ou ton propre pays pour y jouer ta musique, celle que tu aimes, et pouvoir communier avec les fans au quotidien, tout cela crée des souvenirs merveilleux et très chers à nos cœurs. J'aime mon pays et j'y suis heureuse mais pouvoir passer du temps dans d'autres pays, découvrir leur culture et y trouver cette lumière qui souvent nous fait défaut est bien entendu appréciable.

C'est vrai que les hivers en Finlande sont assez froids et sombres. C'est sans doute pourquoi tu aimes te rendre dans d'autres lieux à cette période. N'as-tu jamais pensée à quitter le pays ?

Définitivement non car j'y ai trop d'attaches : la famille, les amis, des lieux qui font partie de ma vie et dans lesquels j'aime et j'ai besoin d'évoluer. Mais pouvoir aller chercher de la chaleur et de la lumière ailleurs à certaines périodes de l'année, surtout en Décembre et Janvier, j'y songe de plus en plus.

"Shine" est donc un titre bien plus qu'anecdotique pour cet album !

C'est tout à fait ça, nous avons toutes besoin de lumière (rires). L'idée d'envoyer au monde une lumière venue de Finlande est assez particulière je l'avoue.

Je te demandais tout à l'heure si tu avais un meilleur souvenir, au contraire quel serait le pire ?

Là c'est bien plus simple ! Je te dirais sans aucun doute la mise en place de notre dernier album. Nous avons été beaucoup retardées par des histoires de papiers à signer. Tu sais toute cette paperasse administrative et juridique qui t'empêche de faire ton boulot convenablement et te frustre en tant que musicien car ta seule envie est de passer à l'enregistrement, au mixage ! Mais une simple signature t'en empêche ! Ce sont vraiment des situations épuisantes pour un groupe et c'est pour cela que j'ai repris des cours cette année à l'université d'Helsinki, en gestion et droit,  afin de mieux gérer le versant législatif du groupe et ne plus me laisser emmerder à l'avenir par ces autorisations diverses qui nous retardent. Cela nous permettra enfin de pouvoir nous gérer nous même et ne plus dépendre des autres.

Un mot, pour finir, à vos fans Français et aux lecteurs de Musicwaves ?

Je leur demande d'être patient car je sais, enfin j'espère, que nous viendrons bientôt vous voir ! J'espère également que vous allez apprécier notre nouvel album "Shine", c'est toujours un plaisir que de venir dans votre beau pays, à très bientôt !



Plus d'informations sur http://www.indica-music.com
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 2190
  • 2191
  • 2192
  • 2193
Haut de page
EN RELATION AVEC INDICA
DERNIERE CHRONIQUE
Shine (2014)
Les reines du froid de chez Indica nous reviennent avec un nouvel album Rock/Pop disponible en deux langues. Toutes les chroniques sur INDICA
DERNIERE ACTUALITE
INDICA: Shine
SORTIE
Toutes les actualités sur INDICA
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
WITHIN TEMPTATION (NOVEMBRE 2013)
Nouvel album, nouvelle rencontre avec la toujours aussi belle Sharon Den Adel qui nous parle des secrets de fabrication de ce "Hydra" avec en prime quelques anecdotes croustillantes...
 
ARTICLE SUIVANT
TRUCKFIGHTERS (20 JANVIER 2014)
Josh Homme l'a considéré comme le meilleur groupe qui n'a jamais existé, Music Waves a voulu juger sur pièces en rencontrant les membres de Drummers... Truckfighters !

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020