MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - CHRISTOPHE GODIN LE 11 OCTOBRE 2007 (LE TRITON)
TITRE:

CHRISTOPHE GODIN LE 11 OCTOBRE 2007 (LE TRITON)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

METAL FUSION



A la mi-temps du ‘match’ l’opposant à Pierrejean Gaucher, Christophe Godin à l’extrême gentillesse de passer sa pause en notre compagnie.
STRUCK - 09.11.2007 -
0 photo(s) - (0) commentaire(s)

C’est donc une bière à la main qu’il répond aux questions des lecteurs de Music Waves et notamment celles de Megadave…

Struck : Salut Christophe, peux-tu te présenter rapidement aux lecteurs de Music Waves ?
Christophe Godin : Alors bah, je m’appelle Christophe Godin, j’ai 39 ans, je joue de la guitare depuis que j’en ai 13 et puis, j’ai un pied dans la métallurgie et puis j’ai un pied dans le reste de la musique (rires)… Donc voilà, je joue de la guitare en autodidacte depuis tout ce temps et puis, j’ai fait plein de groupes, de choses les plus… j’ai fait du hard-rock, j’ai fait du heavy-métal quand j’étais plus jeune, j’ai même eu les cheveux longs (rires) et puis voilà, je navigue vraiment entre l’énergie du métal et puis les harmonies un petit peu plus fusion et jazz rock !
Très influencé par Frank Zappa, j’ai été bien sûr influencé par toutes les choses qui ont bercé mon adolescence comme Van Halen, AC/DC, Ted Nugent, Frank Marino, les Beatles, Joe Jackson… voilà…

[IMG]http://www.musicwaves.fr/pics/upload/articles/extras/GOD01.jpg[/IMG]

Struck : Très, très large… Ce qui explique…
Christophe : … Le grand écart avec ce que l’on voit ce soir ! Voilà, tout à fait !

Struck : Tellement vaste que je vais te demander de qualifier ta musique…
Christophe : Oh putain… J’dirais que c’est le résumé de tout ce qui a pu être exposé à un mec de 40 balais à 40 années d’écoute musicale !

Struck : Et à quel public est destinée cette musique que tu fais ?
Christophe : Moi, je ne pense pas faire une musique uniquement pour fans de guitar-hero ou quelque chose comme ça. J’pense que c’est à la fois -on va dire- mélodique, un peu festif et humoristique. Moi, j’aime bien décrire ça entre la rencontre de Pantera, des Beatles et du music-hall !

Struck : Mélange alléchant… Est-ce que tu arrives à t'en tirer au niveau des ventes de CD dans le registre pointu de la guitare instrumentale ?
Christophe : Ecoute, j’ai la chance de ne pas faire que de la guitare instrumentale… Donc finalement, toute chose confondue ; Metal Kartoon, par exemple, a été le disque que j’ai le plus vendu…-

Struck : Combien d’exemplaires ?
Christophe : Oh écoute, j’crois qu’il doit y en avoir 3.500 qui ont été vendus ce qui est pour un truc qui n’est pas commercial –entre guillemet- correct… Et puis, surtout, ça nous permet de tourner un peu partout : cette année, j’me suis baladé sur toute la planète…

Struck : Au Japon…
Christophe : Voilà, le Japon, la Chine, la Russie… Enfin, on a joué un peu partout. Donc, voilà, quoi, j’me dis finalement ; y’a un marché. Faut savoir pour ceux qui lisent que c’est rarement sur les disques qu’on gagne vraiment notre vie, c’est surtout en tournant, en ayant des opportunités justement de se faire écouter un peu partout.
J’dirais que les disques vendus ; c’est un peu la cerise sur le gâteau mais c’est pas ça qui nous fait vivre !

Struck : La multiplication de tes projets est-elle une réponse stratégique et/ou artistique à cette éventuelle difficulté ?
Christophe : Oh, non, non, c’est vraiment artistique ; c'est-à-dire que pour moi, le trio Mörglbl est vraiment l’expression du côté fusion instrumental que j’aime. Le duo avec Pierrejean, c’est mon côté, un petit peu plus –on va dire- jazzy sans ce que ça soit péjoratif. Et puis Metal Kartoon, c’est un peu mon costume taillé sur mesure avec tout ce que j’aime bien faire et que je fous dedans !

Struck : Tu parlais beaucoup tourner, à l’étranger notamment, ce n’est pas une source de problème dans ta vie privée ?
Christophe : Ah non, pas du tout puisque j’ai la chance d’avoir une épouse extraordinaire qui est très patiente et qui me soutient et puis, j’arrive à m’organiser justement pour équilibrer ma vie de travail en prenant des vraies périodes de repos…

Struck : Donc tu vis de ta musique actuellement ?
Christophe : Oui…

Struck : En quoi diffèrent les projets/esprits Metal Kartoon et Mörglbl quand on voit que les 3/4 du line-up du premier constituent le line-up du second ?
Christophe : Alors, ça a changé, ça a changé puisqu’il n’y a plus que Yvan qui est dans les 2 projets ; Jean Pierre ne fait plus partie de Mörglbl et donc, Jean Pierre ne joue que dans Metal Kartoon…

Struck : Mais avant ce changement ?
Christophe : Bah en fait, Mörglbl est un vrai travail de groupe ; c'est-à-dire qu’on composait à 3 ; c’est un vrai travail de collaboration. Alors que Metal Kartoon, c’est mon projet solo dans lequel j’écris tout, j’arrange tout et puis après, y’a des discussions avec les musiciens mais c’est vrai que j’dirais que la différence, c’est que c’est une dictature démocratique (rires)… alors que Mörglbl est vraiment une démocratie…

Struck : Plus précisément : quelles sont les différences de concept et de fonctionnement de ces divers projets ?
Christophe : Bah, justement, Metal Kartoon est vraiment axé autour de choix que je fais ; donc ça peut très bien bouger en terme de line-up, il peut y avoir des changements, il peut y avoir des écritures plus acoustiques, plus électriques alors que Mörglbl, bah, je ne suis qu’un des membres de Mörglbl et je ne décide que d’un tiers des choses à faire !

Struck : Toujours à propos de ces projets : pourquoi choisir des noms de groupes loufoques ?
Christophe : Ca faudrait peut-être que j’aille voir un psy (rires) !!! (Avec un air triste) Je ne sais pas…

Struck : Justement même le projet qui nous réunit ce soir au Triton a ce trait d’humour ; 2G est-il la réponse française au G3 ?
Christophe : Ouais, c’était un trait d’humour ! On s’appelle tous les deux Godin et Gaucher ; nos noms démarrent par un G donc on pris ça comme ça comme un clin d’œil. Et puis, c’est aussi vrai que Pierrejean fait dans musique des choses qui sont très humoristiques aussi et voilà, le fait de mettre un trait d’humour, un petit peu autour de ça, j’pense que ça favorise l’écoute et ça rend la choses plus accessible…

Struck : Pourquoi donc ce mariage musique/humour est si important pour toi ?
Christophe : Bah, parce-que je suis comme ça ; c'est-à-dire -moi- la musique fait partie de ma vie, quoi… et je pense qu’elle est le reflet de ce que je suis. Et je suis plutôt quelqu’un de rigolo dans la vie de tous les jours, j’ai la chance d’être très heureux dans ma vie donc voilà, ça véhicule ce genre de choses-là.
Maintenant, il m’arrive d’écrire des choses plus tristes, y’a certaines morceaux qui sont le reflet de moments plus difficiles, mais c’est vrai que dans l’ensemble, bah, c’est le reflet d’une joie de vivre…

Struck : Comment arrives-tu à programmer des concerts dans ce registre assez confidentiel ?
Christophe : Bah, en fait, on découvre avec le temps qu’il y a plein de petites salles qui sont pas commerciales comme le Triton qui ont une programmation qui est basée uniquement sur les goûts du programmateur et pas sur… ch’ais pas moi, ce que l’on passe sur la FM ou la télé.
Donc ça veut dire qu’il y a des vraies salles de concert –donc j’parle du Triton mais y’a aussi Arema à Bordeaux… enfin y’a plein de salles, j’pense qu’en France, y’en a plus d’une centaine où on peut véritablement faire des tournées régulières et puis ça, ça existe dans tous les pays… Donc voilà, on arrive à tourner dans tous les pays avec ce genre de choses-là !

Struck : Comment répartis-tu ton temps entre composition/projets/clinics etc... ? En gros quelle est ta journée type ?
Christophe : Pfffft… J’ai pas de journée type parce que justement on se prépare pas de la même façon pour un enregistrement, pour un concert ou pour un clinic… Donc, en fait, je suis très organisé c'est-à-dire que par exemple j’essaye de rassembler les mêmes choses sur une période.
Là, en l’occurrence, on a fait 2 scènes avec Pierrejean, ensuite, j’vais faire 3 semaines de clinics et donc j’me prépare différemment, je travaille l’instrument différemment, et j’adapte un peu mon hygiène de vie à ce genre de chose-là puisque les clinics sont beaucoup plus fatigants qu’une tournée…

Struck : Donc pas de ça ? (en désignant la bière qu’il a dans la main)
Christophe : Pas d’alcool en général…

Struck : Sérieux ?
Christophe : Ouais, ouais, c’est vrai !

Struck : La vache !
Christophe : Surtout quand t’es à l’étranger puisqu’il y a des décalages horaires…

Pierrejean Gaucher (de passage dans les environs avec un air désolé) : Ca doit être triste tes clinics ! (Rires)
Christophe : Non, parce que j’ai pas besoin de ça pour… Ca, c’est juste le petit coup de pouce (rires) !

[IMG]http://www.musicwaves.fr/pics/upload/articles/extras/GOD02.jpg[/IMG]

Struck : Quelle est ta vision sur la bulle internet/Myspace par rapport à la diffusion de la musique (pas du point de vue du piratage mais plutôt des possibilités offertes pour communiquer, se faire connaitre, rencontrer, collaborer...) ?
Christophe : Moi, j’trouve que c’est très bien parce que ça m’a ouvert plein de portes et ça m’a permis de rencontrer plein de gens avec lesquels je vais probablement collaborer dans le futur…

Struck : Par exemple ?
Christophe : Bah, j’donne pas de nom parce que j’aime pas parler de choses avant qu’elles arrivent !

Struck : Quoiiiii ?
Christophe : Non, non mais en l’occurrence des chanteurs et chanteuses de métal, des musiciens que je rêvais de rencontrer, avec lesquels j’ai pu commencer à communiquer, voilà…

Struck : Quelques mots sur ta Vigier ? Et sur ton matériel en général ?
Christophe : La Vigier que j’ai moi ; c’est une Supra. En fait, j’en ai 2 exemplaires ; c’est la paillette que j’ai ce soir, et puis celle qui est plus Metal Kartoon avec toutes les couleurs.
En fait, c’est un modèle de série avec 2-3 petites choses un petit peu perso comme une tige de vibrato de type Floyd Rose alors que j’ai un vibrato Wilkinson, j’ai des pontets en laiton sur certaines cordes. Mais sinon, c’est le même modèle que celui de série. C’est juste la meilleure guitare du monde pour moi en tout cas !

Struck : Et justement pourquoi ne pas avoir « customisé » ta gratte façon Ron Thal ; c’est une façon de se faire remarquer ?
Christophe : Parce que je suis peut être moins excessif tout simplement… Oui, j’pense… Ron Thal c’est un vrai personnage ! Moi, j’pense que j’suis probablement un petit peu plus introverti que lui.
Non, donc voilà, j’ai trouvé chez Vigier des choses qui me convenaient telles quelles sans avoir besoin de la customiser. Donc, c’est plutôt un régal quoi parce que où que j’aille dans un magasin de musique et qu’il y ait un guitare comme ça, j’peux jouer, me faire plaisir, donc y’a pas de souci !

Struck : A propos de Ron Thal, vu que tu es pote avec lui : prévois tu un album en collaboration. ? ou avec Mattias IA Eklund ?
Christophe : Ca fait très longtemps déjà qu’on m’parle du G3 du pauvre !

Struck : Du pauvre, tu y vas fort !!!!!
Christophe : Ouais, on en parle, on s’croise mais on des emplois du temps de folie parce qu’on a tous besoin d’avoir 2 ou 3 projets pour pouvoir vivre correctement donc. Et puis, on a des vies de famille, Matthias est papa depuis peu. Moi, ch’uis papa depuis 5 ans. Bah, Ron est entré dans une grosse machine dont il est difficile (NdStruck : il tourne avec Gun’s & Roses)… Bah il a pas d’emploi du très dispo par rapport à ça !
Donc voilà, pour le moment c’est un rêve… Peut-être quand on sera vieux ? (Prenant une voix chevrotante) Les G3 ! (Rires)

Struck : Quel est ton maître à jouer ? La référence en terme de guitare selon toi ?
Christophe : Oh, Jeff Beck sans hésiter !

Struck : Pour lequel tu as eu une citation ce soir et le solo qui tue selon toi ?
Christophe : Le solo de Van Halen sur « Beat it ! » de Michael Jackson...

Struck : Participation et solo qui ont permis d’ouvrir le marché « blanc » à Mickael Jackson…
Christophe : Ouais, exactement et puis, ce solo, c’est une boucherie quoi !

Struck : Le riff qui tourne en boucle dans ta tête ?
Christophe : Hum… Putain.. Je dirais surement un riff de Pantera par exemple « 5 Minutes Alone » !

Struck : Avec qui aimerais-tu jamer ? Pourquoi ?
Christophe : Pfffft... j’dirais bien Jeff Beck mais j’crois que j’flipperais tellement que non, j’parlerais de musiciens… J’aimerais beaucoup jouer avec un batteur que j’adore qui s’appelle Vinnie Colaiuta…
Disons que si je pouvais avoir la rythmique idéale ; j’aurais Vinnie Colaiuta à la batterie qui tourne actuellement avec Jeff Beck justement et puis, bah, à la basse… j’crois que j’ai besoin de personne d’autre parce que Yvan est tellement monstrueux !

Struck : Que voulais-tu faire quand tu étais gamin ?
Christophe : Euh, j’voulais être sportif de haut niveau !

Struck : Et pourquoi ça ne s’est pas fait ?
Christophe : Parce que j’ai eu un accident, voilà…

Struck : Et quel sport était-ce ?
Christophe : J’faisais du ski de fond à relativement haut niveau…

Struck : Es-tu fier de ce que tu es devenu ?
Christophe : Non, j’suis pas fier, j’suis satisfait d’avancer et puis d’arriver à avancer sans trop d’écueil. Mais non, la fierté c’est un sentiment…

Struck : … Alors, content tout du moins ?
Christophe : Oui, voilà, j’suis très content, j’me sens privilégié !

Struck : Question « Lost » : tu te crashes sur une île déserte mais le producteur est sympa, il laisse dans ta valise 3 albums : lesquels choisis-tu ?
Christophe : Oh, le premier Van Halen. Probablement, « Blow by Blow » de Jeff Beck. Et puis « Back in Black » ou “Highway to Hell » d’AC/DC, j’hésite entre les deux… J’glisse les deux dans la pochette discrètement (sourire)…

Struck : Le mot de la fin pour les lecteurs de Music Waves et en particulier pour Megadave qui adore ton dernier Mörglbl et qui fait la bise à Nanou...
Christophe : D’accord… Donc j’transmet alors la bise à Nanou… Mais, simplement, j’suis toujours esbroufé qu’il y ait des sites tenus par des passionnés qui nous permettent d’avoir une tribune comme ça pour nous exprimer. C’est un peu redondant puisque je le dis souvent mais c’est vrai que s’il n’y avait pas de sites tenus par des passionnés comme ça qui viennent voir des artistes -entre guillemets- non commerciaux, j’pense qu’on aurait pas la chance d’avoir tant d’exposition !

Struck : Donc tu pense qu’un site comme Music Waves a un impact important sur ta carrière ?
Christophe : Ah, bah, bien sûr, c’est évident, c’est évident parce que les gens qui vont se connecter sur des pages comme Music Waves, ce sont des gens qui sont déjà dans le rejet des choses commerciales donc ils sont à la recherche… Et à partir du moment où quelqu’un fait la démarche de rechercher -alors après il aime ou il aime pas- mais au moins on lui propose quelque chose de différent donc fatalement ça joue pour nous…

[IMG]http://www.musicwaves.fr/pics/upload/articles/extras/GOD03.jpg[/IMG]

Struck : Nickel
Christophe : Merci mille fois…

C’est ainsi que s’achève cet échange passionnant avec un artiste qui l’est tout autant et qui repart pour un 2e set des plus enchanteurs avec son acolyte Pierrejean Gaucher…


Plus d'informations sur http://www.christophegodin.com
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Haut de page
EN RELATION AVEC MÖRGLBL
DERNIERE CHRONIQUE
MÖRGLBL: The Story Of Scott Rötti (2019)
4/5

L’excellent Mörglbl Trio ne décevra pas les amateurs avec son septième album "The Story Of Scott Rötti" qui consacre des noces toujours aussi virtuoses du jazz et du rock.
DERNIERE ACTUALITE
MÖRGLBL: 1er extrait de "The Story Of Scott Rötti"
 
AUTRES ARTICLES
SYMPHONY X LE 5 OCTOBRE 2007 (ZENITH DE PARIS)
Quelques grosses minutes avant de se frotter à un Zénith comble, Michael Romeo a bien voulu accorder quelques minutes à MusicWaves…
DEUXIÈME NUIT DU ROCK PROGRESSIF À VERSAILLES
Glass/Overhead au Théâtre Montansier
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2023