MW / Accueil / Articles / PINEAPPLE THIEF (12 SEPTEMBRE 2014)

PINEAPPLE THIEF (12 SEPTEMBRE 2014)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
ROCK PROGRESSIF
Deux ans après une première rencontre, Music Waves retrouve Bruce Soord pour faire le point des deux dernières années de Pineapple Thief et surtout sur le controversé nouvel album du groupe, "Magnolia" !
STRUCK - 09.10.2014
Nous avons eu la chance de t’interviewer il y a 2 ans maintenant à l’occasion d’une date parisienne. Que s’est-il passé depuis ?

Bruce Soord : Oui à notre concert à la Maroquinerie ! C’était notre premier concert à Paris, c’était vraiment excitant et génial de rencontrer le public français.
Depuis cette date, il y a eu ce nouvel album, un nouveau batteur… Je dirais que nous continuons à progresser sur tous les plans.


Lors de cette interview, tu m’avais dit travailler sur de nouvelles chansons et que le futur album serait plus heavy, avec des éléments progressifs et des éléments acoustiques. Dirais-tu que c’est une bonne définition de "Magnolia" ?

Hum, oui…


Parce que si je devais le faire, je dirais plutôt cet album est plutôt rock atmosphérique avec des éléments pop…

Tout ce que tu viens de dire correspond à ce nouvel album… En effet, je ne m’assois pas en me disant que je vais écrire tel ou tel style de musique. J'écris simplement la musique telle qu'elle sort de moi. En revanche, je dirais qu’au fur et à mesure des années, et c’est ce qui ressort notamment sur "Magnolia", j’ai tendance à réduire le format des chansons alors que j’avais plutôt l'habitude de me répéter dans des chansons au format plus long.





C’était une des raisons pour lesquelles Pineapple Thief a été catalogué "progressif"…

Certainement mais je pense que notre musique est toujours progressive si tu écoutes et tu perçois l’album comme un tout… Bref, je considère que même si la structure des chansons est plus courte, à l’intérieur de ces chansons, il y a énormément d’éléments progressifs.


D’un autre côté, tu m’as malgré tout donné le fil rouge de cet album à savoir que tu es fan de Biffy Clyro. Mais tu disais ne pas pouvoir faire un album composé de 10 titres de 4 minutes, c’est la raison pour laquelle tu plaçais en fin d’album la chanson la plus recherchée et c’est le cas de 'Bond' finalement : est-ce un bon résumé pour "Magnolia" ?


C’est exactement ça ! Quand tu écoutes cette chanson, la plus longue de l’album mais qui ne dure que 3 minutes 48 secondes, elle contient tous les éléments de Pineapple Thief notamment la mélancolie, il y a également ces trompettes et ces cordes sur le final… Pour toutes ces raisons, il n’y avait pas besoin de faire un titre de 9 ou 10 minutes. Je n’avais qu’une envie, finir la chanson et la rejouer… Je n’ai pas fondamentalement changé ma façon de composer, c’est juste que ça vient naturellement ainsi.


Peut-on parler de maturité à ce sujet : éviter de se répéter et aller à l’essentiel…

Tu as totalement raison ! Je te dirais même que paradoxalement, c’est plus simple d’écrire un album avec de longs titres… Aujourd’hui, je passe beaucoup plus de temps à composer et faire en sorte que les titres fonctionnent…


Lors de la dernière interview, nous avions évoqué la comparaison avec Porcupine Tree or sur cet album, je dirais que Pineapple Thief sonnerait plus comme Anathema : es-tu d’accord avec ça ?

Oui et tu n’es pas le premier à me le dire. Encore une fois, si c’est le cas, ce n’est pas de façon consciente.


Malgré tout, est-ce une comparaison flatteuse ?


Bien sûr ! Et je connais Danny et Vinny (NdStruck : Cavanagh d’Anathema) avec qui j’étais encore hier soir dans le microcosme du monde progressif de Londres (Sourire) ! Je comprends parfaitement qu’on nous compare à leur musique et tout particulièrement leurs trois derniers albums…


Effectivement, nous n’allions pas la comparer à leurs trois premiers…

Tout à fait (Rires) ! Je pense que nous naviguons dans les mêmes eaux progressives qui se mêlent à des éléments…. je ne dirais pas mainstream mais qui ne sont pas du ressort du progressif…


… rock atmosphérique ?

C’est exactement ça ! Si bien que du point de vue thématique, je comprends parfaitement qu’on fasse le lien entre notre musique et celle d’Anathema.


Tu as également collaboré avec Jonas Renske de Katatonia pour l’album "Wisdom of Crowds' : est-ce que cette collaboration t’a influencé pour "Magnolia" ?

Une des choses les plus importantes que j’ai apprises à son contact est… la voix ! Jusqu’à ce jour, je n’avais pas réalisé que je pouvais exploiter ma voix. Avant je me considérais plus comme un guitariste compositeur qui devait chanter. Aujourd’hui, j’ai appris à chanter et la voix prend une place beaucoup plus importante : quand j’ai composé "Magnolia", j’ai plus que jamais mis l’accent sur les mélodies et les voix…


Les sentiments qui ressortent à l’écoute de cet album sont la chaleur et la mélancolie : était-ce le but ?


Oui même si j’ai toujours été un compositeur qui axe son écriture sur la mélancolie. Généralement, les choses qui m’inspirent pour la composition sont la tristesse et les difficultés de la vie : je pense que c’est la raison pour laquelle mes chansons donnent ce sentiment.


Peut-on dire pour autant que « Magnolia » est ton album le plus personnel et intime ?

Oui et non ! "Magnolia" est certes un album assez intime par certains aspects ou certaines choses qui se sont passées qui m’affectent et qui m’incitent à écrire. Malgré tout, j’accorde beaucoup d’attention à faire en sorte que ce ne soit pas trop le cas. Sinon, les autres membres du groupe auraient du mal à s’approprier les titres sur scène.


A ce propos, tu m’as dit ne plus vouloir voir le nom de Pineapple Thief associé à un projet solo de Bruce Soord, est-ce que les autres membres ont participé à l’écriture de cet album ?

Non ! Cet album est essentiellement basé sur mes compositions mais heureusement, ce que j’écris les touche sinon nous ne pourrions pas être un groupe.


Malgré tout, avec le changement de batteur, tous ces éléments participent à donner l'impression que Pineapple Thief est le projet de Bruce Soord…

Tu as probablement raison mais je pense que les membres du groupe comprennent ça. Malgré tout, ils apportent énormément de choses sur scène et permettent de véhiculer les émotions que je ne pourrais transmettre seul. Et même si je compose essentiellement, ils apportent leur expertise dans d’autres domaines…





Comme tu as évoqué la concision des titres en début d’interview, pourquoi avoir axé l’écriture de ces chansons sur un format court et adapté à la radio finalement ?


Honnêtement, je n’avais pas cette idée en tête. Encore une fois, les chansons sont arrivées ainsi… Je ne me suis pas mis à composer en me disant que j’allais faire un album commercial ! En revanche, je pense que les gens sont convaincus que c’est ce que j’avais en tête.


'Breathe' - 2 minutes et 53 secondes - doit être un de titres les plus courts de Pineapple Thief…

… Après coup, quand j’y pense, ce titre qui commence sur des bases très heavy pour arriver à un couplet mélancolique en passant par des refrains enchanteurs… aurait pu être nettement long !


… Comment arrives-tu à concentrer toute ta créativité en si peu de temps et arriver à passer par tous ces sentiments ?


Je n’avais jamais réfléchi ainsi mais je pense que c’est quand le titre est terminé que tu réalises la profondeur de ce que tu fais.


Peux-tu nous parler de la création de ce titre ?

C’est intéressant parce que cette chanson était à la base une chanson guitare/ voix. Et lorsque nous étions en studio, après avoir enregistré les parties vocales, au moment de passer à l’enregistrement des parties de guitares, je me suis dit que le faire avec un piano fonctionnerait bien aussi et peut-être mieux sachant que je n’avais jamais fait de chansons piano/ voix. Et je savais aussi qu’en l’enregistrant avec seulement un piano, je pouvais le donner à notre arrangeur des cordes en qui je place toute ma confiance. Je savais que le résultat correspondrait exactement à ce que je voulais ! Je suis très fier de cette chanson !



Finalement peut-on pas dire que Pineapple Thief est plus progressif que jamais dans le sens que vous ne proposez jamais le même album ?


Je pense exactement comme toi et à tous ceux qui disent que nous ne sommes plus un groupe progressif en se demandant où se trouvent les longs titres, sorte de voyage qui te mènent dans différents endroits… je réponds qu’un album s’appréhende dans son intégralité et si les gens pensent que le progressif est un voyage, "Magnolia" est probablement l’album le plus progressif de notre discographie. Nous venons tout juste de parler du titre 'From Me' qui est un duo piano/ voix et cordes, certes ce n’est qu’un titre d’à peine plus de 2 minutes mais l’invite au voyage est belle et bien présente.


En revanche, les fans de la première heure et notamment de Music Waves veulent savoir si tu reviendras un jour à un format plus long ?

Je t’avouerais beaucoup y penser malgré tout. Pineapple Thief évolue et va continuer à évoluer si bien que je ne sais pas par avance où ça va nous mener. Mais j’aimerais énormément écrire un album comme Talk Talk l’a fait avec l’album "Spirit of Eden". En revanche, je me pose la question de savoir si je dois faire ce type de projet en solo ou au sein de Pineapple Thief parce que le groupe a évolué depuis les débuts où il faisait des longs titres justement.


Pour en revenir à "Magnolia", ta voix est magnifique sur cet album. As-tu spécifiquement travaillé cet "instrument" pour l’occasion ?


Comme je te l’ai dis, j’ai certainement appris que je pouvais faire plus avec ma voix. Et j’ai également mis l’accent sur les guitares : j’avais un peu oublié cet instrument au profit de l’électronique. C’est également sur scène que j’ai compris que je pouvais… chanter (Rires) ! J’ai donc passé plus de temps à travailler ma voix et faire en sorte qu’elle soit un élément prépondérant des mélodies que je compose.


Souhaiterais-tu en faire une sorte de marque de fabrique propre à Pineapple Thief ?


J’espère vraiment ! En fait, tu te rends compte que les gens se connectent au groupe sur les parties chantées et plus particulièrement quand le public reprend avec toi les paroles. La voix est probablement un des éléments les plus importants de l’identité d’un groupe donc oui, j’espère vraiment !


Concrètement, quelles sont tes attentes pour cet album ?


Je n’ai aucune attente… en revanche, j’espère que les gens viendront plus nombreux à nos concerts.


La dernière fois que nous nous sommes rencontrés, vous étiez en première partie de INME, penses-tu que "Magnolia" va vous ouvrir les portes du succès ?


Je l’espère vraiment. Venir jouer en France et à Paris est quelque chose de vraiment excitant pour nous !


A propos de succès, nous avons parlé de Jonas Renske, est-ce que votre collaboration t’a aidé dans ce sens ?


Je ne saurais pas quantifier l’exposition que ça a provoqué et le nombre de nouveaux fans que ça a généré. En revanche ce que je sais, c’est que j’ai beaucoup appris en regardant Jonas chanter. A la base, Jonas est batteur ce qui explique qu’il travaille énormément son chant et le voir chanter et travailler les mélodies vocales a été une très grande influence sur moi !


Prévoyez-vous de faire un deuxième album ensemble ?

Oui ! Il est très occupé actuellement, il finit l’enregistrement du nouveau Bloodbath !


Avec Mikael Åkerfeldt ?


Non Mike n’y est pas, je ne sais pas si ils ont annoncé qui sera le nouveau chanteur : c’est encore un secret (Sourire) (NdStruck : nous avons dévoilé le nom depuis à savoir Nick Holmes de Paradise Lost)


Bruce Soord ?


Non (Rires) !


On a évoqué Jonas Renske et Katatonia, Anathema connus pour des débuts avec des chants plus extrêmes… est-ce une partie obscure du chant que tu n’exploreras jamais ?

Non, quand j’étais jeune, j’étais très branché death metal mais ce n’est plus le cas et pour être honnête, je ne me vois pas écrire un album de death metal (Sourire) !


Toujours lors de cette dernière interview, nous t’avons posé la question traditionnelle de Music Waves à savoir quelle est la question que tu souhaiterais que je te pose, tu n’avais pas su y répondre à l’époque. Tu as eu deux ans pour y réfléchir...

Si je pouvais inventer une machine à remonter le temps et pouvais revenir à mes débuts, quels conseils me donnerais-je ?


Je vois que tu as travaillé sur cette question, c'est cool… et donc quelle serait ta réponse ?


A mes tous débuts, avant même de commencer à jouer de la guitare, je rêvais de jouer dans des pubs locaux ou des salles de mon coin…. Je dirais donc à ce gamin de ne pas abandonner, de garder la foi et continuer à croire en la musique.





Est-ce cela signifie que tu regrettes certains choix de tes débuts ou ne pas avoir osé faire certaines choses ?


Il y a des choses que je ferais différemment aujourd’hui. Pendant longtemps, j’étais dans un groupe et nous courions après un gros contrat avec une maison de disques. J’ai eu ce contrat, j’ai tourné dans le monde pendant 5 ans mais j’en suis revenu, j’ai vécu beaucoup de désillusions. Dès lors, j’ai monté Pineapple Thief qui n’aurait aucune vocation à devenir connu, à faire de l’argent… le seul moteur du groupe serait le plaisir de la musique.


Tu as évoqué la collaboration avec Jonas Renske qui t’a rendu plus à l’aise avec ta voix. Est-ce que c’est un regret aussi ?

Je regrette de ne pas m’être exercé au chant comme j’ai pu m’exercer à la guitare. Et c’est seulement en chantant sur scène que je me suis rendu compte que je pouvais améliorer mon chant.


Avant de se quitter, souhaiterais-tu dire un dernier mot en français aux lecteurs de Music Waves ?

Et bien, en exclusivité pour Music Waves, nous allons venir jouer avec de nouvelles chansons mais je prévois également de chanter un de nos anciens titres en français.


Cela veut dire que tu travailles ton français ?


Oui mais entre aujourd’hui et Novembre quand nous viendrons jouer à Paris (Rires) !


Allez ne te fais pas prier…

(En français) "Merci pour écouter Pineapple Thief" !


Merci

Merci


Et un grand merci à Arnaud, Pete_T pour leurs contributions...


Plus d'informations sur http://www.pineapplethief.com
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 3148
  • 3149
  • 3150
  • 3151
  • 3152
  • 3153
EN RELATION AVEC PINEAPPLE THIEF
DERNIERE ACTUALITE
The Pineapple Thief à Lyon en octobre!
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant PINEAPPLE THIEF
 
DERNIER ARTICLE
Bruce Soord, habitué des interviews chez Music Waves, est cette fois-ci de retour pour promouvoir le dernier album de The Pineapple Thief, "Dissolution".

Lire l'article
Voir tous les articles concernant PINEAPPLE THIEF
 
DERNIERE CHRONIQUE
Dissolution (2018)
Avec "Dissolution", The Pineapple Thief livre une fusion réussie et maîtrisée entre l'accessibilité de la pop et l'exigence progressive

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant PINEAPPLE THIEF

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville Records, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2020