MW / Accueil / VAN DER GRAAF GENERATOR (Royaume Uni)
Photo du groupe/Artiste VAN DER GRAAF GENERATOR

VAN DER GRAAF GENERATOR

- 1967
PAYS:
ROYAUME UNI
GENRE:
AUTRES, ROCK, ROCK PROGRESSIF
GROUPES SIMILAIRES:
GENESIS, VERBAL DELIRIUM, AREKNAMÉS, JARGON, KING CRIMSON, SEVEN IMPALE, GOAD, SYNDONE, PETER HAMMILL, KOTEBEL
1967, Peter Hammill rencontre Christopher Smith et Nick Pearn à l’université de Manchester, où ils sont étudiants et décident de former le groupe Van Der Graaf Generator, en hommage à Robert Jamison Van de Graaf, physicien qui a inventé un accélérateur électrostatique. Ils tournent quelques temps en 1ère partie de T.Rex, puis signent un contrat avec Mercury. Le line-up subit plusieurs changements et finit par se stabiliser autour de Peter Hammill (guitare, chant), Hugh Banton (claviers), Guy Evans (batterie) et Keith Ellis (basse).

Nous sommes alors en 1969 et ils sortent leur premier album "The Aerosol Grey Machine", album qui devait être à l’origine un album solo de Peter Hammill et qui ne sera distribué qu’aux Etats-Unis. Keith Ellis quitte le groupe à ce moment et est remplacé par Nic Potter ; Peter en profite pour inviter David Jackson (Saxophone) à se joindre au groupe. C’est sous cette nouvelle formation qu’ils vont être signés sur Charisma Records et enregistrer leur nouvel opus "The Least We Can Do Is Wave To Each Other" qui sort en 1970. Album plus sombre, il reçoit un bon accueil. Pendant l’enregistrement de l’album suivant, Nic Potter décide de partir, n’étant pas remplacé, les parties de basse restantes sont jouées par Hugh Banton. L’album "H To He Who Am The Only One" sort en décembre 1970, avec la contribution, sur un titre, de Robert Fripp.

Comme à son habitude VDGG donne énormément de concerts. L’enregistrement de l’album "Pawn Hearts" se fait durant l’été 1971, pour sortir en octobre, avec la participation de Robert Fripp, à la guitare. Il remporte essentiellement du succès en Italie où il restera plusieurs semaines au hit-parade. Après avoir tourné intensément, surtout en Italie, et n’ayant plus de soutien de la part du label, le groupe décide de se séparer en août 1972.
Peter, Hugh, Guy et Dave vont se retrouver en décembre 1974 et commencer par tester leurs nouvelles créations sur scène. La tournée passera par la France, en mai, où ils feront quinze dates. De retour en Angleterre, ils enregistrent "Godbluff", qui sort en octobre 1975. Ils continueront par une tournée européenne, puis, pour la première fois, fouleront le sol américain en octobre. Un Dvd de cette tournée, le concert de Charleroi, est sorti en 2003 chez Classic Rock.

Ils sortent l’album "Still Life" en janvier 1976 suivi très rapidement par "World Record" qui sort en octobre. A la fin de la tournée, en décembre, Hugh Banton et David Jackson quittent le groupe, ils sont remplacés par Graham Smith (violon) et Nic Potter, le groupe prenant le nom de ‘Van Der Graaf’.
En plein milieu de la tournée qui a lieu en Europe, ils enregistrent un nouvel album "The Quiet Zone / The Pleasure Dome", chaque face de l’album ayant un titre (Il ne faut pas oublier que nous sommes en 1977, il n’existe que des vinyles !).

En 1978, avec un nouveau membre Charles Dickie aux claviers et avec David Jackson en invité, ils donnent un concert au Marquee, à Londres ; concert enregistré, qui sort sous le nom de "Vital". Après deux mois de tournée européenne, en mai-juin, le groupe se sépare à nouveau.
Peter, Hugh, Dave et Guy se retrouvent, accompagnés par plusieurs autres musiciens, à the Union Chapel à Londres le 3 novembre 1996. La représentation donnée ce soir là a été gravée sur l’album "The Union Chapel Concert".

Après 27 ans de séparation, le groupe se reforme autour de Peter Hammill, Hugh Banton, David Jackson et Guy Evans et sort en avril 2005 un double album, "Present", avec un premier disque "classique" pour VDGG et un second beaucoup plus expérimental uniquement constitué d'improvisations. Suivra un album live, "Real Time", reflet d'un concert donné le 06 mai 2005 (mais qui ne paraîtra que deux années plus tard). Mais fin 2005, David Jackson quitte le groupe pour divergences de vue et VDGG continue son aventure sous la forme d'un trio.

En 2007, VDGG part en tournée à travers l'Europe et en conserve le témoignage sur l'album "Live At Paradiso". L'année suivante, il sort l'album "Trisector" puis donne les trois années suivantes des concerts en Europe mais aussi au Japon, au Canada et aux Etats-Unis. Fin 2010 sort l'album "Live at Metropolis Studios" sous la forme de 2 CD et 1 DVD, puis 2011 voit la parution d'un nouvel album studio, "A Grounding In Numbers". En 2012, VDGG récidive avec un album composé uniquement d'improvisations ("Alt"). Décidément très prolifique, le groupe sort en 2015 l'album live "Merlin Atmos" et "After The Flood", un album d'enregistrements à la BBC des années 1968 à 1977. En septembre 2016 sort ce qui est le dernier album de Van der Graaf Generator à ce jour, "Do Not Disturb".

Biographie rédigée par Pascalj et Corto1809.

Plus d'informations sur http://www.gaudela.net/vdgg/frames.html


5 DERNIERES CHRONIQUES ASSOCIEES
VAN-DER-GRAAF-GENERATOR_Do-Not-Disturb
Do Not Disturb (2016)
3/5
-/5
ESOTERIC RECORDINGS / ROCK PROGRESSIF
VAN-DER-GRAAF-GENERATOR_Alt
Alt (2012)
1/5
1/5
ESOTERIC RECORDINGS / AUTRES
VAN-DER-GRAAF-GENERATOR_A-Grounding-In-Number
A Grounding In Numbers (2011)
4/5
2.5/5
ESOTERIC RECORDINGS / ROCK PROGRESSIF
VAN-DER-GRAAF-GENERATOR_Trisector
Trisector (2008)
3/5
3.6/5
VIRGIN / ROCK PROGRESSIF
VAN-DER-GRAAF-GENERATOR_Present
Present (2005)
3/5
2.5/5
EMI / ROCK PROGRESSIF
VOIR TOUTES LES CHRONIQUES
DERNIERS ARTICLES ASSOCIES
 
DERNIERE ACTUALITE
VAN DER GRAAF GENERATOR: Do Not Disturb
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024