MW / Accueil / Avis
FILTRER PAR GENRE
SUPERTRAMP
FAMOUS LAST WORDS (1982)
A&M / ROCK PROGRESSIF
BEHO - 26/05/2020 -
0 0
4/5
Une critique de nouveau négative , et pour moi encore plus infondée que pour celle de Breackfast In America :

Personnellement , je trouve que cet album ressemble beaucoup à son précédent : des morceaux "grand public " ( je n'aime pas trop le terme " commercial" ) et des morceaux nettement plus personnel que chacun appréciera suivant ses goûts .

Certes , le duo Roger / Rick semble s'être transformé en dualité , et l'on a l'impression que chacun a écrit et composé sa musique dans son coin ... néanmoins , l'album nous offre de somptueux morceaux inoubliables et incontournables .
Chacun des deux y va de son propre style et l'album tout entier semble être une joute , un échange verbal des plus haut ....

Néanmoins , cet album ne dénigre pas le style de Supertramp : on y retrouve donc ce qui fait la force de nos 5 (et non pas 2) artistes : la variété des instruments (pianos , guitare , saxo , clarinettes , harmonica etc .. tout y est ) , des morceaux mélancoliques ou euphoriques , parfois clairs ou parfois sombres .. du vrai Supertramp .

Lors du concert à Munich en 1983 - l'album est sorti en 1982 - Roger fera ses adieux aux public avec Supertramp en annonçant son départ du groupe .. une annonce qui planent comme une ombre sur cet album .



SUPERTRAMP
BREAKFAST IN AMERICA (1979)
A&M / ROCK PROGRESSIF
BEHO - 26/05/2020 -
0 1
4/5
En quoi des morceaux "commerciaux" seraient ils mauvais ?
Et pourquoi une poignée de tube commerciaux feraient ils un album mauvais ?
Je ne comprend pas non plus la comparaison avec Pink Floyd que je connais bien aussi et qui n'ont franchement rien à voir musicalement ...
Je ne comprend pas non plus la note de 2/5 particulièrement sévère sous prétexte que certains morceaux sont plus grands public et peut être un peu moins originaux : désolé , mais le fait est que l'esprit de Supertramp est là et bien là : la dualité verbal et vocal Rick / Roger est bien là et leurs style s'affirme plus que jamais .
Je trouve que cet album est une suite très des précédent albums , ne dénigrant absolument pas le style de Supertramp .
Un album phare - pas le meilleur album malgré le succès qu'on lui connait - au sens où il rend accessible à tout le monde le style de Supertramp : un album qui rend "accessible à tous" le style unique de Supertramp et donne envie de les connaitre .

CHIMPAN A
THE EMPATHY MACHINE (2020)
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
LOLO_THE_BEST59 - 25/05/2020 -
0 0
3/5
Voilà un album qui ne peut laisser indifférent. Je pense qu'il s'agit du type même d'album qu'on adore ou qu'on déteste. Le titre introductif, The world through my eyes, est d'une originalité folle, alternant les ambiances avec talent pour un titre vraiment attachant, qui lance (trop) bien cet album. It's so real et son tempo tout en retenue n'est pas sans rappeler, de loin, le magnifique titre Woman in chains de Tears for fears. Stars démarre comme du Kate Bush et déroule ses presque 10 mn sur un tempo qui là aussi, n'affolera pas l'aiguille de votre ampli. Alors quand démarre Speed of love sur un synthè bien esseulé, la lassitude aurait tendance à s'installer, à peine bousculer par le développement New Age du titre à mi parcours. Après ce temps faible déboule le très bon The Scream suivi du non moins réussi The Calling et son final très réussi. Malheureusement, Jack, trop chargé par la voix narrative, termine l'album sur une note plus terne.
Les vocaux (Steve Balsamo est quand même un putain de chanteur) et notamment les voix féminines, magnifiques, un certain sens de la composition, un foisonnement instrumental qui relance régulièrement l'intérêt, sont les points forts de cet album. Alors, certes on pourra reprocher la longueur et la linéarité de certains titres, le recours aux banques sons pour certains instruments (LogicPro est ton ami !), mais cela reste des défauts mineurs si l'on adhère au style et l'atmosphère général prodigué par l'album, ce qui est mon cas. Sinon mieux vaut passer son chemin.

LAZULI
LE FANTASTIQUE ENVOL DE DIETER BÖHM (2020)
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
LOLO_THE_BEST59 - 21/05/2020 -
0 0
4/5
Lazuli est une marque de fabrique, et ce nouvel opus ne dépaysera pas les fans du groupe, dont je fais partie. Les textes finement ciselés font toujours mouche, portés par la voix si reconnaissable et porteuse d'une réelle identité de Dominique Leonetti. On pourra toujours objecté leur côté sombre et désespéré, mais le groupe porte depuis des années un regard critique sur les travers de notre société, et dieu sait que le sujet est hélas inépuisable. Côté musique, on navigue en univers connu, Lazuli a son style propre et je trouve ça très bien, les groupes qui ne cèdent pas aux modes et garde, là aussi, sa ligne de conduite. longue vie à Lazuli !
KRAFTWERK
RADIOACTIVITY (1975)
PHILIPS/PHONOGRAM / AUTRES
DARWINWILD - 04/05/2020 -
0 1
5/5
Kraftwerk est un des pionniers de la musique électronique et durant les années 70 n'a jamais cessé de repousser les limites de la technologie afin de créer des œuvres toutes plus modernes les unes que les autres.
Après avoir conquis le monde avec un "autobahn" diablement réussi bien qu'avec selon moi une seconde face pas vraiment indispensable, il nous reviennent ici avec un nouvel album qui encore une fois va frapper fort.

l'album "radioactity" est une sorte de concept-album sur la radioactivité et le nouveau monde nucléaire qui enchaine avec brio des pièces électro entrecoupées de petites pièces bruitistes qui ramène de la cohérence dans le propos.
Ici se trouve tout simplement le meilleur album de Kraftwerk et probablement l'un des plus grand chef-d'œuvre de l'histoire de la musique électronique, à mettre au panthéon de la musique aux cotés d'albums comme "equinoxe" de Jean-Michel Jarre ou de "Rubycon" de Tangerine Dream par exemple.
Tout ici est magnifique à l'exception peut-être de quelques plages bruitistes qui à part pour amener de la cohérence et lier les morceaux entre eux n'apportent pas grand chose de plus; tous les titres sont d'excellente qualité mais le titre le plus fort de l'album reste quand même le dernier "ohm sweet ohm" qui vient clore avec maestria ce chef-d'œuvre.

Un must-have de la musique électro que tout connaisseurs, collectionneur ou passionnés de musique électro se doivent d'avoir dans leur collection car qu'on ne l'aime ou qu'on ne l'aime pas cet album reste malgré tout un mythe et une pierre angulaire de la musique électro et de la musique moderne en général.

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020