MW / Accueil / Avis / filtré par groupe : RIVERSIDE
.
.
FILTRER PAR GENRE
RIVERSIDE
SHRINE OF NEW GENERATION SLAVES (2013)
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
REALMEAN - 20/08/2020 -
0 0
4/5
Un album à l'allure disparate peut-être, mais lorsqu'on n'est pas dans l'attente d'un quelconque héritage, quel résultat !!
Une nouvelle claque avec ce "Shrine", pour une découverte de Riverside que j'aurai décidément effectuée dans un désordre presque total. Peu importe : Riverside se hisse désormais au rang de mes groupes favoris.
J'ai mis beaucoup plus de temps à apprivoiser cet album qu'avec "Wasteland" ou "Love, fear...", mais la magie opère une fois de plus, pour l'avènement d'un feeling à couper le souffle, une nouvelle fois porté par le vocal sans égal de Mariusz Duda. Et il ne s'agit pas d'un feeling "ordinaire", exit les torpeurs caverneuses ou les envolées lyriques aux contours nets, le secret de Mariusz, c'est d'écrire de la musique à l'émotion d'un autre monde. Rien qu'avec 'The Depth of Self-Delusion', les repères habituels s'égarent. Une fois digéré, c'est l'ensemble de l'album qui se révèle ainsi... Les titres "basiques" de prime abord ('Celebrity Touch', à l'allure défoulatoire) embarquent leur lot de richesses eux-aussi ! La musique addictive, c'est top, mais quand l'addiction est là sans qu'on puisse la décoder, que dire...

RIVERSIDE
LOVE, FEAR AND THE TIME MACHINE (2015)
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
REALMEAN - 06/08/2019 -
0 0
4/5
Je continue à approfondir la découverte de la discographie de Riverside, sans m’imposer de contrainte chronologique. De fait, affranchi de toute attente, notamment, en matière de prérequis stylistiques, il me semble appréhender chaque album pour ce qu’il est, intrinsèquement. Et une fois encore, passée la phase d’ingestion, je tombe en arrêt devant ce superbe album. Riverside est tel le bon vin, il faut un peu de temps. Ce qui est notable dans le cas de "Love, Fear… ", un peu comme avec la musique de Cosmograf, c’est qu’on ne découvre pas d’artifice particulier au fil des écoutes. De prime abord pop et atmosphérique, sans véritable accroche, la composition se révèle progressivement « identique à elle-même » tout en ouvrant les vannes, petit à petit, d’une déferlante de charge émotionnelle qui au final explose entre les oreilles. Et ce que j’apprécie au plus haut point, c’est qu’il s’agit d’une émotion hybridée, entre deux eaux, moderniste, savoureusement ésotérique mais échappant habilement aux tentations mortifères. A se demander comment une œuvre peut séduire à ce point, sans baguette magique. Mais comme disait JL Comolli, l’illusion des illusions est sans doute qu’il n’y a pas d’illusion.
RIVERSIDE
WASTELAND (2018)
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
REALMEAN - 19/02/2019 -
0 0
4/5
Via Lunatic Soul, Mariusz Duda parvient, pour moi, à proposer de la musique issue d'une autre genèse: les mélodies s'effacent au profit des ambiances, tout en s'infiltrant insidieusement dans l'oreille, obsédantes, dérangeantes ou oniriques. Il en résulte une musique intemporelle et inusable, que l'on peut réécouter en boucle en y redécouvrant à chaque fois quelque chose de nouveau. Je ne connais que très peu d'artistes qui sont capables de composer de cette façon.
Pour autant, même si le credo de Riverside me semble davantage formaté dans une mouvance métal-prog-rock qui n'est pas spécialement ma tasse de thé, je suis tombé sous le charme de "Wasteland". L'équilibre des styles y est remarquable, les fulgurances hard-rock sont parfaitement intégrées, l'improbable cheminement de la musique entre introspection tourmentée, rêverie atmosphérique, aliénation cérébrale et échappée spirituelle était une gageure qui s'est changée en coup de maître. Un album récemment découvert et rapidement adopté, qui m'invite à reprendre mon exploration du projet polonais - j'étais déjà assez proche de "Eye of the Soundscape", mais en marge du Riverside originel. La frontière me semble à présent moins difficile à franchir.

RIVERSIDE
EYE OF THE SOUNDSCAPE (2016)
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
LOLO_THE_BEST59 - 23/04/2017 -
0 0
1/5
Un album sans aucun intérêt, long et ennuyeux. Seul Shine sort son épingle du jeu (on en a même 2 pour le prix d'un, c'est dire), autant acheter ce seul titre en téléchargement.
RIVERSIDE
LOVE, FEAR AND THE TIME MACHINE (2015)
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
ABADDON - 18/09/2015 -
0 1
3/5
Riverside, acte VIII ... Référence Prog depuis maintenant plus de dix ans, le groupe, toujours stable, s'apaise au fil des parutions. La dernière, présentée dans écrin délicatement illustré, suit le même chemin, comme le torrent tumultueux qui se calme en arrivant dans la plaine.

Et là, comment dire ...? L'amateur de paysages montagneux trouve le terrain bien monotone ! Pourtant la réalisation est impeccable, la voix toujours aussi précise ('Afloat', 'Towards The Blue Horizon' ... ), et la basse juste magnifique (la ligne de fond de 'Discard Your Fear', exceptionnelle). À part ça ... les autres musiciens se trouvent en retrait, et la musique vire plus au ton atmosphérique déjà perçu dans "Memories in my Head", délaissant les larges envolées instrumentales progressives de la Trilogie.
Du coup, le ton musarde plus du côté de Lunatic Soul que des premiers albums du combo. Mais Riverside doit-il être seulement le groupe de Mariusz Duda ? Sa musique peut-elle être seulement agréable ('#Addicted'), gentiment mélodique ('Time Traveller's') ou limite mièvre ('Round ...'). Aurait-on d'ailleurs un jour pensé accoler ces qualificatifs à la musique de Riverside ? Où est passée la tension latente qui électrisait les 'Reality Dreams' ? "Love, Fear, and the Time Machine" manque sérieusement de ces coups de pied au c... dont les Polonais avaient le secret.

Force est de le reconnaître : la musique de Riverside se banalise, même si l'album pourrait rendre bien d'autres groupes envieux. A trop se centrer sur les magnifiques qualités de son frontman, le groupe paraît frappé du syndrome de Marillionisation, un nivellement de ce qui a fait ses particularités. Pas sûr que les fans s'en remettent.

.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020