MW / Accueil / Avis / RIVERSIDE
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album RIVERSIDE ID.ENTITY RIVERSIDE
ID.ENTITY (2023)
INSIDEOUT MUSIC
ROCK PROGRESSIF
4/5
CORTO1809
26/04/2023
  0 2
Ce n'est pas un secret, Riverside n'a jamais été ma tasse de thé. Je n'ai jamais trouvé grand intérêt à la musique des Polonais, trop fade et téléphonée à mon goût, au point que, lassé de leur attribuer systématiquement un 2, j'ai carrément fait l'impasse sur leurs deux derniers albums. Quelle n'a donc pas été ma surprise en jetant une oreille sur "ID.Entity" de me retrouver sous le charme de ce disque ! Loin des mélodies rebattues et prévisibles que j'associais jusqu'à présent à Riverside, "ID.Entity" regorge de trouvailles et de changements d'ambiance, alternant des passages doux et hautement mélodiques à d'autres plus pêchus et heurtés. Même les courtes incursions metal ont su me séduire tant elles viennent à-propos pour pimenter l'ensemble, c'est dire ! Voilà un disque de "bon prog" qui me réconcilie avec ce groupe.
Album RIVERSIDE VOICES IN MY HEAD RIVERSIDE
VOICES IN MY HEAD (2005)
AUTOPRODUCTION
ROCK PROGRESSIF
3/5
SPIRIT OF SUMMER
28/06/2022
 
115
0 1
Un an après un premier album déjà empreint d’une forte identité, Riverside nous propose Voices In My Head, EP destiné à faire patienter les fans jusqu’à la sortie de leur deuxième album. Sur les cinq titres studios inédits, exit les explosions de rage vocales de Mariusz Duda ou les solos de guitare déchirants sur fond de synthés néo-prog, les compositions sont plus calmes et intimistes et laissent une place importante aux instruments acoustiques. Des touches de synthé et des boîtes à rythme distillées par-ci par-là contrebalancent ce côté « organique » pour un mix intéressant et au final convaincant. Enfin, le « porcupinien » ‘DNA Ts. Rednum Or F. Raf’ (qui ne ferait pas tache au milieu d’In Absentia) apporte un peu de diversité à cet ensemble studio. Les trois morceaux live sont d’intéressantes versions de ‘Loose Heart’, ‘I Believe’ et ‘Out Of Myself’, tirés du premier album des polonais. Très bel EP, donc. Pas forcément le disque que je conseillerais pour attaquer la discographie de la bande à Duda, mais indispensable pour les initiés.

(Mention particulièrement au morceau ‘Us’. Un véritable bijou. La beauté à l’état pur.)

Album RIVERSIDE SHRINE OF NEW GENERATION SLAVES RIVERSIDE
SHRINE OF NEW GENERATION SLAVES (2013)
INSIDEOUT MUSIC
ROCK PROGRESSIF
4/5
REALMEAN
20/08/2020
  0 1
Un album à l'allure disparate peut-être, mais lorsqu'on n'est pas dans l'attente d'un quelconque héritage, quel résultat !!
Une nouvelle claque avec ce "Shrine", pour une découverte de Riverside que j'aurai décidément effectuée dans un désordre presque total. Peu importe : Riverside se hisse désormais au rang de mes groupes favoris.
J'ai mis beaucoup plus de temps à apprivoiser cet album qu'avec "Wasteland" ou "Love, fear...", mais la magie opère une fois de plus, pour l'avènement d'un feeling à couper le souffle, une nouvelle fois porté par le vocal sans égal de Mariusz Duda. Et il ne s'agit pas d'un feeling "ordinaire", exit les torpeurs caverneuses ou les envolées lyriques aux contours nets, le secret de Mariusz, c'est d'écrire de la musique à l'émotion d'un autre monde. Rien qu'avec 'The Depth of Self-Delusion', les repères habituels s'égarent. Une fois digéré, c'est l'ensemble de l'album qui se révèle ainsi... Les titres "basiques" de prime abord ('Celebrity Touch', à l'allure défoulatoire) embarquent leur lot de richesses eux-aussi ! La musique addictive, c'est top, mais quand l'addiction est là sans qu'on puisse la décoder, que dire...

Album RIVERSIDE LOVE, FEAR AND THE TIME MACHINE RIVERSIDE
LOVE, FEAR AND THE TIME MACHINE (2015)
INSIDEOUT MUSIC
ROCK PROGRESSIF
4/5
REALMEAN
06/08/2019
  0 2
Je continue à approfondir la découverte de la discographie de Riverside, sans m’imposer de contrainte chronologique. De fait, affranchi de toute attente, notamment, en matière de prérequis stylistiques, il me semble appréhender chaque album pour ce qu’il est, intrinsèquement. Et une fois encore, passée la phase d’ingestion, je tombe en arrêt devant ce superbe album. Riverside est tel le bon vin, il faut un peu de temps. Ce qui est notable dans le cas de "Love, Fear… ", un peu comme avec la musique de Cosmograf, c’est qu’on ne découvre pas d’artifice particulier au fil des écoutes. De prime abord pop et atmosphérique, sans véritable accroche, la composition se révèle progressivement « identique à elle-même » tout en ouvrant les vannes, petit à petit, d’une déferlante de charge émotionnelle qui au final explose entre les oreilles. Et ce que j’apprécie au plus haut point, c’est qu’il s’agit d’une émotion hybridée, entre deux eaux, moderniste, savoureusement ésotérique mais échappant habilement aux tentations mortifères. A se demander comment une œuvre peut séduire à ce point, sans baguette magique. Mais comme disait JL Comolli, l’illusion des illusions est sans doute qu’il n’y a pas d’illusion.
Album RIVERSIDE WASTELAND RIVERSIDE
WASTELAND (2018)
INSIDEOUT MUSIC
ROCK PROGRESSIF
4/5
REALMEAN
19/02/2019
  0 2
Via Lunatic Soul, Mariusz Duda parvient, pour moi, à proposer de la musique issue d'une autre genèse: les mélodies s'effacent au profit des ambiances, tout en s'infiltrant insidieusement dans l'oreille, obsédantes, dérangeantes ou oniriques. Il en résulte une musique intemporelle et inusable, que l'on peut réécouter en boucle en y redécouvrant à chaque fois quelque chose de nouveau. Je ne connais que très peu d'artistes qui sont capables de composer de cette façon.
Pour autant, même si le credo de Riverside me semble davantage formaté dans une mouvance métal-prog-rock qui n'est pas spécialement ma tasse de thé, je suis tombé sous le charme de "Wasteland". L'équilibre des styles y est remarquable, les fulgurances hard-rock sont parfaitement intégrées, l'improbable cheminement de la musique entre introspection tourmentée, rêverie atmosphérique, aliénation cérébrale et échappée spirituelle était une gageure qui s'est changée en coup de maître. Un album récemment découvert et rapidement adopté, qui m'invite à reprendre mon exploration du projet polonais - j'étais déjà assez proche de "Eye of the Soundscape", mais en marge du Riverside originel. La frontière me semble à présent moins difficile à franchir.

Album RIVERSIDE EYE OF THE SOUNDSCAPE RIVERSIDE
EYE OF THE SOUNDSCAPE (2016)
INSIDEOUT MUSIC
ROCK PROGRESSIF
1/5
LOLO_THE_BEST59
23/04/2017
 
824
0 0
Un album sans aucun intérêt, long et ennuyeux. Seul Shine sort son épingle du jeu (on en a même 2 pour le prix d'un, c'est dire), autant acheter ce seul titre en téléchargement.
 
PAGE / 7
 
Haut de page
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024