MW / Accueil / Avis / filtré par groupe : UFO
FILTRER PAR GENRE
UFO
STRANGERS IN THE NIGHT (1979)
CHRYSALIS / HARD ROCK MELODIQUE
MOSTANZO - 03/07/2020 -
0 0
5/5
C'est en effet un album extra(terrestre)ordinaire. J'ai pris une claque terrible lorsque je l'ai posé sur ma platine voilà bien... 37 ans.
Tout ce que je savais d'UFO alors était que la chanson préférée de Bruce Dickinson était "Love to love". Donc pas grand chose il faut bien le dire. D'où une surprise monumentale ce jour-là. Lights out, Shoot shoot, Rock Bottom, Doctor Doctor... j'en passe et des meilleures! Quelles compos!
Je ne suis en général pas un grand fan des lives, je ne trouve pas qu'ils apportent grand chose par rapport aux albums studios, mais celui-ci est de la trempe d'un "One night at Budokan" du MSG (tiens, un hasard?) ou du court mais absolument fabuleux "Real to reel" de Marillion. Certes tout ceci date un peu, mais franchement pour moi on n'a pas fait mieux depuis.

UFO
STRANGERS IN THE NIGHT (1979)
CHRYSALIS / HARD ROCK MELODIQUE
GENTLE GIANT JL - 26/06/2020 -
0 0
5/5
Hello Chicago!... Would you please welcome from England... U.. F.. O !
Oui à cette époque le meilleur groupe de hard rock venait d Angleterre.. Avec toutefois un ange blond allemand en état de grâce à la guitare !
Alors oubliez le Deep Purple "Made in Japan" ou le "Live and Dangerous" de Thin Lizzy car le meilleur live de tous les temps c'est peut-être celui ci!
Phil Mogg, Pete Way et Michael Schenker ont définitivement posé leur OVNI sur ce que doit être un vrai bon groupe de hard rock jouant en public. Alors mettez le disque, fermez les yeux.. " Hello Chicago. Welcome UFO..." For ever!!

UFO
A CONSPIRACY OF STARS (2015)
STEAMHAMMER / A.O.R.
LYNOTT - 05/03/2015 -
0 0
2/5
Non, non et non.

Tout ceci n'est plus UFO, tout ceci n'est plus digne de ce que proposait la bande à Mogg, tout ceci est trop mou, trop Blues, trop éloigné du Hard Rock mélodique étincelant que ce groupe nous offrait avant le Live "Stangers In The Night" ou sur les deux albums qui ont suivi. Deux périodes différentes mais ô combien plaisantes.
 
Tout ceci m'ennuie et me chagrine à la fois.

Deprofudis l'OVNI. Je resterai calé sur les anciennes époques, frustré.

Jouer avec son cœur, pourquoi pas, c'est louable, mais c'est courir le risque de perdre des fans de la première heure en chemin en tournant le dos aux fondamentaux et là la pilule est trop dure à avaler pour moi.

Désolé mais ça sera désormais sans moi.

UFO
MISDEMEANOR (1985)
CHRYSALIS / A.O.R.
METALNATURE - 21/09/2012 -
0 0
4/5
Après un très moyen "Making Contact", Mogg se retrouve seul aux States en pleine vague "Hair Metal". Il retrouve quand même son compère claviériste Paul Raymond qui reprend la place dévolue à Barbara Schenker. Les compos et surtout leur mise en forme sont dans l'air du temps, beaucoup de mélodies et des nappes de claviers parfois un peu envahissantes. Il est dommage que le rôle de Paul Raymond soit actuellement aussi limité, mais là il s'en donne à coeur joie... Le guitariste est démonstratif mais possède une bonne base mélodique, la batterie est en effet peu sensuelle et la basse trop peu présente. Mais heureusement il y a les compositions et la voix de Mogg toujours aussi cajoleuse. Il serait intéressant de revisiter ce disque avec un line-up et une production plus actuelle, car ce disque regorge de refrains, couplets, ponts et riffs mémorables! Quelques titres à écouter en priorité "Night Run" (avec un prod presque ELO) mais un refrain typiquement UFO, "Meanstreets" avec un léger parfum de Lights Out, et l'enchaînement "Heaven's Gate" et le fabuleux crescendo de "Wreckless" ! Bref un album très sous-estimé, mais dont le côté vintage peut sans doute mieux s'apprécier maintenant avec le recul (8,5)
UFO
WALK ON WATER (1995)
AUTRE LABEL / HARD ROCK MELODIQUE
METALNATURE - 18/09/2012 -
0 0
5/5
Après un "High Stakes" inespéré, réunissant à nouveau Mogg et Way, et qui nous avait mis l'eau à la bouche, UFO ne déçoit pas dans son line-up classique et nous pond un de ses meilleurs albums, reproduisant avec talent le lustre de la fin des seventies. Hélas, la sortie fut en effet chaotique même si la version japonaise était déjà disponible chez nous en 1995. Hélas aussi, ce line-up ne gardera pas le même haut niveau dans les sorties suivantes (bien qu'honorables), alors profitons de ce qui est de plus en plus avec le temps un grand "classique" de UFO. 'Venus' et 'A Self Made Man' sont deux titres extraordinaires qui donnent un peu d'ombre à la suite qui se révèle pourtant après plusieurs écoutes. Evidemment, on reste sur sa faim avec seulement les 8 titres si vite dévorés. Pour le reste rien à ajouter à la chro pertinente de Marc.

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020