MW / Accueil / Avis / Filtrés par genre : Rock
FILTRER PAR GENRE
DAVID BOWIE
DIAMOND DOGS (1974)
RCA / ROCK
WINSTON - 26/09/2020 -
0 2
5/5
Je ne comprends pas pourquoi cet album est fréquemment vilipendé ou tout simplement ignoré, car Diamond Dogs est formidable et plus réussi que les bâclés Aladdin Sane et Pinups par exemple !
L'introduction "Future Legend" nous plonge directement dans une ambiance post-apocalyptique et le final "Chant of the Ever Circling Skeletal Family" se termine en points de suspension sur les "bro-bro-bro-bro-bro-bro-bro........." inquiétants des disciples de Big Brother.
Entre les deux, "Diamond Dogs" et "Rebel Rebel" sont deux bons rock Stoniens, "Rock 'n' Roll with Me" est une belle ballade rock assez classique alors que le funk de "1984" anticipe Young Americans.
Le triptyque "Sweet Thing"/"Candidate"/"Sweet Thing (Reprise)" est l'un des plus beaux morceaux de l'oeuvre de David Bowie, tout comme "We Are the Dead" qui est l'une de ses perles oubliée et "Big Brother" est autant majestueux dans sa musique que sinistre dans ses paroles.
Diamond Dogs est l'un des albums les plus importants de Bowie mais peu de gens le savent.

MORSE, PORTNOY & GEORGE
COV3R TO COV3R (2020)
INSIDEOUT MUSIC / ROCK
CORTO1809 - 29/07/2020 -
0 0
3/5
Dieu sait (voilà une formule on ne peut plus appropriée quand on parle d'un album de Neal Morse), Dieu sait, donc, que je suis un grand admirateur de Neal Morse. J'adore tout ce qu'il fait, ou presque, que ce soit en solo ou au sein de différentes formations, qu'il donne dans le rock progressif, la pop ou l'opéra rock. J'aime sa voix, j'admire ses qualités de musicien, je vénère ses dons de compositeur, bref, je suis un fan convaincu et heureux de l'être.

Néanmoins, je reste assez dubitatif sur l'intérêt de cet album de reprises. Certes, c'est joué de façon irréprochable et avec une présence que de très nombreux groupes peuvent envier à Neal Morse et ses deux copains. Certes la set list contient quelques titres accrocheurs. Mais l'intérêt d'une reprise réside avant tout, me semble-t-il, dans la réappropriation que l'on s'en fait, le nouvel interprète apportant sa propre sensibilité dans la relecture de l'oeuvre d'un autre. Ici, pas de réinterprétation, les musiciens jouent des versions très fidèles aux originales... trop fidèles, au point qu'elles ressemblent à des copies, parfois hallucinantes, mais copies quand même.

Par ailleurs, écouter 'One More Red Nightmare' de King Crimson nécessite un état d'esprit bien différent pour l'apprécier que celui nécessaire à l'écoute d'un titre pop comme 'Baker Street' de Gerry Rafferty. Je sais bien que l'époque est propice aux playlists mais je n'arrive pas à prendre du plaisir à mélanger du Yes avec du Squeeze, du Bowie avec du Ringo Starr, du Jethro Tull avec du Badfinger et du King Crimson avec du Rafferty. Cet exercice de saut du coq-à-l'âne ne permet aucune immersion dans l'album et le plaisir d'écoute reste bien superficiel.

Si le hasard vous permet d'écouter cet album, jetez-y une oreille, il n'est pas désagréable. De là à dépenser quelques euros pour l'acheter...

LONELY ROBOT
FEELINGS ARE GOOD (2020)
INSIDEOUT MUSIC / ROCK
EDDYA - 21/07/2020 -
0 0
2/5
Bon, franchement, j'ai l'impression de n'avoir que des titres "bouche trou" sur cet album ... comme sur les autres d'ailleurs.
C'est chiant comme la mort, c'est vu et revu, vraiment rien d'original.

J'ai envie de mettre des "..." pour faire les 400 caractères requis pour la publication de mon commentaire.
John a des musiciens de fous, mais ça ne suit pas derrière.

La production est bonne, on peut au moins lui reconnaitre ça ... mais on est à 1000 lieues de Frost*.

JETHRO TULL
ROCK ISLAND (1989)
CHRYSALIS / ROCK
GUYPAS974 - 14/06/2020 -
0 0
3/5
J'adhère à la chronique, mais je trouve de fait la note un peu sévère.
Il n'y a pas de faute de goût et les trois meilleurs morceaux de l'album précisé par le chroniqueur remonte bien l'impression générale. Mais oui, l'entrée en matière est un peu trop lisse. Kissing Willie et Rattlesnack trail sont deux morceaux moyens, ennuyeux, répétitifs, mais qui ouvrent l'album.

Eviter cet album serait quand même dommage, surtout pour celui qui aurait aimé 'Crest a Knave", et puis on retrouve les recettes du groupe depuis A : solo de guitare concis mais efficaces, nappes de synthé, et flûte traversière comme toujours. Effectivement on n'est pas dépaysé.


THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA
AEROMANTIC (2020)
NUCLEAR BLAST / ROCK
LYNOTT - 07/03/2020 -
0 0
2/5
Franchement, je ne comprends pas l'engouement pour ce groupe et cet album.

Aller piocher ses inspirations du côté d'ELO, de Kiss, d'A.C.T., de Toto, et de Survivor, est louable, mais assaisonner le mélange d'une sauce au goût d'Abba, aux relents de dance-floor, au parfum de Space Art et au fumet de Flashdance , je dis non.

N'essayez surtout pas de convaincre un réfractaire à l'AOR qu'il y a pourtant des groupes de qualité dans cette obédience en lui offrant cet opus, il vous rirait au nez.

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020