MW / Accueil / Avis / METAL PROGRESSIF
.
.
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album MYRATH KARMA MYRATH
KARMA (2024)
EAR MUSIC
METAL PROGRESSIF
2/5
GICÉ59
09/03/2024
 
15
0 1
Mon dieu, quelle daube. Il est vrai que je ne connaissais pas ce groupe sinon que par les avis dithyrambiques glanés par ci par là. Donc je me suis lancé... Entre les morceaux à la "WITHIN TEMPTATION" moins le chant féminin et la touche orientale "pour faire original", qu'est- ce que je me suis fait ch...Qui a eu l'outrecuidance de comparer ce boys band à ORPHANED LAND ?

Album UNIVERSE EFFECTS DESOLATION UNIVERSE EFFECTS
DESOLATION (2018)
AUTRE LABEL
METAL PROGRESSIF
5/5
EDDYA
20/02/2024
 
202
0 0
Ca c'est vraiment super :)

Plusieurs années déjà que j'ai découvert ce groupe et je ne me lasse toujours pas d'une nouvelle écoute.
C'est du Métal Progressif (DT, Andromeda, Above Symmetry) avec de belles envolées mélodiques, c'est carré avec une super production et le plus important ... de super compositions!

C'est une petite perle comme on en découvre de temps à autre, je pense notamment à Above Symmetry ou Beyond the bridge qui m'avaient fait le même effet à l'époque.

Je recommande chaudement!

Album THE ANCHORET IT ALL BEGAN WITH LONELINESS THE ANCHORET
IT ALL BEGAN WITH LONELINESS (2023)
AUTRE LABEL
METAL PROGRESSIF
5/5
CALGEPO
13/11/2023
  0 0
Je rejoins Rhum1 sur beaucoup de points de sa chronique. Cet album regorge de qualités qui effacent les (petits) défauts inhérents à un premier album.

Le concept construit autour de la solitude peut toucher beaucoup de monde. Celle dans laquelle nous avons été plongée il n’y a pas si longtemps mais aussi celle de tous les jours donnant le sentiment d'être des anonymes au milieu de la foule. The Anchoret explore cette solitude en traduisant musicalement tous les états par lesquels on peut passer en la subissant ou l’acceptant. La chronique évoque la contemplation et le groupe la souligne par des moments de silence et de calme apparent (les nombreux solos planants proches de ceux de David Gilmour ou Steve Rothery). Cette facette est toutefois mise en pièce par une ambiance générale sombre et violente faite de rythmique brutale (‘Until The Sun Illuminates’ et ses blast beats) et de riffs agressifs. Cette alternance se retrouve dans les lignes de chant allant du growl aux voix claires souvent en harmonie ('A Dead Man' avec un final qui rappelle "Dark Side Of The Moon" de qui vous savez) apportant une touche 70’s et progressive. L'émotion est souvent à fleur de peau ('Someone Is Listening') et parfois l'album donne l'impression de sombrer dans la paranoïa ('All Turns To Clay' avec une ouverture totalement folle, psyché sous acide qui tend vers l'espoir porté par un refrain très efficace).

Les touches jazz apportent aussi un supplément de folie qui pourrait gagner chacun se retrouvant dans cette situation. Le saxophone joue alors un rôle très important et ses interventions sont bien dosées à la manière d’un Dick Parry avec Pink Floyd. L’apaisement sera trouvé en toute fin avec le déchirant et poignant ´Stay’ illuminé par sa longue plainte finale à la guitare magnifiquement interprétée.

On pourrait reprocher la filiation avec Opeth, Floyd... mais c’est tellement bien fait que ces rappels finissent par s’estomper. "It All Began With Loneliness" est l'un de mes albums préférés de l’année sinon mon album de l’année.

Album ANUBIS GATE COVERED IN BLACK ANUBIS GATE
COVERED IN BLACK (2017)
NIGHTMARE
METAL PROGRESSIF
4/5
TOWNSEND LE DEVIN
24/08/2023
 
531
0 0
J'ai eu du mal à apprécier cet album. En fait, depuis que j'ai trouvé pourquoi je le trouve juste excellent. Alors la raison, me direz-vous ? Et ben voilà, le premier titre est non seulement très long mais ce violoncelle donne envie de se tirer une balle.... Et puis il est hors de propos je trouve. Bref depuis que je commence par le 2 titre j'en redemande ! 🤟
Album KLONE MEANWHILE KLONE
MEANWHILE (2023)
KSCOPE
METAL PROGRESSIF
3/5
TONYB
08/03/2023
  0 2
Autant "Le Grand Voyage" m'avait happé dès les premières secondes pour ne plus me lâcher jusqu'à sa conclusion, autant ce nouvel album me laisse froid. Le mélange entre la profondeur limite extatique des ambiances atmosphériques sombres de l'album précédent avec un retour plus marqué des saillies métalliques ne parvient pas à me convaincre ni à générer les émotions précédemment ressenties.
Pas un mauvais album en soi, mais qui n'arrive pas à me captiver.

Album ZERO HOUR TOWERS OF AVARICE ZERO HOUR
TOWERS OF AVARICE (2001)
LASER'S EDGE
METAL PROGRESSIF
3/5
STRUCK
30/12/2022
  0 2
Un album redécouvert sur le tard. Plus de 20 ans après, cet album regroupe tous les clichés (bons ou mauvais) de la scène metal prog de l'époque. Zero Hour et "The Towers of Avarice" sont les enfants d'un Dream Theater époque "Awake" qui aurait croisé Nevermore...
Rien de déshonorant en soi (bien au contraire) !
Le seul vrai reproche que l'on pourrait faire à cet album est un manque de personnalité et de variété dans certains riffs (notamment les deux premiers titres) donnant une impression de linéarité mais rien de rédhibitoire...
Finalement, une musique, et un jugement similaires à ceux de "Specs of Pictures Burnt Beyond" !

 
PAGE / 85
 
Haut de page
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024