MW / Accueil / Avis / ROCK PROGRESSIF
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album ESTHESIS WATCHING WORLDS COLLIDE ESTHESIS
WATCHING WORLDS COLLIDE (2022)
AUTRE LABEL
ROCK PROGRESSIF
5/5
TONYB
21/09/2022
  0 1
C'est sombre, très sombre et les illustrations magnifiques du livret vont en ce sens. C'est magnifiquement composé, c'est envoûtant (argh, cette 57th Street et ses choeurs), ça ressemble à du Steven Wilson tout en ayant une identité propre et, cerise sur le gâteau, le mix se rappelle que nous autres, pauvres humains, avons non pas juste un cortex central mais bien DEUX oreilles pouvant écouter chacune des éléments différents ou a minima pas de manière synchrone permanente.
Bref, après le remarqué et remarquable "The Awakening", ce "Watching Worlds Collide" enfonce le clou en évitant la redite, emmenant l'auditeur vers de nouveaux rivages pour un voyage magnifique, à la fois introspectif et intense.
On en redemande.

Album RICK MILLER BELIEF IN THE MACHINE RICK MILLER
BELIEF IN THE MACHINE (2020)
PROGRESSIVE PROMOTION
ROCK PROGRESSIF
5/5
ASCLEPIOS
04/09/2022
 
16
0 1
En profond désaccord avec la chronique de Corto, je trouve au contraire que l'ami Rick Miller s'est carrément déchainé sur cet album, pour moi SON MEILLEUR !
Je suis depuis déjà quelques années cet artiste Canadien très prolifique (celui-ci est son 13ème album depuis l'année 2000) et j'apprécie ses compositions toujours très mélodiques aux ambiances assez mélancoliques, en mid-tempo, aux climats très floydiens baignés de guitares gilmouriennes en diable, guitares acoustiques, claviers planants savamment saupoudrés d'arrangement symphoniques (une violoncelle par ci, petit solo de violon ou clarinette par là, des choeurs...) et de bruitages divers dans la pure tradition du flammant rose. La production est toujours top niveau, et les enceintes sont vraiment à la fête, un régal pour les oreilles. Le chant, sans être exceptionnel est très agréable, toujours juste, avec un timbre d'ailleurs proche de celui de David Gilmour.
Alors, bien sûr, on pourra toujours lui reprocher son manque d'originalité (et on le fait!) mais c'est tellement bien fait et bien produit, pourquoi bouder son plaisir ? Les PF sont bien incapables de faire aussi bien depuis bien des années (1994) !
Pour revenir précisément sur cet album qui est dans la continuité des précédents, je trouve les mélodies particulièrement inspirées ainsi que les arrangements et les soli qui m'ont captivés de bout en bout.
Rick Miller est en général assez apprécié sur les sites spécialisés mais sans doute injustement méconnu du grand public. Je pense qu'après cet album, qui pour moi n'est pas loin du chef d'oeuvre, il mérite toute la reconnaissance de la communauté progressive, en particulier celle des fans de Pink Floyd.

Album IQ RESISTANCE IQ
RESISTANCE (2019)
GIANT ELECTRIC PEA
ROCK PROGRESSIF
3/5
REALMEAN
04/09/2022
  0 0
J'ai essayé d'écouter plusieurs fois cet album, mais malgré mon intérêt pour les productions d'IQ notamment depuis "Subterranea", j'ai du mal à retrouver une colonne vertébrale lui donnant véritablement corps.
Déluges de gros riffs, de soli et de claviers débordant à ras bord, les compos de "Resistance" s'enchaînent en ayant bien du mal à se distinguer les unes des autres. L'emphase était déjà la marque de fabrique de "The Road of Bones", mais les mélodies marquaient leur empreinte avec plus de force.
À part quelques moments plus calmes au travers de 'Stay down', 'Alampadria' et 'Shallow bay', ou encore 'If Anything' qui semble prendre conscience de la nécessité d'un break en partie médiane, l'album nous immerge en permanence dans le cratère de son volcan, tel que la symbolique du frontcover semble en aviser l'auditeur.
Attention, production survoltée ! Et qui n'hésite pas, effectivement, à surfer sur le déjà entendu à plusieurs reprises. Plat réchauffé ou griffe naturelle d'IQ, chacun pourra l'évaluer à sa manière.
J'ai été suffisamment convaincu par "The Road of Bones" pour ne pas totalement bouder mon plaisir, et je reviendrai prêter une oreille, de temps à autre, à cette brûlante "Resistance". Mais à doses homéopathiques, sinon dur dur...

Album SILENT TEMPLE FAERY REVOLUTION SILENT TEMPLE
FAERY REVOLUTION (2022)
AUTRE LABEL
ROCK PROGRESSIF
4/5
LOLO_THE_BEST59
28/08/2022
 
812
0 1
Voilà un album très surprenant et très attachant. Le chant emprunté au monde de l'opéra, qui alternent plusieurs voix allant du baryton masculin jusqu'au soprano féminin, pourra surprendre voire indisposé de prime abord, mais il donne une coloration toute particulière et assez inédite à des compositions finement ciselées. Les premiers morceaux installent une ambiance plutôt pastorale, avant d'aborder des contrées plus variées, avec notamment une guitare joliment mise en avant.
Album SOUP VISIONS SOUP
VISIONS (2021)
GLASSVILLE
ROCK PROGRESSIF
5/5
JEAN-LUC 04
23/08/2022
 
5
0 0
Un album de Soup, voire une production d'Erlend Viken, ça se déguste avec lenteur et parcimonie. En effet, chaque note, chaque mélodie, chaque mesure s'installe dans votre subconscient, en tout cas le mien.... Visions est un album en tout point prodigieux tellement il est à contre courant des productions actuelles, revenant à un son début seventies. L'emploi du mellotron acoustique apporte une dimension émotionnelle à vous en tirer des larmes pour les cœurs sensibles. Je ne suis pas en phase avec la chronique car je trouve justement que Burning Bridges est parfait dans sa structure.
Les doubles vynils éditions bleus et rouge sont somptueux accompagnés d'un livret photo en papier glacé et du CD, un must pour un prix super raisonnable comparés aux tarifs des autres productions telles que Porcupine tree par exemple.
Je place cet album au même niveau qu'un Wish you were here ou un Foxtrot
Un véritable chef d'oeuvre selon moi !

Album CAMEL RAJAZ CAMEL
RAJAZ (1999)
CAMEL PRODUCTION
ROCK PROGRESSIF
4/5
SPIRIT OF SUMMER
19/08/2022
 
46
0 0
C’est vrai qu’il est bon ce disque ! Je découvre le groupe en partie grâce à cet album, m’étant déjà procuré les excellents Moonmadness et Live At The Royal Albert Hall. Le quatuor délivre ici un prog soyeux, mélodique (du Camel, quoi !), souvent lent et mélancolique mais pas vraiment répétitif. Après, on aime ou on déteste. Certes, l’auditeur peut être surpris à la première écoute par le peu de dynamisme de l’ensemble, ou par la voix spéciale d’Andy Latimer, mais pour moi, cela ne gâche en rien le confort d’écoute. L’inspiration est constante (sauf peut-être pour ‘Shout’, un peu mièvre et moins mémorable) et Latimer émaille le disque de ses solos doux et poignants. Que demander de plus ?

 
PAGE / 485
 
Haut de page
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022