MW / Accueil / Avis / Filtrés par genre : A.O.R.
 
FILTRER PAR GENRE
WORK OF ART
EXHIBITS (2019)
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
EDDYA - 25/12/2019 -
0 0
2/5
Mouais ... on est quand même loin de "In Progress" ... la production est vieillotte, les compositions n'ont rien d'extraordinaire. On s'emmerde! Franchement, WoA, c'etait frais, du rock FM moderne, ils avaient un truc. Aujourd'hui c'est insipide, apres l'avoir ecouté 5 fois pour m'en assurer, il est parti a la corbeille (de spotify ;)
STEVE PERRY
TRACES (2018)
AUTRE LABEL / A.O.R.
LYNOTT - 05/11/2018 -
0 0
2/5
Journey est bien loin. Quelle déception...quel ennui.
AIRRACE
UNTOLD STORIES (2018)
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
LYNOTT - 20/09/2018 -
0 0
2/5
Insipide et vieillot.
Aucun intérêt.

BON JOVI
BON JOVI (1984)
MERCURY / A.O.R.
SHAKA - 28/01/2018 -
0 0
5/5
Une petite bombe ! Que ceux qui ne connaissent BON JOVI que par leurs récentes livraisons, se donnent la peine de jeter une oreille sur les deux premiers albums du groupe, et sur ce premier effort en particulier. En effet, avant 1986 et avant que BON JOVI ne devienne une usine à tubes avec l'excellent lui aussi, mais plus commercial, "Slippery When Wet", ce groupe du New Jersey pratiquait un Hard FM d'une qualité et d'une énergie rare (pour du Hard FM bien sûr !). Par exemple, je me souviens d'une anecdote. A la sortie de "Keep the Faith" en 1992 (et l'explosion du groupe en France notamment grâce au single "Bed of Roses"), ma petite amie de l'époque aimait bien ce dernier album. Quand je lui ai prêté le premier CD de 1984, elle me l'a vite rendu car c'était trop "violent" pour elle. Cela peut prêter à sourire pour nous, metalleux, mais il faut se mettre dans l'esprit que ceux qui sont habitués à n'écouter que ce qui passe à la radio, il ne leur faut pas grand chose pour les faire fuir : j'ai déjà entendu certains, dire que EUROPE ou MOTLEY CRUE, c'était du bruit ! Si si ! Bref, je ferme cette parenthèse montrant que tout est relatif, et surtout pour vous persuader que le premier BON JOVI gagne à être connu (et aussi pour dire que depuis, je ne sors qu'avec des metalleuses, elles sont plus belles et plus sexy de toute façon) ! Pour la plupart, vous ne connaissez que "Runaway", que le groupe reprend toujours sur scène. Si vous aimez ce titre, vous aimerez le reste car l'album est à l'image de "Runaway" : rythmiques assez rapides ("Burning for Love", "Shot Through the Heart") ou Heavy ("Roulette"), soli de guitare courts mais rageurs, synthés judicieux, refrains soignés... Jon Bon Jovi (le petit chouchou de nos amies les côtelettes avait les cheveux longs à l'époque, comme tous les membres du groupe) apparaît également, dès ce premier essai, comme un grand chanteur et il aime bien de temps en temps pousser une petite gueulante ("Breakout", "Get Ready"). Il y a même la ballade de rigueur (ce qui prendra un peu trop de place plus tard chez BON JOVI) en la personne de "Love Lies", qui elle, n'est pas mièvre comme certaines. L'album suivant, "7800° Fahrenheit", un an plus tard, sera dans le même style, mais un peu plus inégal, et cependant injustement mésestimé de nos jours. Comme quoi, il y avait une vie avant "Slippery When Wet".
EUROPE
THE FINAL COUNTDOWN (1986)
EPIC / A.O.R.
SHAKA - 19/10/2017 -
0 0
5/5
En 1986, un groupe de Hard Rock squatte inlassablement les premières places du Top 50, ici même, en France. Non, il ne s’agit pas de BON JOVI qui réalise aussi cet exploit dans tous les pays du monde, sauf chez nous, les fromages qui puent, avec le superbe « Slippery When Wet ». Le groupe qui a touché le jackpot est Suédois et compte en son sein cinq garçons avec de jolis minois et de belles crinières, propres à faire craquer les ménagères de moins de 50 ans. Je veux bien sûr parler d’EUROPE et du méga tube (le mot est faible), « The Final Countdown ». Ca tombe bien, l’album (le troisième) porte le même nom, alors comme ça, ceux qui ont eu le bonheur d’entendre la chanson à la radio ne risquent pas de se tromper en achetant l’album au supermarché du coin. Vous allez me dire : « EUROPE, c’est un groupe de tapettes, plein de maquillage, avec des chansons toutes mollassonnes, c’est même pas du Hard ! ». Grosse erreur ! Cet album est probablement un des meilleurs albums de Hard mélodique jamais sorti. D’ailleurs, les 3 premiers titres sont des tubes : « The Final Countdown » bien sûr, que l’on entend toujours de nos jours, un peu partout (par exemple, l’autre fois, j’étais à la Poste, un portable sonne... c’était cette chanson en sonnerie) ; « Rock The Night », un véritable hymne ; « Carrie », une splendide ballade. Les 7 autres morceaux sont tout aussi indispensables. Ca va des énergiques « Ninja » et « On the Loose », au très DEEP PURPLE « Danger on the Track », en passant par « Heart of Stone » et son superbe solo de guitare. C’est bien simple, sur les 10 titres que contient cet album, pas une seule seconde n’est inutile, c’est hallucinant. Il est vraiment dommage qu’à l’époque, ce groupe se soit fait taper sur les doigts par le public Metal, sous prétexte de rencontrer un grand succès. Avant ce 3è album, EUROPE était un groupe de Hard comme les autres... ils ont décidé d’intégrer des synthés, ce qui au milieu des années 80 était assez mal vu par les hardos... alors que maintenant, c’est passé dans les mœurs. L’influence de EUROPE n’est pas négligeable sur ce point. Et on dira ce qu’on voudra, mais EUROPE (n’oublions pas non plus SCORPIONS) a permis au grand public de découvrir le Hard Rock et j’en connais beaucoup qui ont débuté par-là, moi le premier !

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020