MW / Accueil / Avis / BLACK WIDOW
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album MELTING CLOCK DESTINAZIONI MELTING CLOCK
DESTINAZIONI (2019)
BLACK WIDOW
ROCK PROGRESSIF
4/5
TONYB
27/03/2020
  1 1
Superbe découverte que ce groupe qui évolue loin des standards habituels des groupes italiens.
Porté par une chanteuse très expressive, dans le bon sens du terme, cette formation apporte une vraie fraîcheur tout du long de l'écoute de ce chouette album.

Album ARABS IN ASPIC SYNDENES MAGI ARABS IN ASPIC
SYNDENES MAGI (2017)
BLACK WIDOW
ROCK PROGRESSIF
3/5
CORTO1809
04/12/2017
  0 0
Tout est dit dans la chronique. Les influences seventies, les longs titres à tiroir et même le curieux final du dernier titre de l'album. Alors pourquoi suis-je moins enthousiaste que mon éminent confrère ? Parce que les influences sont parfois trop marquées. Comment ne pas penser à King Crimson pendant les premières minutes de 'Syndenes Magi'? C'est certes une jolie copie, mais une copie quand même. D'autres passages semblent "empruntés" à Pink Floyd de façon tout aussi évidente. Quant au final de 'Morket 3', il est effectivement aussi inutile qu'inintéressant. Globalement "Syndenes Magi" est un album agréable à écouter mais les défauts ci-dessus relevés sont trop flagrants pour que je recommande ce disque.
Album BUTTERED BACON BISCUITS FROM THE SOLITARY WOODS BUTTERED BACON BISCUITS
FROM THE SOLITARY WOODS (2009)
BLACK WIDOW
ROCK PROGRESSIF
3/5
CHILDERIC THOR
06/06/2017
  0 0
En 2015 sort"Litanies From The Woods", première rondelle gravée par Witchwood et probablement un des meilleurs albums de retro hard rock biberonnés au jus progressif enfantés ces dernières années. De prime abord étonnante, l'incroyable maturité affichée par ces Italiens à priori inconnus en dehors de leur cage d'escalier, peut s'expliquer par le fait que ces derniers traînent en réalité depuis longtemps leurs instruments au sein de la chapelle rock de la péninsule, le chanteur et guitariste Ricky Dal Plane, la claviériste Stefano Olivi et le batteur Andrea Palli ayant déjà travaillé ensemble sous la bannière de l'éphémère Buttered Bacon Biscuits, des cendres duquel est donc né celui qui deviendra leur principal port d'attache. Fort de l'excellent accueil reçu par "Litanies From The Woods" et son complément, "Handful Of Stars", Jolly Roger a la bonne idée de rééditer "From The Solitary Woods", unique rejeton enregistré en 2009 sous la forme d'une modeste auto-production, de ce pré Witchwood, conçu d'abord comme un simple side-project avant de devenir un groupe à part entière quelques mois plus tard. Grand bien en a pris au label tant cet opus, chaleureusement réceptionné par la presse et le public, mérite largement une seconde vie. Sa (re)découverte éclaire sur la genèse de "Litanies From The Woods" dont il est moins le brouillon que le précieux patron. Pour autant, en dépit de racines communes, qui plongent dans un terreau antédiluvien identique, du rôle prépondérant de Ricky Dal Plane qui en est le principal compositeur aux côtés du guitariste Alex Celli, et de l'évidente proximité qui existe entre les titres de leur album, les deux groupes se sauraient se confondre tout à fait l'un avec l'autre. Là où le (hard) rock de Witchwood se veut champêtre et occulte, celui de Buttered Bacon Biscuits est plus psychédélique et solaire. Déambulation rêveuse, "From The Solitary Woods" baguenaude le long d'un chemin chaleureusement atmosphérique, au gré de respirations lentes et tranquilles à l'image du mélancolique 'Into The Wild', du velouté 'Another Secret In The Sun' sans oublier ce 'No Man's Land', élévation zeppelienienne au final envoûtant. Mais corollaire de ces aplats plus doucereux que heavy, l'ensemble manque un peu de puissance et de démesure en comparaison d'un "Litanies From The Woods" plus grandiose et orgasmique, même si les compositions les plus remuantes telles l'opener 'Losin' My Pride', le purplien 'Cross-Eyed Jesus' nappé d'un orgue à la Jon Lord et que transperce un soli digne de Blackmore et surtout l'ensorcelant 'Essaouira', drapé de mélodies fragiles et qu'entraîne vers des sommets un long segment instrumental, émaillent un menu toutefois séduisant et généreux. Alors qu'un deuxième album était en cours d'écriture, des problèmes personnels et les inhérentes divergences musicales ont eu raison de Buttered Bacon Biscuits, sabordage regrettable mais qui aura cependant permis la naissance d'un Witchwood bien supérieur…
Album IL BACIO DELLA MEDUSA DISCESA AGL'INFERI D'UN GIOVANE AMANTE IL BACIO DELLA MEDUSA
DISCESA AGL'INFERI D'UN GIOVANE AMANTE (2008)
BLACK WIDOW
ROCK PROGRESSIF
5/5
CORTO1809
15/11/2015
  0 0
Quel chemin parcouru par Il Bacio Della Medusa en quatre ans ! Leur précédent album éponyme était tout à fait honorable, flirtant avec un hard rock seventies gentiment épicé de quelques saveurs prog italiennes. Mais si les qualités sous-jacentes pouvaient laisser espérer mieux, rien ne nous préparait à un tel saut qualitatif !

Car "Discesa Agl'Inferi d'un Giovane Amante" fait partie de ces disques qui doivent impérativement figurer dans la discothèque de tout amateur de rock progressif seventies, même si cet album est sorti en 2008. Tout ce qui fait qu'on aime cette période est présent : des mélodies travaillées, raffinées, des changements de rythmes soudains, des alternances d'accalmie et de violence, de la poésie, de la mélancolie, du romantisme, un concept (celui de "la descente aux Enfers d'un jeune amant" évoqué par le titre), le mélange d'instruments électriques et acoustiques (violon, flûte, saxophone, piano, …), un chant théâtral, de longues digressions instrumentales, un saupoudrage astucieux de samples d'ambiance (vent glacial, orage, rires, bruit d'eau, ..) et un mélange savamment dosé de classique, hard rock, folk, jazz rock, blues, musique médiévale, psychédélique, du monde, … Sans oublier la présence d'un orgue Hammond. Le bonheur, vous dis-je !

Car non seulement tous les ingrédients d'un bon disque de rock progressif "à l'ancienne" sont réunis, mais en plus ils sont parfaitement utilisés. Les compositions regorgent de superbes mélodies aux thèmes riches et gracieux, souvent passionnés, évitant toute longueur et tout effet de lassitude. Les transitions sont soignées (un défaut que nous avions pointé du doigt sur l'album précédent, fort bien corrigé), les changements de tempo s'opérant naturellement et les titres enchainés les uns aux autres s'écoutant d'une traite comme un seul et long morceau. L'alternance des différents styles musicaux est toute aussi fluide, sans que l'un soit privilégié. Tous les instruments sont à la fête et difficile d'en distinguer un plus que l'autre (même si, à titre personnel, je craque un peu pour la flûte virevoltante qui illumine l'album de sa présence) et le chant, théâtral mais nuancé, laisse la place à de longs développements instrumentaux.

King Crimson, ELP, Van der Graaf Generator, PFM, Deep Purple, Jethro Tull. Si toutes ses références vous parlent, si elles font partie de votre patrimoine culturel, si votre organisme réclame chaque jour sa dose de bonheur, précipitez-vous ! "Discesa Agl'Inferi d'un Giovane Amante" vous deviendra rapidement indispensable.

Album DORIS NORTON RAPTUS DORIS NORTON
RAPTUS (1981)
BLACK WIDOW
ROCK PROGRESSIF
2/5
PASCALJ
29/02/2012
  0 0
Je crois que je vais être mauvaise langue ;) Je trouve effectivement que ça a vieilli, à la longue, l'écoute devient vite lassante. J'ai l'impression de me retrouver quelques années en arrière en train de jouer sur mon Atari 520st.
Pour remonter le temps, il suffit d'écouter le titre Raptus qui n'est pas sans évoquer le hit PopCorn de 1969.
Pour les fans de musique électronique, pour ma part, agréable mais sans plus.

Album ORNE THE TREE OF LIFE ORNE
THE TREE OF LIFE (2011)
BLACK WIDOW
METAL PROGRESSIF
3/5
CORTO1809
28/10/2011
  0 0
Voilà un groupe qui ne fait pas dans la joie de vivre. Des tempos lents, une musique assez dépressive, des atmosphères sombres et mélancoliques. Orne fait parfois penser à Van der Graaf Generator (un bon point en ce qui me concerne) auquel il manquerait un brin de folie et où Peter Hammill serait remplacé par Brian Eno. A découvrir.
7,5.

 
PAGE / 3
 
Haut de page
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021