MW / Accueil / Avis / filtré par production : ELP - Tarkus
FILTRER PAR GENRE
EMERSON LAKE & PALMER
TARKUS (1971)
A&M / ROCK PROGRESSIF
ZARMU - 14/01/2017 -
0 0
5/5
Un chef-d'œuvre intemporel qui peut être difficile d'accès pour un auditeur non-averti... La première face est une suite extraordinaire, complexe et pleine de fougue. La deuxième face, mésestimée, comporte son lot de petits bijoux... À écouter et à approfondir. Une œuvre aussi essentielle que "Foxtrot" ou "Close to the Edge"...
EMERSON LAKE & PALMER
TARKUS (1971)
A&M / ROCK PROGRESSIF
DADOO1617 - 12/04/2010 -
0 0
2/5
Un classique (ça on l'a assez dit dans les commentaires je pense).
Je met 6 car ce que je reproche à cet album c'est qu'en fait il ne se résume qu'à 1 seul titre. Titre de 20 minute, prenant la place d'une face de 33 tours à l'époque mais la face B ce sont des restants, du simple remplissage, à croire qu'ils ont tout misé sur Tarkus et qu'ils ont bâclé ou inachevé le reste.
Ils auraient pu faire comme Jethro Tull avec Thick As A Brick, 2 faces dans le même trip.

EMERSON LAKE & PALMER
TARKUS (1971)
A&M / ROCK PROGRESSIF
CORTO1809 - 02/02/2010 -
0 0
4/5
Tarkus est le second album studio d'ELP et fait partie de la période faste de ce groupe flamboyant.
Le titre éponyme est une longue suite épique où les claviers de Keith Emerson et les percussions de Carl Palmer occupent presque tout l'espace sans temps mort.
Si Jeremy Bender et Are You Ready Eddy ? sont des rocks sans grande originalité, Bitches Crystal et A Time And A Place permettent à Greg Lake de démontrer ses qualités de chanteur.
Enfin, The Only Way et Infinite Space sont deux morceaux enchainés, le premier emprunté à Jean-Sébastien Bach. Si Infinite Space est peu original, voire un tantinet ennuyeux, The Only Way est un morceau très agréable, mettant bien en relief la voix de Greg Lake sur une première partie nappée des orgues quasi-religieux d'Emerson, puis sur une seconde portée par un piano échevelé.
Hautement recommandé.

EMERSON LAKE & PALMER
TARKUS (1971)
A&M / ROCK PROGRESSIF
ABADDON - 28/01/2005 -
0 0
3/5
Mais comment les auditeurs de cette époque ont-ils pu autant accrocher à cette musique ? Non que ce soit mauvais, loin de là, mais le morceau titre n’est pas facile à approcher (les rythmes à 11 temps, il faut s’appeler Emerson pour oser !). Il y a dans ce morceau une alternance expérimental-mélodique unique qui en fait une référence que tout amateur de prog se doit de connaître. la “face B”, elle, n’a pas grand intérêt, les compositeurs se sont reposés, et les musiciens se sont fait plaisir ...
EMERSON LAKE & PALMER
TARKUS (1971)
A&M / ROCK PROGRESSIF
TARJY - 28/01/2005 -
0 0
3/5
Un classique, ça j'en doute pas ! Mais que ce Tarkus est parfois indigeste ! Bon hormis ça, j'avoue avoir réussi à pas mal accrocher à force de volonté et d'opiniatreté démentielle... J'ai même failli faire une indigestion d'orgue Hammond ! Bon, pas pour rien, maintenant je l'écoute avec plaisir ce qui n'était pas encore le cas il y a peu...

Tarkus (le morceau) est génial même si tout ne me plaît pas forcément. Quand aux autres titres bien moins ambitieux, ils souffrent clairement de la présence du grand Tarkus... Pas facile à dompter le bougre ! Mais il en vaut la peine... 7 seulement ? Oui, parce que c'est pas trop mon truc mais c'est très bon !

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020