MW / Accueil / Avis / Corto1809
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album DUKES OF THE ORIENT FREAKSHOW DUKES OF THE ORIENT
FREAKSHOW (2020)
FRONTIERS RECORDS
ROCK PROGRESSIF
4/5
CORTO1809
17/09/2020
  0 0
Voilà un album qui risque fort de ne pas rencontrer son public et les lauriers qu’il mérite. Car ceux qui connaissaient le groupe comme la continuation d’Asia et s’attendent à trouver dans cet album de l’AOR chatoyant seront probablement aussi surpris que déçus. A contrario, les amateurs d’un rock progressif "historique" (un terme que je préfère au trop péjoratif old school qui donne l’impression de vivre dans le passé) risqueront de ne pas même jeter une oreille sur ce disque, n’ayant pas identifié Dukes of The Orient comme un groupe capable de leur proposer la musique qu’ils affectionnent.

Donc, soyons clairs : point d’AOR dans cet album, que du prog mâtiné de pop, un prog qui, s’il lorgne souvent vers les années 70-80, ne sonne pas daté mais résolument moderne. Si le sax est rare dans l’AOR, il l’est beaucoup moins dans le prog et ne déstabilisera pas les amateurs du genre. Impossible effectivement de ne pas penser à Supertramp sur ‘The Fine Ice’ qui n’aurait pas déparé sur "Breakfast in America" (les claviers y sont aussi pour quelque chose) mais sa contribution sur ‘Freakshow’ tient plus des prestations de David Jackson au sein de Van der Graaf Generator.

C’est la force de cet album d’évoquer les grands noms du rock progressif tout en gardant sa personnalité. Outre la présence du saxophone, les claviers se font fréquemment remarquer, avec notamment de belles parties de piano. Enfin, il faut évoquer la prestation vocale de John Payne, assez atypique pour le coup dans le monde du rock progressif, croisement entre la voix d’Alice Cooper et celle de Meat Loaf. Déstabilisante au début, elle finit de donner aux titres un caractère très personnel.

Fans d’AOR, passez votre chemin. Fans d’un progressif varié et accessible, ne passez pas à côté de cet album.

Album PAIN OF SALVATION PANTHER PAIN OF SALVATION
PANTHER (2020)
CENTURY MEDIA RECORDS
METAL PROGRESSIF
4/5
CORTO1809
16/08/2020
  0 0
Pain of Salvation est le seul groupe de metal que j'aime... probablement parce que ce n'est pas qu'un "simple" groupe de metal. Comme le dit très bien la chronique de Newf, le groupe n'a de cesse d'inventer des trouvailles, tant sur le plan de la composition que des arrangements, qui viennent sans cesse renouveler l'intérêt de l'auditeur. Et prend le risque que chaque album soit différent du précédent, comme un certain David Bowie en son temps. On ne sait jamais ce qu'on va trouver et cela contribue aussi au plaisir. Parfois on est déçu, parfois on est transporté, ce qui explique que la rédaction de MW se soit souvent trouvée divisée dans ses opinions : ceux qui ont succombé au charme des premiers albums, d'un metal plus conventionnel, et qui ne jurent que par "The Perfect Element", trouvent bien mous les albums que d'autres (dont je fais partie) apprécient, plus sensibles aux albums moins pêchus.

Si "In The Passing Light of Day" était un peu trop metallique à mon goût, ce "Panther" revient à un style bien plus varié et moins porté sur les riffs de guitare. Certes les moments soutenus ne manquent pas, mais ils alternent avec des moments de quiétude qui rendent l'écoute variée et agréable. Si l'album est "typé" metal progressif, le côté progressif l'emporte largement sur le côté metal, il suffit d'écouter le long et superbe 'Icon' pour s'en convaincre. Si vous connaissez le groupe et avez apprécié "Be" ou les "Road Salt", ce disque devrait vous séduire. Si vous ne connaissez pas encore Pain of Salvation, c'est une bonne porte d'entrée à son univers si particulier.

Album LUNEAR CURVE . AXIS . SYMMETRY LUNEAR
CURVE . AXIS . SYMMETRY (2020)
AUTRE LABEL
ROCK PROGRESSIF
4/5
CORTO1809
16/06/2020
  0 0
Lunear nous offre ici un bien bel album gorgé de prog "historique" (un terme que je préfère à old school, ce dernier ayant un petit côté péjoratif du genre "dépassé" que je ne prise guère) que tous les amateurs du progressif raffiné qui caractérisait les années 70 apprécieront. Mais si la musique de Lunear se réfère bien à cette période, les influences sont digérées et la musique est empreinte de la personnalité du groupe. Les compositions sont à la fois délicates et énergiques, faciles d'accès mais suffisamment fouillées pour supporter de nombreuses écoutes. Lunear a su trouver ce délicat équilibre entre douceur et vigueur qui différencie un "album qui s'écoute" d'un "album auquel on a envie de revenir". Un très bon moment en perspective.
Album PENDRAGON LOVE OVER FEAR PENDRAGON
LOVE OVER FEAR (2020)
AUTRE LABEL
ROCK PROGRESSIF
4/5
CORTO1809
27/03/2020
  0 1
Je suis en phase avec les avis de mes amis Abaddon et TonyB : cet album abandonne les velléités métalliques des derniers disques pour revenir à la meilleure période (à mon avis) de Pendragon, qui prend fin pour moi avec le sublime "The Masquerade Overture". Mais j'ai une opinion bien moins mitigée que celle de mes confrères : même s'il est loin d'égaler "The Masquerade Overture", "Love Over Fear" distille des mélodies très agréables, certes majoritairement très calmes (le côté mou du genou relevé par TonyB ?), mais qui s'écoutent avec un grand plaisir. Peut-être pas un grand album mais le meilleur de Pendragon depuis 1996 en ce qui me concerne.
Album FLAMING ROW THE PURE SHINE FLAMING ROW
THE PURE SHINE (2019)
PROGRESSIVE PROMOTION RECORDS
ROCK PROGRESSIF
4/5
CORTO1809
28/02/2020
  0 0
Tout est dit dans la chronique : "The Pure Shine" est un superbe album, gorgé de mélodies plus belles les unes que les autres, alternant moments calmes et passages plus musclés, jamais ennuyeux. Quant aux prestations vocales, elles sont toutes admirables avec en tête la très belle voix de Mélanie Lau.
Album FRANK WYATT & FRIENDS ZEITGEIST FRANK WYATT & FRIENDS
ZEITGEIST (2019)
GLASS ONYON
ROCK PROGRESSIF
4/5
CORTO1809
19/02/2020
  0 0
Voilà un album qui correspond exactement à ce que j’attends d’un album de rock progressif : mélange de différents styles musicaux et mélodies ciselées et aventureuses constituent un mélange harmonieux et plaisant à écouter, que je ne trouve pas hermétique pour ma part.

Alors certes, il n’y a peut-être pas de "highlights", encore que les quatre mouvements de ’Perelandra´ soient un temps fort de l’album, même s’ils tiennent plus de la musique classique que du rock, mais "Zeitgeist" n’a pas non plus de ventre mou. Et, malgré le contexte sombre lié à l’état de santé de Frank Wyatt, l’album dégage une sérénité fort agréable.

 
PAGE / 20
 
Haut de page
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020