GROUPE/AUTEUR:

INGRANAGGI DELLA VALLE

(ITALIE)

TITRE:
IN HOC SIGNO (2013)
LABEL:
BLACK WIDOW
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Une musique puissante et originale qui mérite qu'on s'y intéresse et dont le foisonnement d'idées ne demande qu'à être canalisé."
CORTO1809 - 10.07.2013 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Avec un nom comme le sien, Ingranaggi Della Valle ne peut certes pas renier ses origines italiennes. Né en décembre 2010 de la rencontre du bassiste Edoardo Arrigo et du trio The Big Chill constitué de Flavio Gonnellini, Mattia Liberati et Shanti Colucci, le quatuor se renforce des services du violoniste classique Marco Gennarini et du chanteur Igor Leone.

Contrairement à leurs compatriotes d'Il Cerchio d'Oro qui viennent de sortir leur dernier album sur le même label, Ingranaggi Della Valle ne donne pas dans un rock progressif à l'italienne, mais louvoie plutôt entre jazz rock, art rock et RIO. Leur musique n'évoque pas les grands noms du RPI mais plutôt des groupes au rock plus grinçant tels King Crimson et VDGG. Ce n'est d'ailleurs probablement pas un hasard si David Jackson figure parmi les invités et nous régale sur 'Finale' d'un solo de sax et d'un autre de flûte dignes de la grande époque de la bande à Hammill. Avant d'arriver à cette extrémité, l'album suit une progression assez marquée, passant de titres relativement mélodieux et accessibles à des morceaux plus exigeants, le chant, très présent sur les premiers titres se raréfiant au fil du temps.

Ainsi, après la courte mise en bouche classisante que constitue 'Introduzione', 'Cavalcata', 'Mare In Tempesta', 'Via Egnatia' et 'L’Assedio di Antiochia' constituent un joli mélange de mélodies dynamiques et de passages mélancoliques mais déjà peuplés de changements de rythmes répétés et subits et de quelques discordances passagères. Les instruments s'illustrent à tour de rôle tout en se fondant dans un collectif efficace. Le chant est admirable, théâtral sans trop en faire, capable de toutes les audaces mais pouvant passer en un instant de la fantaisie la plus débridée à une poignante sensibilité. Assurément Igor Leone est un grand interprète, à la façon d'un Peter Gabriel ou d'un Peter Hammill, mais dont la personnalité ne plaira probablement pas à tout le monde.

L'atmosphère de l'album change avec l'instrumental Fuga da Amman et vire au jazz rock avec une présence instrumentale accrue où la basse devient dominante, les thèmes mélodiques moins évidents, les cassures plus abruptes. La musique se partage entre improvisations et mouvements répétitifs (l'ostinato de basse et les déclinaisons du thème sur 'Musqat') avant de flirter avec l'expérimental ('Jangala Mem') où il n'est plus question de mélodie mais d'un assemblage de sons plus ou moins gracieux, régulièrement interrompus par des riffs têtus et souvent bancals.

Ingranaggi Della Valle est un groupe délivrant une musique puissante et originale qui mérite qu'on s'y intéresse et dont le foisonnement d'idées ne demande qu'à être canalisé. On peut en effet regretter que le groupe ne prenne pas toujours le temps de développer calmement les thèmes qu'il visite ni de mieux soigner certaines transitions. Cela n'empêche pas "In Hoc Signo" d'être fort agréable. Un potentiel prometteur qui ne demande qu'à exploser pour peu que le groupe arrive à juguler sa veine créative.

Plus d'information sur http://www.ingranaggidellavalle.com



GROUPES PROCHES:
VAN DER GRAAF GENERATOR, PETER HAMMILL, KING CRIMSON, SYNDONE

LISTE DES PISTES:
01. Introduzione - 00:14
02. Cavalcata - 05:49
03. Mare In Tempesta - 03:17
04. Via Egnatia - 05:41
05. L’Assedio Di Antiochia - 08:10
06. Fuga Da Amman - 05:56
07. Kairuv’an - 06:08
08. Musqat - 05:15
09. Jangala Mem - 06:46
10. Il Vento Del Tempo - 07:00
11. Finale - 09:33


FORMATION:
Angelica Sauprel Scutti (invitée): Choeurs (11)
Beatrice Miglietta (invitée): Choeurs (11)
David Jackson (invité): Saxophone (11), Flûte (11)
Edoardo Arrigo (invité): Basse (3, 5)
Fabrizio Proietti (invité): Guitare classique (4)
Flavio Gonnellini: Guitares / Choeurs
Igor Leone: Chant
Luciano Colucci (invité): Discours hindi mystique (9)
Marco Bruno (invité): Basse (2)
Marco Gennarini: Violon, Choeurs
Mattia Liberati: Claviers
Mattias Olsson (invité): Batterie (9), Percussions (9), Synthétiseur (10), Bruits (10)
Shanti Colucci: Batterie / Percussions
Simone Massimi (invité) : Basse


TAGS:
Concept-album
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC INGRANAGGI DELLA VALLE
NOTES
3/5 (2 avis) 3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
OMD: Universal (1996)
POP Universal ne restera pas gravé dans les mémoires souffrant d'un manque d'inspiration certain et de l'absence de moments vraiment forts.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
DEMON LUNG: The Hundredth Name (2013)
DOOM Il manque aux Américains de Demon Lung ce supplément d’âme qui leur permettrait de s’extraire de la masse.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT INGRANAGGI DELLA VALLE
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020