GROUPE/AUTEUR:

OZZY OSBOURNE

(ROYAUME UNI)

TITRE:
BLACK RAIN (2007)
LABEL:
EPIC
GENRE:
HEAVY METAL

"Sympathique de prime abord, Black Rain s'avère être au final une supercherie efficace qui laisse croire à un retour en force d'Ozzy Osbourne."
NOISE - 10.09.2013 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
A force de se disperser, Ozzy Osbourne met encore 6 ans avant de proposer un 9ème album, Black Rain. Il faut dire que l'homme est devenu une marque. Il a sa sitcom, "The Osbournes" qui plonge au cœur de sa famille et les produits musicaux portant son nom se sont multipliés avec notamment un live correct, de multiples compilations inutiles et un disque de reprises passable "Under Cover" en 2005.

Tout ceci pouvait laisser dubitatif quand à la qualité d'un album studio, le fait de savoir que Wylde a composé avec le producteur Kevin Churko donnait un peu d'espoir. Et en effet, Black Rain est sauvé en grande partie par un Wylde qui y accomplit un travail formidable protégeant souvent les chansons de la médiocrité.

Malgré tout l'âge d'or est bien loin puisqu'aucun classique n'est au rendez-vous ni de grands titres marquants. Pourtant le bon piège à fans fonctionne au détour de quelques titres subtilement placés en début de disque. Ainsi "Not Going Away" et "I Don't Wanna Stop" se distinguent par des riffs d'entrée pachydermiques, un bon vieux côté heavy et d'excellents refrains faciles à assimiler. Enfin "Black Rain" séduit par son côté plus posé, sa superbe ligne de basse, un nouveau riff bien puissant et une atmosphère prenante grâce à un joli passage d'harmonica.

Les choses se gâtent ensuite assez largement malgré le travail irréprochable de Zakk Wylde. De "The Almighty Dollar" à "Civilize The Universe" en passant par "11 Silver" rien ne se retient. Tout semble encore sortir d'une usine et un bon riff ou un bon solo ne font pas une bonne chanson. Avec "Here For You" et "Lay Your World On Me", le disque présente des ballades très gluantes à oublier rapidement. Seul "Trap Door" s'en sort avec les honneurs en conclusion grâce à un bon refrain et un aspect martial surprenant mais efficace.

Sympathique de prime abord, Black Rain est une supercherie efficace qui laisse croire à un retour en force d'Ozzy. Mais si on gratte bien le vernis, on s'aperçoit bien vite que l'objet ne contient qu'un minimum de bonnes choses et qu'il a une durée de vie bien courte. Ozzy Osbourne a délaissé sa carrière solo et à part un sursaut improbable, il semble bien devoir continuer longtemps sur cette voie.

Plus d'information sur http://www.ozzy.com/



GROUPES PROCHES:
BLACK LABEL SOCIETY, HELLFUELED, BLACK SABBATH, LORDI, W.A.S.P., QUIET RIOT, RIPPER

LISTE DES PISTES:
01. Not Going Away (04:32)
02. I Don't Wanna Stop (03:59)
03. Black Rain (04:42)
04. Lay Your World On Me (04:16)
05. The Almight Dollar (06:57)
06. 11 Silver (03:42)
07. Civilize The Universe (04:43)
08. Here For You (04:37)
09. Countdown's Begun (04:53)
10. Trap Door (04:03)


FORMATION:
Mike Bordin: Batterie
Ozzy Osbourne: Chant
Rob Nicholson: Basse
Zakk Wylde: Guitares / Claviers


TAGS:
-
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC OZZY OSBOURNE
DERNIERE ACTUALITE
OZZY OSBOURNE: Nouveau clip d'Ordinary Man'
Toutes les actualités sur OZZY OSBOURNE
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
DOPPELGÄNGER: Anatomy Of Melancholy (2013)
HARDCORE Anatomy Of Melancholy propose un hardcore teinté de rock et de métal qui évite l'écueil du copié collé grâce à des passages plus mélodiques dans des vocaux clairs et dans des passages musicaux accrocheurs.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
GOG: Ironworks (2013)
AUTRES EXTREME Ironworks est un album à la trame ramassée qui ne trouvera guère son (maigre) public que chez les plus dépressifs et torturés.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT OZZY OSBOURNE
OZZY-OSBOURNE_Ordinary-Man
Ordinary Man (2020)
4/5
-/5
EPIC / HEAVY METAL
OZZY-OSBOURNE_Scream
Scream (2010)
4/5
-/5
SONY BMG / HEAVY METAL
OZZY-OSBOURNE_Live-At-Budokan
Live At Budokan (2002)
4/5
-/5
EPIC / HEAVY METAL
OZZY-OSBOURNE_Down-To-Earth
Down To Earth (2001)
3/5
-/5
EPIC / HEAVY METAL
OZZY-OSBOURNE_Ozzmosis
Ozzmosis (1995)
4/5
3/5
EPIC / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020