ARTISTE:

ETERNAL OATH

(SUÈDE)
TITRE:

GHOSTLANDS

(2013)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
"Death Sympho, Gothic Doom avec 20 ans de retard, Mélo death calibré à chant masculin grave, cette troisième offrande butine un peu partout sans convaincre totalement."
CHILDERIC THOR (02.09.2013)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Disparu en 2007 dans l'indifférence générale, sabordage mettant pourtant un terme à une bonne quinzaine d'années d'une morne existence, gageons que c'est cette même indifférence polie qui devrait accueillir le retour discographique d'Eternal Oath. Faceshift, progéniture enfanté en 2005 par la majorité de ses membres, se révèle avec un seul album à son actif presque plus réputé, tandis que les fans - nombreux - d'Amon Amarth se souviendront peut-être que le bassiste Ted Lundström y a démarré sa carrière entre 1991 et 1993 !

S'il est permis de s'interroger sur l'utilité de ce come-back et sur son hypothétique succès, ne boudons toutefois pas trop notre plaisir face à ce Ghostlands d'honnête facture, illustrant si besoin en était encore cet immuable savoir-faire suédois et ce, en toutes circonstances. Death Sympho ("Into The Mist Of Sorrow", "Bleeding Sympathy"), Gothic Doom avec 20 ans de retard ("Stolen Innoncence"), Mélo death calibré à chant masculin grave ("Fields Of Dreams"), cette troisième offrande butine un peu partout même timidement chez Opeth le temps des premières mesures de "Tears Of Faith" dont le refrain sent aussi le Paradise Lost à plein nez.

C'est agréable mais inoffensif, bien fait mais inodore, plus convaincant lorsque le groupe s'acoquine avec une chanteuse malheureusement trop discrète. Maîtrisant cette science du riff obsédant piqué à l'école Katatonia, vigie désespérée qui transperce le brouillard, les Suédois ne peuvent s'empêcher de souligner à gros traits de claviers une mélancolie que les guitares auraient suffi à cultiver. Il en va de même de ces lignes de chant clair qui ne se justifient pas car trop vierges de la profondeur nécessaire aux ambiances que Eternal Oath cherche à matérialiser.

Bien que ratant le coche parfois de peu, on voit mal comment ces vétérans pourront s'extraire de cette litanie de formations certes efficaces mais trop impersonnelles pour accéder à l'étage du-dessus. Ils n'y sont pas parvenus à leurs débuts, ni l'expérience ni un statut de dinosaure ne devraient leur délivrer ce sésame aujourd'hui...


Plus d'information sur https://www.facebook.com/eternaloath



GROUPES PROCHES:
DARK TRANQUILLITY, KATATONIA


LISTE DES PISTES:
01. Into The Mist Of Sorrow - 01:05
02. Entangled In Time - 04:00
03. Tears Of Faith - 06:22
04. Remnants Of Yesterday - 04:27
05. Stolen Innocence - 06:41
06. Fields Of Dreams - 04:06
07. The Cross I Bear - 04:03
08. Sunborn - 03:34
09. Bleeding Sympathy - 03:38
10. A Hymn For The Fallen - 03:17
11. Ghostlands - 07:08

FORMATION:
Johan Adler: Claviers
Joni Mäensivu: Chant
Mika Kajanen: Basse
Peter Nagy-Eklof: Guitares
Petri Tarvainen: Guitares
Ted Jonsson: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Eternal Oath: Ghostlands
 
AUTRES CHRONIQUES
DIVERS ARTISTES: Fly Like an Eagle - An All-Star Tribute to Steve Miller Band (2012)
ROCK - La production moderne donne un coup de jeune salutaire au rock de Steve Miller, avec une pléiade de sommités pour interprètes.
THE SAFETY FIRE: Mouth Of Swords (2013)
METAL PROGRESSIF - Si The Safety Fire se place dans un credo pas encore bouché, avec de forts représentants tels Protest The Hero et Fair To Midland il reste encore un outsider un peu fragile.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021