ARTISTE:

DOOM:VS

(SUÈDE)
TITRE:

DEAD WORDS SPEAK

(2008)
LABEL:

FIREBOX

GENRE:

DOOM

TAGS:
"Dead Words Speak affiche une lenteur vertigineuse qui lui confère une aura macabre et dépressive absolue."
CHILDERIC THOR (14.09.2013)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

2008 aura été une année bien remplie pour Johan Ericson. Après avoir offert le très beau Turning Season Apart avec Draconian, son principal port d’attache, il a également trouvé le temps d’aller visiter son jardin secret à lui, celui où aucune autre présence que la sienne n’est admise dans lequel il se charge absolument de tout, depuis la production jusqu’à l’artwork, sans oublier bien entendu la musique pour laquelle il a tenu, telle une pieuvre, tous les instruments.

Tel est Doom:VS qui lui permet d’épancher sa soif d’un funeral doom death typiquement scandinave, même si on sent poindre par moment l’influence du grand My Dying Bride, référence évidente dans le ton romantique dont se pare la voix claire du guitariste entre deux décélérations abyssales de son chant d’outre-tombe, comme sur "Dead Words Speak" par exemple.

Plus réussi que son aîné, Aeternum Vale, cette seconde offrande se glisse dans l’ombre de Shape Of Despair dernière période, les interventions féminines en moins. Elle déroule six complaintes qui irradient une beauté ténébreuse et pétrifiée, véritable cathédrale de souffrance. Enveloppées dans des atmosphères brumeuses répandues par des claviers parcimonieux qui servent donc surtout à poser le décor plus qu’à l’ériger, ces marches funèbres sont guidées par des guitares entêtantes, figées dans une gangue de désespoir, qui ne sont d’ailleurs pas sans évoquer (forcément !) le travail de Ericson avec son autre groupe. Certaines lignes vocales participent aussi de cette filiation bien compréhensible.

Mais là où Draconian s’enfonce dans les sables mouvants d’un doom plus gothique que funéraire, son projet personnel affiche une lenteur vertigineuse qui lui confère une aura macabre et dépressive absolue. Heureusement que le chant clair de Johan vient parfois éclairer d’un rai de lumière - certes un peu pale mais néanmoins salvateur - cet édifice qui sinon ne serait qu’un douloureux monument de tristesse.

Le tout reste malgré tout très mélodique, voire des plus accessibles comparé aux spéléologues finlandais à la Skepticism, Tyranny et consorts. Il faut dire que, même si elles sont bien montées (dans les huit minutes en moyenne), ces échappées en solitaire n’arborent pas non plus une longueur insolente. De fait, pas de plongées interminables dans les arcanes de la terre au menu de Dead Words Speak mais au contraire de petites merveilles d’écriture équilibrées et toujours passionnantes à suivre qui ont le bon goût de ne jamais s’égarer dans un labyrinthe dont elles ne connaîtraient pas l’issue. "Half Light", "The Lacrymal Sleep" ou bien encore le majestueux "Threnode" sont autant de haltes émotionnelles sur un chemin de croix qui savent toucher l’âme car elles sont le réceptacle de sentiments universels tels que la douleur, la mort et le chagrin. Dead Words Speak est leur précieux écrin funèbre.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/deadwordsspeak



GROUPES PROCHES:
DRACONIAN, SATURNUS


LISTE DES PISTES:
01. Half Light - 07:48
02. Dead Words Speak - 08:01
03. The Lachrymal Sleep - 08:00
04. Upon The Cataract - 07:59
05. Leaden Winged Burden - 06:43
06. Threnode - 12:10

FORMATION:
Johan Ericson: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
AVENGED SEVENFOLD: Hail To The King (2013)
HEAVY METAL - Si Hail To The King fait fortement penser à Metallica, Megadeth, Guns N' Roses ou encore Maiden, il reste trop calé sur des tempi lents, déçoit question mélodies et ne propose que trop rarement de moments hors normes.
FOR RUIN: Ater Angelus (2013)
BLACK METAL - Un effort imparable dont l'incontestable qualité ne devrait toutefois guère permettre à ses auteurs d'atteindre l'étage du dessus.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021