ARTISTE:

GORGUTS

(CANADA)
TITRE:

COLORED SANDS

(2013)
LABEL:

SEASON OF MIST

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
Technique
"Proposant une véritable mécanique d'une sombre et puissante orfèvrerie, Gorguts signe un retour à la réussite incontestable."
CHILDERIC THOR (12.09.2013)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Si les résurrections sont fréquentes, certaines revêtent cependant une saveur particulière. C'est le cas de celle de Gorguts. Ce nom ne dira peut-être rien aux plus jeunes d'entre vous qui n'ont pas vécu son âge d'or mais les vieux cons qui ont perdu leur pucelage à la fois métallique et extrême au début des années 90 ne peuvent qu'avoir les poils qui se dressent à l'énoncé de ce retour ravivant ces amours Techno Death comme on appelait alors le fruit de la fusion au départ improbable entre Death Metal et modelés à la technicité affolante autrefois apanage de la musique progressive. Cynic aux Etats-Unis, Pestilence aux Pays-Bas, Coroner en Suisse et donc Gorguts au Canada, incarnaient il y a plus de 20 ans ces explorateurs visionnaires qui osaient franchir des frontières qu'on croyait hermétiques et inviolables. A l'instar de ses compères le groupe s'est sabordé mais bien plus tard (en 2005) suite au suicide du batteur Steve McDonald. Malgré une reformation en 2008, son silence aura été long, le dernier album à ce jour, From Wisdom To Hate, datant de 2001.

Techniquement, cette nouvelle livraison ne saurait décevoir. Comment cela pourrait-il être le cas quand on s'entoure de pointures telles que le bassiste Colin Marston (Krallice) et le guitariste Kevin Hufnagel, tous deux par ailleurs membre de Dysrhytmia, sans oublier l'impressionnant John Longstreth dont le talent derrière les fûts, visible chez Dying Fetus ou Angelcorpse, n'est plus à prouver ? Seul membre originel, Luc Lemay peut donc compter sur un line-up redoutable pour explorer les sombres arcanes d'une musique à la complexité torturée.

Du haut de ses 62 minutes au compteur, Colored Sands a quelque chose d'une muraille extrêmement massive dont on a d'abord qu'une vision parcellaire, celle de pulsations au maillage aussi dense qu'intense. Sur un substrat très lourd, Gorguts développe une stratification de couches que brisent soli et cassures rythmiques à foison. Inspiré selon ses dires par les travaux récents d’Opeth et de Porcupine Tree, Lemay privilégie une approche dynamique et technique à la fois tout en mettant l’accent sur une noirceur plus étouffante que jamais.

Labyrinthe implacable dans lequel il est aisé de se perdre, l’album distille une atmosphère viciée et particulièrement pesante que le surprenant instrumental orchestral "The Battle Of Chamdo", manière de (fausse) pause au milieu d’écoute composée au piano et interprétée par un quintette à cordes, loin d’apporter la salvatrice bouffée d’air peut-être espérée, contribue au contraire à cultiver encore un peu plus. Touffu, Colored Sands ne livre ses secrets qu’après l’avoir parcouru de nombreuses fois, dédale oppressant aux tentaculaires ramifications qui prolifèrent en un organisme monstrueux, rampant d’une force sourde dans les profondeurs de la terre.

Le résultat est un disque à l’écriture dans la droite lignée d’Obscura, album charnière dans la carrière des Canadiens. Proposant une véritable mécanique d'une sombre et puissante orfèvrerie, Gorguts signe ainsi un retour à la réussite incontestable.


Plus d'information sur http://www.gorguts.com/



GROUPES PROCHES:
PESTILENCE, DEATH, CORONER


LISTE DES PISTES:
01. Le Toit Du Monde - 06:33
02. An Ocean Of Wisdom - 07:20
03. Forgotten Arrows - 05:42
04. Colored Sands - 07:55
05. The Battle Of Chamdo - 04:42
06. Enemies Of Compassion - 07:03
07. Ember's Voice - 06:48
08. Absconders - 09:08
09. Reduced To Silence - 07:38

FORMATION:
Colin Martson: Basse
John Longstreth: Batterie
Kevin Hufnagel: Guitares
Luc Lemay: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Gorguts: Colored Sands
 
AUTRES CHRONIQUES
MOTLEY CRUE: Mötley Crüe (1994)
HEAVY METAL - Le seul album de Mötley Crüe avec John Corabi ne mérite certes pas d'être porté aux nues mais peut au moins être réhabilité.
ONSLAUGHT: VI (2013)
THRASH - En maintenant un équilibre heureux entre agressivité et mélodie, Onslaught rend ce disque chaudement recommandable à un large éventail de fan de métal.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021