GROUPE/AUTEUR:

MAD MAX

(ALLEMAGNE)

TITRE:
INTERCEPTOR (2013)
LABEL:
SPV STEAMHAMMER
GENRE:
HARD ROCK MELODIQUE

"Nous avons affaire avec Interceptor à du Hard Rock simple d'approche dans ses structures, celui qui fait taper du pied et dodeliner de la tête dès les premières mesures de chaque titre."
LYNOTT - 16.09.2013 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
L'an passé, Mad Max, le groupe allemand dont le nom fait sourire, nous avait proposé un Another Night Of Passion fort réussi, bel opus de Hard Rock mélodique lorgnant sur Pretty Maids, Thin Lizzy et UFO. Les quinquas, adeptes du Rock Chrétien, avaient surpris leur monde, personne ne les croyant vraiment capables de sortir un opus de ce calibre avec le line-up d'origine qui ne s'était pas retrouvé depuis un quart de siècle.

Ne souhaitant pas laisser refroidir leurs vieux pots dans lesquels ils avaient concocté cette bonne soupe, les teutons remettent le couvert une année plus tard en soumettant à notre insatiable soif de décibels un Interceptor qui nous ramène plein fer vers l'univers du héros de Georges Miller. La question est désormais de savoir si ce nouveau présent en a autant dans le coffre que la voiture du routard post-apocalyptique.

Avec une quarantaine de minutes au compteur pour dix titres dont une reprise de Sweet dont on aurait pu largement se passer et qui du coup recueille le prix du titre le plus faible de l'album, cette cuvée 2013 de Mad Max nous la joue courte mais compacte. Pas de fioritures ici, nous avons affaire à du Hard Rock simple d'approche dans ses structures, de celui qui fait taper du pied et dodeliner de la tête dès les premières mesures de chaque titre.

Les allemands sont presque parvenus ici à renouveler la performance de l'an passé question qualité mélodique, notamment grâce un "Save Me" vraiment accrocheur ou l'excellente ballade "Five Minute Warning" qui diffuse quelques relents de "Stairway To Heaven". Question énergie rythmique, ils ne sont pas en reste avec le martelant "Sons Of Anarchy" et le gambadant "Bring On The Night" qui nous ramène à l'excellent et méconnu autre groupe teuton Bonfire. Notons également un "Rock All Your Life" tellement proche de Def Leppard qu'on sortirait presque la bannière rouge et bleue des gars de Sheffield et un "Street Of Tokyo" quasiment radiophonique.

Voilà donc une nouvelle bonne prestation de ce groupe allemand qui a malheureusement pris ses distances avec le succès depuis ses débuts dans les années 80, mais qui mérite de ne pas disparaître dans les oubliettes tant il met du cœur à l'ouvrage et de la sincérité dans ses intentions. Un opus un tantinet inférieur au précédent mais de bonne tenue tout de même.

Plus d'information sur http://www.madmaxofficial.de/



GROUPES PROCHES:
PRETTY MAIDS, BONFIRE, STRYPER

LISTE DES PISTES:
01. Save Me - 4:41
02. Godzilla - 4:31
03. Sons Of Anarchy - 4:40
04. Rock All Your Life - 3:20
05. Five Minute Warning - 5:20
06. Bring On The Night - 4:02
07. Streets Of Tokyo - 3:32
08. Show No Mercy - 5:08
09. Revolution - 4:15


FORMATION:
Axel Kruse: Batterie
Jüergen Breforth: Guitares
Michaël Voss: Chant / Guitares
Rolland Bergmann: Chant / Basse


TAGS:
-
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MAD MAX
DERNIERE ACTUALITE
MAD MAX : Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur MAD MAX
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
THE PROPHECY: Into The Light (2009)
DOOM Into The Light est tout simplement le meilleur album dans le genre, avec le Death Magic Doom de Candlemass, de l'année 2009 !
 
CHRONIQUE SUIVANTE
SANKT OTTEN: Messias Maschine (2013)
ROCK PROGRESSIF Avec Messias Maschine, Sankt Otten s'impose comme l'un des chefs de fil de ce qu'on pourrait nommer le néo-krautrock, niche musicale qui a vu des musiciens se nourrir des travaux précurseurs de Klaus Schulze, Tangerine Dream ou Ash Ra Tempel.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MAD MAX
MAD-MAX_Thunder-Storm-And-Passion
Thunder, Storm And Passion (2015)
3/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK
MAD-MAX_Another-Night-Of-Passion
Another Night Of Passion (2012)
4/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK MELODIQUE
MAD-MAX_White-Sands
White Sands (2007)
2/5
-/5
AOR HEAVEN / HARD ROCK
MAD-MAX_Night-Of-White-Rock
Night Of White Rock (2005)
3/5
-/5
ARION / HARD ROCK MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020