GROUPE/AUTEUR:

NINE INCH NAILS

(ETATS UNIS)

TITRE:
HESITATION MARKS (2013)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK ALTERNATIF

"Si Hesitation Marks ne marquera probablement pas l'histoire comme The Downward Spiral, il reste un bon album extrêmement vivant et dynamique."
PANDARDCORE - 14.09.2013 - (0) Avis des lecteurs - (1) commentaire(s)
4/5
"Nine Inch Nails is Trent Reznor" disait le livret lorsque "Pretty Hate Machine" est sorti en 1989. Et en effet le projet musical a toujours été pour son leader une forme de catharsis, lui permettant d'exorciser ses démons. De fait, la musique de Nine Inch Nails a sans cesse évolué au gré des sauts d'humeur et autres chavirements psychologiques de Reznor, déployant ainsi son spectre émotionnel. Depuis plusieurs années, le chanteur a su passer outre ses pensées les plus noires, mais sa musique reste toujours le reflet profond de sa personnalité, que ce soit dans ses compositions filmographiques (pour The Social Network et The Girl With The Dragon Tattoo) que dans son autre groupe How To Destroy Angels en compagnie de sa femme. Alors, quand le bonhomme relance sa machine industrielle, les espoirs comme les doutes les plus virulents s'emparent des fans. "Hesitation Marks" est-il une nouvelle étape ou un retour aux grandes heures?

De fait, la réponse à cette question ne peut se faire sans connaître la biographie du groupe et de son frontman. A l'époque où sortent les albums les plus acclamés du groupe, Reznor est en proie à une profonde détresse, et se place dans un cycle d'autodestruction largement abordé dans le bien nommé "The Downward Spiral". Ses addictions et dépressions multiples le conduisent à se retrouver au bord du gouffre, mais aussi à composer ses pièces les plus magnifiques. Ce n'est qu'à partir de "With Teeth" que Nine Inch Nails propose des morceaux moins torturés. Et en 2013, Reznor semble heureux. Preuve en est que son exutoire principal est en quelque sorte relégué au placard depuis la tournée d'adieu de 2008. Trent a appris de ses erreurs, a retenu les leçons de ses mentors, Bowie en tête, et se trouve dans une spirale ascendante, une upward spiral comme il l'appelle lui-même.

"Hesitation Marks" est donc l'album d'un homme qui a réussi à s'extirper de sa propre noirceur, à s'affranchir de ses peurs, et qui se présente, presque nu devant son auditoire.Il en résulte un disque très dépouillé et minimaliste. Une ligne de basse électronique et un beat de boite à rythme suffisent bien souvent à installer le morceau. Reznor ne se cache plus derrière ses murmures ou ses murs de guitare, et affirme son chant, comme sur 'Copy Of A' qui représente parfaitement la tendance de cet album.

Le chant se révèle d'ailleurs être l'un des points faibles de l'album. Non pour son manque de justesse, mais plus par la répétitivité de ses lignes vocales. Ainsi, 'Copy Of A' ressemble beaucoup à 'Find My Way' ou 'Disappointed'. On trouve quand même des refrains entêtants, mais dont l'efficacité sacrifie un peu à la puissance émotionnelle. Notamment avec 'Everything' dont on ne sait quoi penser : une mélodie cold-wave et un couplet surf-rock, le tout est troublant, et n'est sauvé que par son refrain déstructuré. Les guitares massives, pourtant si répandues dans les précédents opus de NIN semblent également s'être taries. Cela dit, Reznor explore des sonorités nouvelles, et utilise des rythmes et des mélodies plus exotiques : drum-machine jungle sur 'Disappointed' et 'Running', surprenant saxo sur le final de 'While I'm Still Here'.

Ce sont justement ces expérimentations qui font la force de "Hesitation Marks". L'album livre à chaque écoute de nouveaux détails, de nouveaux arrangements jusque là survolés. Il installe son atmosphère unique, tout en groove rampant. Ce n'est pas un album simple, et beaucoup seront tentés de s'arrêter à une première écoute souvent décevante. Mais ce serait passer à côté des perles que sont 'I Would For You' et 'Various Methods of Escape' (dont les nappes envolées rappelleront peut-être le travail de Moby), du groove assassin de 'All Time Low', ou même du single ultra-immédiat 'Came Back Haunted'.

Ainsi, Reznor n'a pas oublié d'où il vient, et garde une part obscure en lui, à l'image du torturé 'In Two'. "Hesitation Marks" n'est pas un hommage à son propre héritage, pas plus qu'il n'est un sacrifice aux modes et tendances actuelles. Il est une étape de plus dans la vie de Trent Reznor. On ne saura conseiller cet album pour découvrir le travail de Nine Inch Nails, car il se comprend et s'apprécie surtout dans son contexte. "Hesitation Marks" ne marquera probablement l'histoire comme "The Downward Spiral", n'atteint pas la perfection de "The Fragile" et a ses quelques déceptions. Mais c'est un album extrêmement vivant, dynamique, qui joue avec son auditeur, a beaucoup à révéler et prouve que Trent Reznor ne s'arrêtera jamais dans l'exploration de son propre univers musical.

Plus d'information sur http://www.nin.com/



GROUPES PROCHES:
DIE KRUPPS, A PERFECT CIRCLE, MARILYN MANSON, KILLING JOKE, MINISTRY, LAIBACH

LISTE DES PISTES:
01. The Eater Of Dreams - 00:53
02. Copy Of A - 05:23
03. Came Back Haunted - 05:18
04. Find My Way - 05:16
05. All Time Low - 06:18
06. Disappointed - 05:44
07. Everything - 03:20
08. Satellite - 05:03
09. Various Methods Of Escape - 05:02
10. Running - 04:08
11. I Would For You - 04.33
12. In Two - 05:32
13. While I'm Stil Here - 04:03
14. Black Noise - 01:29


FORMATION:
Alessandro Cortini: Claviers / Synthétiseurs
Ilan Rubin: Batterie
Joshua Eustis: Basse / Synthétiseurs
Robin Finck: Guitares / Synthétiseurs
Trent Reznor: Chant / Guitares / Synthétiseurs


TAGS:
Electro
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(1) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
SCUMED - 26/03/2014 15:54:58
1
Cet album se mérite, une bonne vingtaine d'écoutes pour en saisir l'essence. C'est que M. Reznor est exigeant avec nous... Un sommet discographique, acide, posé, vénéneux, dangereux, on retrouve ce groupe qu'on avait quitté depuis The Fragile. Notamment 3 bombes intersidérales, des compositions éternelles : Came Back Haunted, All Time Low et ce ravageur et orgasmique Everything. Album essentiel a quiconque a déjà comprit le sens de NIN, les autres passeront à côté et c'est dommage pour eux.
Haut de page
EN RELATION AVEC NINE INCH NAILS
DERNIERE ACTUALITE
NINE INCH NAILS: deux albums en téléchargement gratuit!
Toutes les actualités sur NINE INCH NAILS
NOTES
4.5/5 (2 avis) 3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
CITIZEN CAIN: Serpents in Camouflage - Remastered (2013) (1993)
ROCK PROGRESSIF Citizen Cain réussit, malgré ces colorations 'GenesiMarillionesques', à proposer un album attachant, bourré de belles mélodies bien interprétées.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
BLACKFIELD: Blackfield IV (2013)
POP Le léger manque de personnalité qui ressort de ce Blackfield IV et la brièveté inhabituelle de l'album sont les deux seuls véritables défauts d'un disque gorgé de mélodies fort agréables qui s'avère finalement d'une qualité plus constante que son prédécesseur.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT NINE INCH NAILS
NINE-INCH-NAILS_Broken
Broken (1992)
3/5
4/5
AUTRE LABEL / METAL INDUSTRIEL
NINE-INCH-NAILS_Pretty-Hate-Machine
Pretty Hate Machine (1989)
5/5
3/5
AUTRE LABEL / METAL INDUSTRIEL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020