ARTISTE:

ROYAL HUNT

(DANEMARK)
TITRE:

A LIFE TO DIE FOR

(2013)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
"Royal Hunt nous propose un opus d'une grandiloquence absolue et mélodiquement imparable ! Rejoignez sans hésiter ces chasseurs vraiment royaux !"
LYNOTT (28.11.2013)  
4/5
(3) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Royal Hunt entre avec ce "A Life To Die For "dans sa troisième décennie d'existence puisque le groupe a fêté récemment son 20ème anniversaire avec la sortie du double DVD "Future Coming From The Past", ce dans la foulée de son album précédent "Show Me How To Live". Pour une fois l'équipe n'a pas bougé. On retrouve ainsi entre autres avec plaisir, pour ce douzième album du combo, André Andersen et D.C. Cooper qui, histoire de donner encore plus d'emphase à leurs intentions ont fait appel à un orchestre de six musiciens - quatre cordes et deux cuivres pour être précis – à deux backing vocals de la gente féminine et une chorale.

Royal Hunt a pour habitude de ne pas mégoter sur la grandiloquence musicale, c'est leur marque de fabrique. Le Hard Mélodique symphonique larger than life c'est leur crédo. Et dans le genre, leur nouveau poupon n'est pas en reste. On ne déroge pas à la règle chez Royal Hunt et on enfonce même le clou avec conviction album après album. "A Life To Die For" est d'un lyrisme absolu, gloutonnement mélodieux et viscéralement symphonique. Cet opus, illuminé par la voix de D.C. Cooper un brin prétentieuse, un chouilla solennelle, en est parfois pompeusement suranné dans son approche mélodieuse et dans sa construction musicale. Mais que c'est bon de se laisser prendre à ce piège et de laisser défiler ses propres images à chaque coin de partition ! Royal Hunt fait de vous des réalisateurs virtuels. Après "je pense donc je suis" il y a maintenant "j'écoute donc j'imagine".

Sept titres seulement constituent cet opus mais avec 48 minutes d'ivresse cinématographique dont deux pièces de quasi dix minutes, n'allons pas nous plaindre. Les orchestrations sont bien entendu épiques et grandioses, les mélodies théâtrales et accrocheuses en diable et Cooper transforme tout ce que touche sa voix en or.

Alors bien entendu, certains mauvais coucheurs reprocheront une approche symphonique exagérée, quelques programmations pas très heureuses, une mise en retrait de la rythmique de la six cordes (les riffs de 'Lies' sont loin en effet) et se demanderont à quelle distance a œuvré la chorale pour aussi peu l'entendre... Mais laissons aux éternels insatisfaits le loisir de s'étendre en couinements réprobateurs et profitons sans réserve du nouveau cadeau des chasseurs royaux. Ces broutilles ne vous gâcheront aucunement le plaisir auditif et visuel que vous offrira la dégustation de cette galette.


Plus d'information sur http://www.royalhunt.com



GROUPES PROCHES:
ANDRE ANDERSEN, SILENT FORCE, KAMELOT

LISTE DES PISTES:
01. Hell Comes Down From Heaven
02. A Bullets Tale
03. Running Out Of Tears
04. One Minute Left To Live
05. Sign Of Yesterday
06. Wont Trust, Wont Fear, Wont Beg
07. A Life To Die For

FORMATION:
Allen Sorensen: Batterie
Andre Andersen: Claviers
Andreas Passmark: Basse
D.c. Cooper: Chant
Jonas Larsen : Guitares
Jacob Kjaer: Guitares / Invité
   
(3) AVIS DES LECTEURS    
OCERIAN
28/12/2013
  0 0  
4/5
C'est un réel plaisir de retrouver DC Copper avec Royal Hunt. L'album du retour, le précédent "Show Me How To Live" n'avait aucun intérêt. Ici , on retrouve presque la magie de "Paradox"avec un peu plus de grandiloquence peut-être.

Le changement par rapport à "Paradox", la grande oeuvre avec DC Cooper, est également le guitariste qui a changé entre temps. Jonas Larsen imprime un petit peu plus sa personnalité grâce à une technique irréprochable.

Si Royal Hunt, groupe classieux par excellence, continue comme ça, j'attendrai chaque nouvel album avec délectation.

METALNATURE
11/12/2013
  0 0  
4/5
Comme à chaque fois on se dit qu'il est moins bien que le précédent, qu'il y a redite, point d'originalité, et puis on le réécoute pour confirmer, et puis c'est trop tard, il tourne en boucle jusqu'à épuisement. Une aussi savante alchimie de symphonie et de groove, c'est rare!
NESTOR
28/11/2013
  0 0  
4/5
Les maîtres du metal symphonique sont de retour pour leur second album depuis le retour de leur chanteur d’origine, DC Cooper. Et le moins que l’on puisse dire c’est que question « symphonie », ils ne nous ont pas loupé ! Car jamais le groupe ne s’est montré aussi symphonique, aussi lyrique. Avec Sign Of Yesterday on est même à la limite du supportable. DC Cooper se la jouant par moment Crooner en montant sa voix de manière un peu ridicule. Les arrangements sont pompeux, épais, étouffants. Les couches de claviers, de chœurs, de guitares n’en finissent pas de s’empiler… Et pourtant l’indigestion attendue n’est pas au rendez-vous, tant la maîtrise et le savoir-faire du groupe sont bien présents, palpables.

Car c’est bien là le dilemme qui ressort de l’écoute de cet album : on ne peut que s’incliner devant le travail colossal qui transpire de ce A Life To Die et la qualité indéniable des musiciens du groupe (quel solo de guitare sur ‘A Bullet Tales’ !!). Mais on est également en droit de penser que celui-ci pousse le bouchon si loin qu’il prend le risque de nous perdre en route, de nous gaver jusqu’à l’excès. Clairement, les fans d’orchestrations complexes, alambiquées, symphoniques, et d’arrangements solennels, et lyriques seront à la fête et loueront l’extraordinaire travail fournis par le groupe dans ces domaines. Ceux qui trouvaient que le groupe devenait un peu trop bouffi et ne laissait plus assez de place aux guitares et à sa facette Rock risquent d’être déçus. Tout au plus le popisant Running Out Of Tears, son refrain primesautier, et son solo de guitare au son un peu rugueux, comblera leur attente

Mais si l’on adopte la direction musicale empruntée par le groupe on ne peut qu’adhérer à ce disque tant la qualité est au rendez-vous. Tout au plus peut on regretter que sur les 7 morceaux présentées ici, 2 aient de forts airs de « déjà entendu », mais cela reste très acceptable.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
4.3/5 (3 avis)
STAFF:
4/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ROYAL HUNT : Nouvelle vidéo
 
AUTRES CHRONIQUES
BADGE: If I Could Love I'd Love This (2013)
BLUES - Un Blues Rock teinté de Metal qui se cherche encore mais révèle déjà quelques bons moments.
JONNY LANG: Fight For My Soul (2013)
POP - Jonny Lang déstabilise un peu plus sa base de fan en s'éloignant du blues des origines pour une pop/rock mainstream mais travaillée et efficace.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ROYAL HUNT
ROYAL-HUNT_Clown-in-the-mirror
Clown In The Mirror (2018)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / METAL PROGRESSIF
ROYAL-HUNT_Cast-In-Stone
Cast In Stone (2018)
2/5
3/5
AUTRE LABEL / METAL PROGRESSIF
ROYAL-HUNT_Cargo
Cargo (2016)
3/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / METAL PROGRESSIF
ROYAL-HUNT_Devil´s-Dozen
Devil´s Dozen (2015)
3/5
3.3/5
FRONTIERS RECORDS / METAL PROGRESSIF
ROYAL-HUNT_Show-Me-How-To-Live
Show Me How To Live (2011)
4/5
4.3/5
FRONTIERS RECORDS / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020