GROUPE/AUTEUR:

BENEDICTUM

(ETATS UNIS)

TITRE:
OBEY (2013)
LABEL:
FRONTIERS RECORDS
GENRE:
HEAVY METAL

"S'il ne se renouvelle pas, Benedictum n'en offre pas moins avec "Obey, un album de heavy metal à l'ancienne de bonne facture, sombre et lourd, emporté par une chanteuse à la voix des plus masculines."
CHILDERIC THOR - 27.01.2014 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Sans sa plantureuse tigresse derrière le micro, Benedictum aurait-il bénéficié de la même attention ? Rien n'est moins sûr en effet car, bien que loin d'être mauvaise, sa musique n'a jamais vraiment brillé par sa franche originalité, biberonnée au Heavy Metal le plus classique. Profitant de l'engouement pour les femmes dans un univers au départ pourtant si masculin, le groupe américain peut toutefois au moins compter sur deux attributs de poids : son goût pour les tempo épais et, bien entendu, sa chanteuse dont la plastique n'a d'égale que la hargne de ses puissantes lignes vocales. C'est peu mais néanmoins suffisant pour que l'on suive avec un intérêt, certes lointain, les aventures de cette formation de série B.

Né sous le patronage de Dio dont il a attiré à ses débuts l'attention du guitariste Craig Goldy, Benedictum s'inspire du visage le plus lourd du regretté lutin et du Black Sabbath des années 80. Le duo que forme Veronica Freeman avec l'injustement mal-aimé Tony Martin, sur la power-ballad 'Try', seule réelle pause de ce nouvel album, illustre notamment ce patronage. Ce morceau ne se révèle du reste pas l'extrait le plus mémorable de ce quatrième opus dont on préfère les moments les plus efficaces, honnêtes compositions bien que vierges de la moindre innovation, de la plus petite prise de risque.

"Obey" ne commence pourtant pas sous les meilleurs augures avec ce 'Fractured' (trop) pesant et plombé par un air tenace de déjà-entendu. Heureusement, la suite tisse peu à peu sa toile grâce au chant toujours impressionnant de sa déesse et à des mélodies nerveuses usinées par des musiciens à l'assurance de vieux briscards. Parmi ceux-ci, on retrouve d'ailleurs l'ancien batteur de Jag Panzer, Rikard Stjernquist auquel ce Heavy Metal sévèrement burné convient très bien. 'Scream' et ses saillies de bucheron, 'Thornz' aux teintes des plus sombres et menaçantes ou le titre éponyme assurent ainsi le quota de plomb et de réussite, modeste mais agréable.

L'album a enfin le bon gout de s'achever sur son morceau de bravoure ('Retrograde'), longue pièce épique de sept minutes au socle massif dont les ambiances ne sont d'ailleurs pas sans évoquer le Sabbat Noir de l'ère Tony Martin et "Headless Cross" en particulier. Veronica s'y époumone (un peu) moins, misant davantage sur l'envoûtement de lignes vocales - toujours viriles cependant - tandis que Pete Wells abat des riffs gros comme des câbles à haute tension avant de zébrer le canevas d'un solo ravageur.

Tout cela ne fait pas de 'Obey' un grand disque, lequel a peu de chance de moissonner un public plus vaste qu'à l'accoutumée. Il reste pourtant de bonne facture et dans la droite lignée de ses prédécesseurs.

Plus d'information sur http://www.benedictum.net/



GROUPES PROCHES:
SAVATAGE, LACUNA COIL, THE OUTBURST, SHADOWSIDE, POISON SUN, ACCEPT, JUDAS PRIEST

LISTE DES PISTES:
01. Dream Of The Banshee
02. Fractured
03. Obey
04. Fighting For My Life
05. Scream
06. Evil That We Do
07. Crossing Over
08. Cry
09. Thornz
10. Die To Love You
11. Apex Nation
12. Retrograde


FORMATION:
Aric Avina: Basse
Pete Wells: Guitares
Rikard Stjernquist: Batterie
Veronica Freeman: Chant


TAGS:
80's, Epique, Lourde, Chant féminin
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC BENEDICTUM
DERNIERE ACTUALITE
BENEDICTUM: Obey
Toutes les actualités sur BENEDICTUM
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
APOCALYPTICA: Wagner Reloaded: Live In Leipzig (2013)
HEAVY METAL Avec 'Wagner Reloaded', Apocalyptica réussit la prouesse d'adapter les compositions de Wagner aux penchants métal des violoncellistes.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ALCATRAZZ: No Parole From Rock'n'roll - 2013 Edition (2013)
HARD ROCK Une nouvelle édition de cet album incontournable paru en 1983 et qui rassemble Graham Bonnet et le tout jeune Yngwie Malmsteen. Alcatrazz frappe fort avec ce premier album qui constitue une collection de pépites du hard rock influencés par le maître Ritchie Blackmore.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BENEDICTUM
BENEDICTUM_Dominion
Dominion (2011)
4/5
3/5
FRONTIERS RECORDS / HEAVY METAL
BENEDICTUM_Seasons-Of-Tragedy
Seasons Of Tragedy (2008)
2/5
-/5
LOCOMOTIVE / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020