ARTISTE:

MARDUK

(SUÈDE)
TITRE:

ROM 5:12

(2008)
LABEL:

REGAIN

GENRE:

BLACK METAL

TAGS:
Growl
"Contre toute attente, les Suédois signent là, sinon leur meilleur album, du moins, l'un des plus réussis car plus ambitieux que ses aînés... Une renaissance !"
CHILDERIC THOR (04.11.2013)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Il serait exagéré que d’affirmer que nous attendions avec impatience  ce nouveau méfait de Marduk. Cannibal Corpse du Black, le groupe suédois était entré depuis longtemps dans une routine fâcheuse, à coup d’albums sans surprise, de lives inutiles et de concerts façon blitzkrieg. Même le limogeage de son chanteur Legion et son remplacement par le charmant et affable Mortuus n’avait pu empêcher que l’on se désintéresse quelque peu de lui.

Seulement voilà, derrière la machine de guerre se cache un homme intelligent : Morgan, guitariste et principal (unique ?) compositeur du gang. Marduk est son jouet et il ne pouvait le laisser périr dans une indifférence grandissante. C’est pourquoi aussi, autrefois prolifique comme un lapin, il lui a fallu cette fois-ci trois ans pour offrir un successeur à "Plague Angel". Et si à l’écoute de "Rom 5 : 12", la mue souhaitée n’est pas encore totale, Marduk a incontestablement su faire évoluer ses schémas musicaux.

Proche de son prédécesseur (même ambiance malsaine, visuels grisâtres quasi identiques, inspiration tirée du Moyen Age et ses fléaux millénaristes…) qui apparaît aujourd’hui comme une sorte d’ébauche de ce nouvel opus, il alterne de fait déflagrations sauvages où la batterie blaste à tout va, agressions sonores typiques de Marduk ('The Levelling Dust', 'Through The Belly Of Damnation', 'Voices Of Avignon') et mid-tempos, longs bien souvent, lancinants et glauques misant davantage sur les atmosphères mortifères que sur la vitesse.

C’est vers ceux-ci que va notre préférence. Le pétrifié 'Imago Mortis', l’instrumental dark ambiant, martial et terrifiant '1651', dû à l’entité culte Arditi, 'Womb Of Perishableness', parfois aux confins du doom, et surtout le vertigineux 'Accuser / Opposer', suffocante marche funèbre illuminée (façon de parler) par les vocaux du talentueux A.A. Nemtheanga de Primordial, possèdent une puissance rampante qui redonne à Marduk sa fierté obscure.

Mais là où "Rom 5 : 12" s’avère largement supérieur à "Plague Angel", outre son incontestable qualité d’écriture, réside dans sa faculté à transcender aussi ses titres les plus rapides. 'Cold Mouth Prayer', sur lequel on retrouve avec plaisir Jocke, le hurleur historique de la formation, débute par un mid-tempo imparable avant de s’emballer. De même, 'Limbs Of Worship' et 'Vanity Of Vanities' sont transpercés par de nombreux breaks qui viennent casser le rythme frénétique et linéaire que l’on s’attendait à prendre en pleine face. Enfin, Mortuus semble cette fois mieux intégré à l’univers forgé par Morgan, ses cris inhumains prenant ici toute leur (dé)mesure.

Contre toute attente, les Suédois signent là, sinon leur meilleur album, du moins, l'un des plus réussis car plus ambitieux que ses aînés... Une renaissance !


Plus d'information sur http://www.marduk.nu



GROUPES PROCHES:
IMMORTAL, ENDSTILLE, WATAIN, DARKTHRONE


LISTE DES PISTES:
01. The Levelling Dust
02. Cold Mouth Prayer
03. Imago Mortis
04. Through The Belly Of Damnation
05. 1651 - Christophe Willem
06. Limbs Of Worship
07. Accuser/opposer
08. Vanity Of Vanities
09. Womb Of Perishableness
10. Voices From Avignon

FORMATION:
Devo: Basse
Emil Dragutinovic: Batterie
Jens Gustafsson: Batterie
Morgan Steinmeyer Hakansson: Guitares
Mortuus: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
2/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MARDUK au CCO en avril
DERNIER ARTICLE
Marduk + Immolation + Guests - Lille Aéronef - 07 Mai 2016
En ce très doux début de printemps, l’Aéronef de Lille accueille la crème du metal extrême pour une soirée qui s'annonce glaciale et brutale.
 
AUTRES CHRONIQUES
KING'S X: Please Come Home...mr.bulbous (2000)
HARD ROCK - King's X continue son petit bonhomme de chemin et nous propose un disque de Rock très recommandable.
MISERY SIGNALS: Absent Light (2013)
METAL PROGRESSIF - Absent Light est une sainte offrande qui porte en elle le souci constant de la progression... Un album de Metal Progressif duquel transpire la rage, la sueur et qui surtout présente une vraie cohésion.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MARDUK
MARDUK_Viktoria
Viktoria (2018)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / BLACK METAL
MARDUK_Serpent-Sermon
Serpent Sermon (2012)
4/5
3/5
CENTURY MEDIA RECORDS / BLACK METAL
MARDUK_WORMWOOD
Wormwood (2009)
4/5
-/5
REGAIN / BLACK METAL
MARDUK_Plague-Angel
Plague Angel (2004)
3/5
2/5
REGAIN / BLACK METAL
MARDUK_WORLD-FUNERAL
World Funeral (2003)
3/5
-/5
REGAIN / BLACK METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021