ARTISTE:

TRANSATLANTIC

(ETATS UNIS)
TITRE:

KALEIDOSCOPE

(2014)
LABEL:

INSIDEOUT MUSIC

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Epique, Old School
"Kaleidoscope est ce que l'on peut attendre de mieux en terme de condensé du progressif. Un album à écouter et à posséder absolument."
PHENOMENA (10.01.2014)  
4/5
(4) Avis des lecteurs (2) commentaire(s)

Transatlantic est un super-groupe de rock progressif fondé en 1999 par Mike Portnoy. En raison des divers projets de chacun de ses membres, le groupe poursuit sur un rythme de sénateur sa production de nouveaux albums studio (un depuis 2003) mais fourmille à nouveau de beaux projets avec une tournée européenne, leur présence comme tête d’affiche au «Progressive Nation At Sea» et la sortie de leur quatrième et nouvel album studio 'Kaleidoscope' en 2014.

Musicalement le son est basé sur des sonorités issues des légendes du rock progressif. Les lignes de basse de Pete Trewavas sont bien présentes, les claviers sont variés et puissants et en phase avec l'ensemble, la guitare de Roine Stolt est fabuleuse et précise et surtout les futs de Mike Portnoy chauffent à nouveau pour notre grand plaisir. Enfin la voix de Neal Morse (que l'on aime ou pas) reste superbe, régulièrement soutenue par celles de Mike, Neal et de Daniel Gildenlöw de Pain Of Salvation.

L'opus comporte trois titres au format classique d'une durée de 5-6 min et deux plages épiques de 27 et 35 min. Ces deux morceaux sont assez complexes et bien représentatifs de ce que Transatlantic nous a habitués à écouter avec ses précédentes productions. Les titres plus courts et en particulier "Shine" et "Beyond The Sun" sont des morceaux simples et un peu trop mielleux, certainement orientés pour le marché US et les radios. C'est sans doute pour cette raison que le titre d'appel sorti en avant première pour l'album est ce "Shine", choix discutable tant ce dernier se révèle quelconque. L'autre titre court est mieux construit avec un chant qui rappellera celui de Steve Hogarth dans les refrains et qui propose une partie instrumentale sublime dans laquelle tous les musiciens s’expriment en chœur. La troisième plage dans ce format, "Black As The Sky", est quant à elle construite comme un morceau de hard surtout au niveau du chant et des refrains, distillant de manière plutôt surprenante des effluves d'Iron Maiden" !

Il sera bien difficile de décrire les deux gros épics de l'album «Into The Blue» et «Kaleidoscope». Construits sur une base équivalente, à savoir une introduction alambiquée, un développement autour du thème principal en 4 ou 5 parties, un refrain accrocheur et enfin une reprise du thème à la fin du morceau, ces derniers s'inspirent de la musique prog des 70's qui a nourri nos 4 compères mais avec un son et des styles retravaillés, digérés et modernisés. Ils se donnent à fond dans leurs domaines respectifs en proposant comme d’accoutumée des thèmes enchaînés, des orphéons toujours bien réalisés, des breaks ou encore des improvisations. Ces deux épics, très fouillés et bien réalisés, proposent des moments purement jouissifs avec notamment des passages de violoncelle joués par Chris Carmichael magnifiques qui apportent un réel plus au groupe.

Une nouvelle fois, certains diront que Transatlantic ne propose rien de nouveau et se contente de reproduire ce qu'ils ont déjà fait dans le passé. Malgré tout, de part sa qualité technique et sa réalisation largement au-dessus de la moyenne, "Kaleidoscope" reste un album prenant à posséder absolument.

Note: L'album existe également dans un format double CD avec un CD de cover et un DVD "making off"


Plus d'information sur http://www.transatlanticweb.com





LISTE DES PISTES:
01. Into The Blue
02. Shine
03. Black As The Sky
04. Beyond The Sun
05. Kaleidoscope

FORMATION:
Mike Portnoy: Chant / Batterie
Neal Morse: Chant / Guitares / Claviers
Pete Trewavas: Chant / Basse
Roine Stolt: Chant / Guitares
   
(4) AVIS DES LECTEURS    
NIURKY
16/04/2014
79
  0 0  
2/5
Non, non et non : c'est du collage, c'est lourdeau, ca manque d'inspiration, on a complètement perdu la fraicheur des débuts et les influences jazz-rock pour une soupe symphonico hard ou les frappes de Portnoy tombent de plus en plus à plat. Et que dire de cette catastrophe chantée en plein milieu du titre Kaleidoscope (à partir de 14:30) ? Et que dire de ces sons de claviers utilisés par Morse et qui feraient presque passer Ruddess pour un expérimentateur avisé ? Et que dire de ce final en fade-out sur Kaleidoscope indigne d'un groupe de cette trempe ? Véritablement très très décu par cet album qui conserve tous les défauts de Whirlwind (lourdeur et emphase) pour nous les imposer cette fois-ci sur des plages beaucoup plus longues, je m'en vais réécouter All of the Above ou Stranger in your Soul pour me souvenir de ce qui a fait de ce groupe un groupe immense, il y a déjà plus de 10 ans.
LOLO_THE_BEST59
16/02/2014
804
  0 0  
4/5
"Une nouvelle fois, certains diront que Transatlantic ne propose rien de nouveau et se contente de reproduire ce qu'ils ont déjà fait dans le passé. " -> En effet, mais surtout ... continuez comme ça, moi ça me va bien ! Sérieusement, des albums de cette qualité, on en redemande. Les 2 epics sont superbes, fourmillent d'idée, le chant de Neal toujours aussi gorgé d'émotions (comme pour Labrie, je la préfère sur les morceaux posés que dynamiques), les musiciens sont au top. La ballade Shine mérite bien son nom. Que dire de plus ? Sinon bravo.
CORTO1809
12/01/2014
  0 1  
4/5
Si les albums de Transatlantic se ressemblent, c'est avant tout dans l'extraordinaire facilité avec laquelle le groupe produit des titres démesurés dans la grande tradition des années 70, suffisamment sophistiqués pour séduire tout amateur de progressif tout en conservant constamment un sens mélodique rare. Quant aux titres courts, plutôt que mielleux, je les trouve romantiques, lyriques, apaisants.
"Kaleidoscope" n'est pas vraiment innovant, d'accord. Mais superbement écrit, produit, interprété, que demander de plus. N'hésitez pas et optez pour le format double CD pour prolonger votre bonheur.

Voir les 4 avis des lecteurs
Haut de page
   
(2) COMMENTAIRE(S)    
 
 
NIURKY
16/04/2014
 
79
0
Non, non et non : c'est du collage, c'est lourdeau, ca manque d'inspiration, on a complètemet perdu la fraicheur des débuts et les influences jazz-rock pour une soupe symphonico hard ou les frappes de Portnoy tombent de plus en plus à plat. Et que dire de cette catastrophe chantée en plein milieu du titre Kaleidoscope (à partir de 14:30)? Et que dire de ces sons de claviers utilisés par Morse et qui feraient presque passer Ruddess pour un expérimentateur avisé ? Et que dire ce final en fade-out sur Kaleidoscope indigne d'un groupe de cette trempe ? Véritablement très très décu par cet album qui conserve tous les défauts de Whirlwind (lourdeur et emphase) pour nous les imposer cette fois-ci sur des plages beaucoup plus longues, je m'en vais réécouter All of the Above ou Stranger in your Soul pour me souvenir de ce qui a fait de groupe un groupe immense, il y a déjà plus de 10 ans.
NICO
14/02/2014
 
1
0
TAMBU123Je suis assidûment Transatlantic depuis ses débuts. On peut dire que j'ai été définitivement contaminé par le prog avec ce groupe. "SMPTe" et "Bridge Across Forever" ont été de véritables chocs musicaux pour moi. Et si j'ai moins accroché au lourdaud "The Whirlwind", je plonge à nouveau dans le grand bouillon musical avec ce "Kaleidoscope". C'est miraculeux de voir que la formule magique fonctionne toujours et à merveille. Quelle maîtrise, quelle inventivité, quel talent! Cette musique est à la fois complexe et accessible. L'alchimie de la bande atteint ici son apogée. Oui c'est un vrai miracle. Mon disque de chevet pour l'année qui vient. Au moins.
Haut de page
LECTEURS:
4.3/5 (15 avis)
STAFF:
3.8/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
TRANSATLANTIC en concert à Paris en juillet 2022
DERNIER ARTICLE
Loreley 18 Juillet 2014 - NIGHT OF THE PROG Edition IX - DAY 1
Retour sur la première journée de cette grande messe annuelle du rock progressif.
DERNIERE INTERVIEW
TRANSATLANTIC (10 DECEMBRE 2020)
L'infatigable Neal Morse est de retour au micro de Music Waves, cette fois-ci pour évoquer le retour de Transatlantic avec la sortie de leur nouvel album, "The Absolute Universe".
 
AUTRES CHRONIQUES
KILLFACE: Feeding The Dead (2013)
DEATH METAL - Agressivité saccadée, musiciens au taquet qui n'inventent rien... Killface délivre un album certes bien fait mais sans folie ni surprise mais au sein duquel l'amateur de ce genre de Death Metal dense et affuté devrait toutefois trouverr quelques miettes à grignoter, à défaut d'os à ronger...
RAGE: Trapped! (1992)
HEAVY METAL - Avec Trapped! Rage franchit enfin un palier décisif vers la reconnaissance. A la fois puissant et mélodique, cet album est tout simplement incontournable.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TRANSATLANTIC
TRANSATLANTIC_The-Absolute-Universe--Forevermore
The Absolute Universe - Forevermore (2021)
4/5
4.4/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
TRANSATLANTIC_KaLIVEoscope
Kaliveoscope (2014)
4/5
5/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
TRANSATLANTIC_The-Whirlwind
The Whirlwind (2009)
4/5
4.6/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
TRANSATLANTIC_Live-In-Europe
Live In Europe (2003)
2/5
4/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
TRANSATLANTIC_Live-In-Europe--Dvd
Live In Europe - Dvd (2003)
5/5
4/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021