GROUPE/AUTEUR:

RING OF FIRE

(ETATS UNIS)

TITRE:
BATTLE OF LENINGRAD (2014)
LABEL:
FRONTIERS RECORDS
GENRE:
METAL MELODIQUE

"Mark Boals réunit notamment Timo Tolkki et Vitlalij Kuprij dans un album hyper mélodique teinté de néoclassicisme. L'ancien chanteur de Royal Hunt est à la manette d'un album très réussi qui souffre malgré tout d'une production vieillotte."
OCERIAN - 05.02.2014 - (2) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Ring Of Fire, groupe à l'initiative de Mark Boals, est la quintescence du metal mélodique à tendance néoclassique. Il nous livre ici son quatrième album après 10 ans d'absence. Pour compenser l'attente, le chanteur américain s'est entouré de pointures susceptibles de faire de cet album un incontournable du genre. Jugez plutôt: Vitalij Kuprij (Artension, Vitalij Kuprij, Trans Siberian Orchestra) aux claviers, Tony MacAlpine (Planet X, Vitalij Kuprij, Vinnie Moore) à la guitare et Timo Tolkki (ex-Stratovarius) à la basse. Jami Huovinen (Sentiment) complète le quintet à la batterie.

L'entame de l'album n'est pas des plus aisés à cause d'une production moyenne et d'un son de guitare très typé années 80. Il faudra donc faire un petit effort pour apprécier à leur juste valeur les titres qui vont s'enchaîner. Car finalement ce sont dix morceaux de qualité que nous offrent ici Mark Boals et sa bande. Le titre liminaire intitulé 'Mother Russia' commence brillamment avec une mise en ambiance assez réussie digne des bandes originales de films épiques pour aboutir sur la guitare de MacAlpine. Chanson simple et directe, carrée et très plaisante sur le plan mélodique, son pont central instrumental permet à MacAlpine de faire montre de son talent malgré ce son un peu agaçant.

Avec 'They're calling Your Name', on se rapproche un peu du rock néoclassique cher à Yngwie Malmsteen dans ses bonnes années avec ce supplément d'âme qui sied aux musiciens inspirés que sont le vocaliste, le guitariste et Vitalij Kuprij aux claviers que l'on sait virtuose. Les morceaux seront plus ou moins directs, dotés de plus ou moins d'arrangements classieux mais toujours efficaces. 'Empire' est très réussi dans ses envolées et ses parties instrumentales, 'Land Of Frozen Tears' est le genre de chansons mid-tempo qui peut marquer les auditeurs grâce à sa musicalité et 'Firewind' fait partie également des morceaux phares de l'album tant il semble couler naturellement. Le titre éponyme est encore un brûlot mélodique dans lequel le chant est très pertinent. La balade 'Our World' est assez bonne mais n'est sans doute pas le meilleur titre de l'album. Elle met en lumière l'autre petit défaut de l'album à savoir le manque de nuance du chant de Mark Boals qui ne se calme que sur ce titre.  Il est indiscutablement un technicien et un mélodiste hors pair mais il ne varie pas assez son chant qui manque un peu de subtilité.

A peu de choses près et mise à part cette production qui gâche un peu le plaisir, ce "Battle Of Leningrad" est un enchainement de pépites qui servent une histoire saisissante et même l'Histoire puisqu'il raconte le siège de Leningrad, ville que les allemands ne pourront pas capturer malgré 872 jours de siège. Alors ne résistez pas à vous plonger dans la bataille pour vous gorger de belles mélodies puissantes avec cet album de Ring Of Fire qui, je l'espère, n'attendra pas 10 autres années pour faire un cinquième le album, de préférence mieux produit.

Plus d'information sur http://www.ringoffiremusic.com



GROUPES PROCHES:
THE CODEX, THRESHOLD

LISTE DES PISTES:
01. Mother Russia
02. They’re Calling Your Name
03. Empire
04. Land Of Frozen Tears
05. Firewind
06. Where Angels Play
07. Battle Of Leningrad
08. No Way Out
09. Our World
10. Rain


FORMATION:
Mark Boals: Chant
Tony MacAlpine: Guitares
Vitalij Kuprij: Claviers
Jami Huovinen: Batterie / Invité
Timo Tolkki: Basse / Invité


TAGS:
80's, Epique
 
 
(2) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
MR.BLUE - 01/07/2014 -
0 0
2/5
Un album sur lequel il faut avoir une grande volonté d'écoute face à ce son tout pourri ! Comment la guitare du grand Mc Alpine peut -elle sonner ainsi en dehors d'un règlement de compte (attendez un instant... au temps pour moi, c'est Timo Tolkki au mixage !).

Mais une fois passé ce lourd handicap, l'album révèle quelques bons moments quand les structures s'enchainent habillement comme sur 'Mother Russia', 'Firewind', 'Empire' ou l'éponyme. 'Rain' nous laisse même sur notre faim car enfin tordu, enfin ambiancé, enfin démesuré, enfin grandiloquent et à la hauteur du talent des musiciens, il clôt l'album. Certains effets sont plus comiques que dramatiques comme le final de 'Where Angels Play' ou cette incursion de guitare esseulée au beau milieu de 'Mother Russia'.
Enfin, et en dehors du ton parfois un peu agaçant d'un Boals toujours criant, nous noterons un dernier handicap (et pas des moindres !) : trop peu souvent l'album possède le poids et la gravité du thème qu'il est sensé incarné.

Une semi-réussite si l'on parvient à oublier ce son atroce.

LYNOTT - 05/02/2014 -
0 0
2/5
Pour moi le côté néo-classique l'a emporté sur le côté mélodieux des partitions. Ce dernier m'ayant laissé de marbre, je ne pourrais me montrer aussi enthousiaste que mon camarade. Je trouve que tout ceci sonne particulièrement vieillot.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC RING OF FIRE
DERNIERE ACTUALITE
RING OF FIRE: Battle Of Leningrad
Toutes les actualités sur RING OF FIRE
NOTES
4/5 (1 avis) 2.8/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
RAGE: Lingua Mortis (1996)
HEAVY METAL Cette première collaboration de Rage avec l'Orchestre Philharmonique de Prague est une réussite à tous les niveaux.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
SOUP: The Beauty Of Our Youth (2014)
ROCK PROGRESSIF L'univers dépeint par Soup révèle un espace dans lequel l'esprit vagabonde et s'abandonne, pour ne plus laisser que les émotions brutes envahir le cortex de l'auditeur, frissons et bonheur garantis ...
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RING OF FIRE
RING-OF-FIRE_Lapse-Of-Reality
Lapse Of Reality (2004)
3/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020