GROUPE/AUTEUR:

INDICA

(FINLANDE)

TITRE:
SHINE (2014)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
METAL MELODIQUE / ROCK

"Les reines du froid de chez Indica nous reviennent avec un nouvel album Rock/Pop disponible en deux langues."
MR.BLUE - 20.02.2014 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Ceux qui (métalleux en tête) ont connu Indica par le biais du précédent A Way Away et pensent avoir été floué avec "Shine" (ou "Akvaario" en vo) se trompent sur toute la ligne. Ceci n'est pas un changement de cap ni une tentative de percer par le biais d'une Pop facile mais simplement un retour aux sources.

 Cela faisait maintenant cinq années qu'Indica n'avait pas proposé à ses fans de nouvelles compositions, depuis l'album Valoissa en 2008 plus exactement.  Après le Best Of "Pahinta Tänään" de 2009 et leur premier album en anglais "A Way Away" en 2010 qui, tout en visant l'international, proposait une réorchestration de leurs plus célèbres titres, Indica nous revient enfin, libéré de l'influence de Tumoas Holopainen qui avait plongé le groupe dans une dimension plus Metal et symphonique. La seule trace Metal sur cet album reste le label Nuclear Blast inscrit au dos de la pochette.

En 2014 le groupe revient donc à ses premières aspirations : un Rock Pop facile d'accès mais enrichi désormais de toute la force et la maturité gagnées avec les années. Les filles abandonnent également leurs influences Melodic-Fantasy et l'abondance de violon cher à Tuuliset Tienoot (sauf 'Tuule Tuuli/Hush Now Baby' sur lequel on retrouve la voix haut perchée de Jonsuu) sans pour autant faire perdre au groupe de sa personnalité. L'opener 'Älä Kanna Peloka/Missing' (que l'on retrouve en fin d'album dans une version piano/voix des plus délicates) lance l'album sur une mélodie de piano évidente. L'orgue, la voix de Jonsuu moins maniérée et même le refrain affirment la nouvelle maturité du groupe.

'Sun Oma/Mountain Made Of Stone', fêtant le retour d'un violon empli de gravité, va lui aussi démarrer avec aisance là où auparavant le groupe aurait emprunté de suite la voie frontale figeant le titre dans une certaine linéarité. Ici l'ensemble progresse et la prise de force sur la fin apporte richesse et intérêt à l'exercice. Pour n'en citer qu'un de plus, 'Tuuliajolla/Missing' au romantisme exacerbé par des chœurs féminins puissants révèle combien le groupe a progressé depuis quatre années. 

En aérant sa musique, en la laissant vivre et se suffire à elle même sans chercher à remplir l'espace à tout prix, Indica accouche ensuite de titres comme 'Lüan Kaunis Vailla Suunta/A Definite May Be', sorte de Pop/Rock enlevée sur laquelle le groupe ne garde que l'essentiel en assurant avec une certaine tranquillité, permettant aux chœurs mais aussi aux guitares de gagner en valeur. 'Nirvanaan/Shine',  titre enjoué à l'intro légèrement electro vous laissera cette même impression. Vous l'aurez remarqué les éléments electro font leur apparition avec nuance et discrétion mais c'est surtout sur le délicat final 'Onnen Syy/Lucid' qu'ils ressortent, renouvelant l'exercice de la ballade made in Indica.

Le Rock plus brut (attention ça reste du Indica) sera quant à lui représenté par des titres comme 'Suunta On Vain Ylöspäin/Goodbye To Berlin' où la guitare côtoie un clavier aux sons plus électroniques (une fois encore Jonsuu donne dans un registre moins lisse) ou 'Maailma Loppuu/A Kid In The Playground', Pop/Rock Finlandaise par excellence évoquant la période "Kadonnut Püthara" et sur lequel on peut enfin entendre un solo de guitare de Jenny. A ce titre, seuls 'Kultaa Kuun/ Here And Now' et le Carpe Diem d'un 'Savuton Ja Onneton/Run Run' un peu plan plan (qui en plus s'enchainent dans la version anglaise)  ne convainquent pas tout à fait. Indica ne fait pas dans la facilité ni la guimauve, il suffit de se pencher sur le travail d'enregistrement et de composition pour s'en rendre compte. Au contraire, le groupe progresse, gardant dans sa recette ce qu'il aime, y liant quelques ingrédients nouveaux et en en délaissant d'autres peut être trop stéréotypés, mais reste en tout cas honnête et inspiré.

Que demander de plus !? Quelques soli de guitare peut être… Pour conclure sur une note qui a son importance, la version originale (en finnois) restera bien entendu la meilleure, renvoyant à l'exotisme des quatre premiers essais, le chant dans la langue maternelle venant compléter, justifier et apporter toute la crédibilité au concept de base tant les inflexions dans voix de Jonsuu gagent en richesse, profondeur et diversité. La version anglaise quant à elle, en plus d'être desservie par un agencement des titres venant alourdir l'ensemble rend la musique d'Indica lisse et superficielle (que les paroles sont limitées, redondantes et mièvres dans la langue de Shakespeare, 'A Definite May Be' en tête). Voilà tout le dilemme d'Indica, coincé entre les eaux nationales et internationales. Un choix capital attend nos demoiselles à l’avenir à moins de proposer à chaque future sortie deux versions de l'album. Musicwaves a choisi son camp !

Plus d'information sur http://www.indica-music.com



GROUPES PROCHES:
ISSA

LISTE DES PISTES:
01. Mountain Made Of Stone
02. Uncovered
03. A Definite Maybe
04. Goodbye To Berlin
05. Run Run
06. Here And Now
07. Missing
08. Hush Now Baby
09. Behind The Walls
10. A Kid In the playground
11. War Child
12. Humming Bird


FORMATION:
Heini: Chant / Basse
Jenny: Chant / Guitares
Jonsu: Chant / Guitares / Violon
Laura: Batterie
Sirkku: Chant / Claviers


TAGS:
Accessible / FM, Intimiste, Romantique, Chant féminin
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC INDICA
DERNIERE ACTUALITE
INDICA: Shine
Toutes les actualités sur INDICA
DERNIERE INTERVIEW
C'est durant une ballade dans un parc ensoleillé d'Helsinki que Jonsu, délicieuse chanteuse d'Indica a bien voulu nous parler du nouvel album "Shine" et de son pendant finlandais "Akvaario" qui marquent un retour aux sources dans la musique d'Indica.

NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
TUNGSTEN: The Reservoir (2014)
METAL PROGRESSIF Le crédo de Tungsten ? Une musique qui rassemble celles de leurs groupes fétiches que sont Pink Floyd, Iron Maiden Opeth ou Mastodon mais aussi Yes, The Mars Volta, Miles Davis… N'en jetez plus la coupe est pleine !
 
CHRONIQUE SUIVANTE
THE STRANGLERS: No More Heroes (1977)
ROCK Un album incontournable des Stranglers sorti en 1977, an 0 du punk, mais qui se démarque de ce mouvement par un son plus déjà orienté post-punk, voire new wave.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT INDICA
INDICA_A-Way-Away
A Way Away (2010)
4/5
3/5
NUCLEAR BLAST / METAL GOTHIQUE
INDICA_Valoissa
Valoissa (2008)
4/5
3/5
COLUMBIA / METAL MELODIQUE
INDICA_Kadonnut-Puutarha
Kadonnut Puutarha (2007)
3/5
-/5
SONY BMG / ROCK
INDICA_Tuuliset-Tienoot
Tuuliset Tienoot (2005)
4/5
2.5/5
COLUMBIA / METAL MELODIQUE
INDICA_Ikuinen-Virta
Ikuinen Virta (2004)
3/5
-/5
SONY BMG / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020