GROUPE/AUTEUR:

LIFE LINE PROJECT

(HOLLANDE)

TITRE:
ARMENIA (2013)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Dans leur style symphonique résolument vintage, Life Line Project et son mentor Erik de Beer nous régalent à nouveau avec cet album dédié au peuple arménien."
TONYB - 23.01.2014 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Comme s'il voulait rattraper le temps perdu, Erik de Beer revient de manière quasi-métronomique nous livrer sa production annuelle, millésimée 2013, avec "Armenia", album dédié au peuple arménien et au génocide que celui-ci a subi au début du 20è siècle.

Pour ceux qui ne seraient pas encore familiers du style déployé au sein de Life Line Project, il convient tout d'abord de rappeler qu'en introduisant cette galette dans un appareil de lecture audio, l'auditeur se retrouvera plongé quelques décennies en arrière, voire même plus. L'univers sonore d'Erik de Beer est définitivement interdit à toute technologie numérique, et notre artiste prend un malin plaisir à faire sonner sa musique comme au temps béni des décennies 60 et 70, même si pour cette fois-ci, un nouveau procédé d'enregistrement lui permet de rendre la batterie moins sèche que sur les précédents albums. De plus, de par sa formation classique, l'homme qui se trouve derrière le Life Line Project truffe ses compositions de références à la musique baroque, tant dans la construction que dans son interprétation, la présence d'instruments à vent (hautbois, clarinette, flûte)  accentuant d'autant plus l'impression de se retrouver plongé au sein d'une musique d'un autre temps.

Passée cette mise en garde, place maintenant aux nouvelles compositions qui peuplent cet Armenia. A tout seigneur tout honneur, la pièce centrale de cet album est composée de la suite éponyme divisée en quatre parties qui retrace l'histoire de ce peuple déchiré, alternant évocations poignantes (Deir Ez Zor) et symphonisme grandiloquent (Resurrection), l'entame de cette dernière partie étant particulièrement sombre et puissante. Le format choisi permet tous les développements instrumentaux, et notamment les alternances entre claviers et guitares qui se révèlent particulièrement goûteuses.

Comme à son accoutumée, Erik de Beer remet également au premier plan quelques anciennes compositions, certaines datant de près de 40 ans. C'est notamment le cas du splendide Dans le Ciel, en français dans le texte, probablement le meilleur titre de l'album, qui emmène l'auditeur de rivages pastoraux distillés par un trio hautbois/flûte/luth à un rock progressif puissant et sombre aux rythmiques syncopées, en passant par quelques secondes "genesiennes" en diable, le tout enrobé par la voix suave et au mix légèrement désuet de Marion Brinkman. Du grand art assurément ! Les autres titres présents sur Armenia ne déparent pas le tableau brossé par ces deux pièces phares, que ce soit le très rock Another Deadline, ou encore New Flight dédié à Jon Lord, seul Injustice me semblant un peu en retrait.

Sans se départir de son style désormais bien établi, et qui en rebutera peut-être certain par son côté vintage trop prononcé, Erik de Beer nous délivre une nouvelle partition solide et source de nombreuses heures de plaisir, en immersion totale dans une musique dont l'élaboration subtile fera rapidement oublier l'envie que l'on aurait parfois de la voir pourvue d'un son plus moderne, plus profond.

Plus d'information sur http://www.lifelineprojectbandclanofduplo.com



GROUPES PROCHES:
CAMEL, ELP, TUGS, RICK WAKEMAN

LISTE DES PISTES:
01. New Flight - 4:26
02. Let Your Outside Show Me - 5:21
03. Another Deadline - 5:59
04. Time - 5:49
05. On Your Mind - 5:51
06. Moment - 2:35
07. Dans le Ciel - 7:42
08. Injustice - 2:46
09. Armenia - part 1 : Ararat - 6:12
10. Armenia - part 2 : Deir Ez Zor - 8:42
11. Armenia - part 3 : Exile - 3:04
12. Armenia - part 4 : Jerevan - 3:37


FORMATION:
Anneke Verhage: Clarinette
Dineke Visser: Hautbois
Elsa De Beer: Flûte traversière, flûte basse
Erik De Beer: Guitares / Basse / Claviers / Batterie / Mandoline, luth, chitarrone, clavecin
Ludo De Murlanos: Batterie / Percussions diverses et variées
Marion Brinkman-Stroetinga: Chant


TAGS:
70's, Symphonique, Chant féminin
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
CORTO1809 - 12/02/2014 -
0 0
5/5
Comment ne pas être séduit par cet album dont la diversité et la qualité d'inspiration n'ont d'égal que la richesse de l'instrumentation et la virtuosité d'exécution. Si certains titres pourraient prétendre à figurer parmi les lauréats du concours de l'Eurovision, d'autres semblent tout droit sortis du meilleur cru d'un album de Genesis.
Tony semble regretter le côté vintage de l'album, c'est au contraire ce qui finit de me séduire dans un opus qui nous replonge à l'époque la plus féconde et la plus inventive du rock progressif.
Même la voix un peu nasillarde de la chanteuse contribue au charme suranné, mais non passéiste, de ce disque. Un album à ne manquer sous aucun prétexte pour tous les nostalgiques du prog des années 70 ou, plus simplement, pour tous les amateurs de musique délicate et généreuse.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC LIFE LINE PROJECT
DERNIERE INTERVIEW
Rencontre avec Erik de Beer, fondateur et tête pensante de Life Line Project, projet de rock symphonique découvert récemment dans les colonnes de MusicWaves.

NOTES
2.5/5 (2 avis) 4.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
FUNERARY CALL: The Mirror Reversed - Part 1 (2013)
AUTRES EXTREME Opus privé de la plus petite once de vie, "The Mirror Reversed" est à prendre pour ce qu'il est, un bloc d'une noirceur bourgeonnante et absolue qui touche les sens plutôt que le coeur...
 
CHRONIQUE SUIVANTE
VANISHING POINT: Distant Is The Sun (2014)
METAL MELODIQUE Distant Is The Sun propose un Métal Mélodique enjoué qui devrait séduire les fans du genre.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LIFE LINE PROJECT
LIFE-LINE-PROJECT_Twenty-Years-After-
Twenty Years After (2012)
4/5
2/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
LIFE-LINE-PROJECT_The-Journey
The Journey (2011)
4/5
3/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
LIFE-LINE-PROJECT_Distorted-Memories
Distorted Memories (2010)
5/5
2.3/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
LIFE-LINE-PROJECT_The-King
The King (2009)
5/5
2/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
LIFE-LINE-PROJECT_The-Finnishing-Touch
The Finnishing Touch (2009)
4/5
2/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020