GROUPE/AUTEUR:

THE WATCH

(ITALIE)

TITRE:
TRACKS FROM THE ALPS (2014)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Le meilleur clone transalpin de Genesis nous envoie quelques pistes venues de nos montagnes communes. The Watch, dont l'inspiration est toujours ancrée dans les 70's, ne surprendra personne avec cet album aussi bon que convenu."
PETER HACKETT - 21.03.2014 - (2) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Depuis la sortie de "Timeless" il y a trois ans, The Watch semblait définitivement ne plus être qu'un 'tribute band' à Genesis, enchaînant les concerts de reprises. C'est donc avec une impatiente curiosité que nous allons nous pencher sur "Tracks From The Alps", le tout nouvel opus de la bande de Simone Rossetti.

L'album est constitué de sept pistes de durées que l'on considérera comme moyennes pour du rock progressif, puisqu'elles s'échelonnent entre trois minutes trente et sept minutes trente. La première minute d'"A.T.L.A.S.", le titre d'ouverture, laisse envisager le meilleur avec son chant 'grabrielien' bien maîtrisé sur mélodie acoustique, mais la montée en puissance qui suit cette introduction nous plonge dans des sons 'vintage' du Genesis des 70's pour le moins convenus. Si les claviers 'mellotronesques' et 'moogiens' réveillent notre nostalgie, l'ensemble souffre d'un manque d'inspiration sensible laissant l'auditeur sur sa faim.

La technique des musiciens a beau être de très haut niveau, la guitare est sous-exploitée et les quelques soli sont trop courts pour un décollage vers le rêve. La voix de Simone Rossetti tutoie le registre de l'archange Gabriel mais en restant dans un registre d'expression limité. La section rythmique est efficace avec un batteur n'ayant rien à envier à Collins et des sonorités de basse typée Rickenbaker, mais là aussi le grain de folie pointe aux abonnés absents. Chaque composition est superbement interprétée sans que l'une d'entre elles ne ressorte comme une pièce maîtresse de l'album.

The Watch ne nous étonne donc pas avec un "Tracks From The Alps" manquant un peu de panache. On aurait pu espérer que les nombreuses reprises live de "The Musical Box" ou "Supper's Ready" donnent envie au combo italien de nous pondre un épique de derrière les fagots. Ce sera peut-être pour pour le prochain album ... 

Plus d'information sur http://www.thewatch.it/



GROUPES PROCHES:
MARTIGAN, MAGRATHEA, IQ, UNIFAUN, GALLEON, SILVER KEY, , GENESIS, TORRENT, PUPPET SHOW

LISTE DES PISTES:
01. A.T.L.A.S.
02. The Cheating Mountain
03. Devil's Bridge
04. Going Out to Get you
05. Once In a Lifetime
06. On Your Own
07. The Last Mile


FORMATION:
Giorgio Gabriel: Guitares / Basse
Marco Fabbri: Batterie
Mattia Rossetti: Basse
Simone Rossetti: Chant / Claviers / Flûte
Valerio De Vittorio: Claviers


TAGS:
70's, Old School, Théatral
 
 
(2) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
TONYB - 26/03/2014 -
0 0
2/5
Quelle déception que ce nouvel album ! Cloner Genesis, c'est un fait établi pour The Watch, et jusqu'à présent, cela accouchait d'albums plutôt plaisants et intéressants grâce au talent des musiciens et de son chanteur gabrielien en diable. Mais là ? Mélodies peu inspirées et surtout développements quasi-inexistants font que cet album laisse vraiment un désagréable goût d'inachevé dans les oreilles. Seul titre à surnager, The Last Mile aurait pu se voir offrir une bonne quinzaine de minutes pour en faire un véritable epic mémorable ! Que nenni. A oublier.
CORTO1809 - 23/03/2014 -
0 0
3/5
Comme Peter, je reste sur ma faim avec cet opus qui se contente de copier Genesis, la classe en moins. Si la voix de Simone Rossetti ressemble, en timbre, à celle de Peter Gabriel, elle est loin de véhiculer les émotions que l'archange était capable de transmettre à son auditoire. L'ensemble reste convenable et plutôt plaisant mais sans génie.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC THE WATCH
DERNIERE ACTUALITE
L'affiche du Prog' Sud 2015
Toutes les actualités sur THE WATCH
NOTES
3.7/5 (3 avis) 2.8/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
DEATHAWAITS: The Abominable (2014)
DEATH METAL The Abominable propose une pincée de Morbid Angel, un nappage sanglant de Obituary et un cœur battant au rythme de Death et de Suffocation. Tout amateur de death metal saura donc apprécier cette oeuvre pour ce qu'elle est à savoir un défouloir musical.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MESSENGER: Illusory Blues (2014)
ROCK ATMOSPHERIQUE Entre Rock atmosphérique et folk automnal, Messenger livre un album éblouissant, premier jalon d'une carrière qui s'annonce sous les meilleurs augures.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE WATCH
THE-WATCH_Seven
Seven (2017)
3/5
3/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
THE-WATCH_Timeless
Timeless (2011)
4/5
3.4/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
THE-WATCH_Planet-Earth
Planet Earth? (2010)
4/5
4/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
THE-WATCH_Primitive
Primitive (2007)
3/5
4/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
THE-WATCH_Vacuum
Vacuum (2004)
5/5
4.6/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020