GROUPE/AUTEUR:

XASTHUR

(ETATS UNIS)

TITRE:
NOCTURNAL POISONING (2002)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
BLACK METAL

"Premier méfait de Xasthur, Nocturnal Poisoning est la quintessence du DSBM..."
CHILDERIC THOR - 27.01.2014 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Xasthur, projet purement studio défendu par un musicien solitaire, Malefic, fait partie de ce véritable triumvirat du black metal underground américain, avec Leviathan et Velvet Cacoon. Tous les trois ont en commun un même amour pour l’œuvre de Varg Vikernes, maître à penser du grand Burzum et pour un black malsain, lent et parfois quasi hypnotique. Si Leviathan est le plus extrême des trois et Velvet Cacoon le plus expérimental car plongeant sa musique parfois aux confins de l’ambiant, Xasthur est quant à lui le plus scandinave, et donc le plus accessible du lot (tout est relatif bien sûr).

"Nocturnal Poisoning" constitue la parfaite porte d’entrée à son univers suicidaire, torturé et d’une noirceur absolue. Il se compose de huit titres (dont une reprise de Mutiilation) qui semblent ne former qu’un seul bloc pétrifié de près de 70 minutes. Cachés derrière une production pourrie et grésillante, un peu à l’image des premiers Burzum (d’ailleurs, l’instrumental final, 'Forgotten Depths Of Nowhere', qui suinte une tristesse infinie, pourrait sans peine être issu du cerveau de Vikernes), ces longs morceaux sont forgés autour de riffs pollués et répétitifs formant un substrat sinistre derrière lequel résonne tel un écho funèbre le chant hurlé et inaudible de Malefic. 'In The Hate Of Battle', 'Soul Abduction Ceremony', 'Legion Of Sin And Necromancy' ou 'Nocturnal Poisoning' et ses 15 minutes de lenteur étouffante et malsaine, sont de véritables perles noires morbides qui vous engourdissent et vous entraînent dans un abymes de dépression sans fin.

Mais contrairement à toutes ces hordes pataugeant dans un true black stérile afin de mieux cacher leur médiocrité, Xasthur exude lui le vrai souffle obscur qui donne vie au pur black metal ; il renoue de fait avec l’esprit originel qui habitait ces bâtisseurs d’édifices impies que furent Burzum, Mayhem, Darkthrone, Immortal ou Emperor.

Plus d'information sur



GROUPES PROCHES:
SHINING, MOON (AUST), XAOS OBLIVION, NACHTMYSTIUM

LISTE DES PISTES:
01. In The Hate Of Battle
02. Soul Abduction Ceremony
03. A Gate Through Bloodstained Mirrors
04. Black Imperial Blood (mutiilation Cover)
05. Legion Of Sin And Necromancy
06. A Walk Beyond Utter Blackness
07. Nocturnal Poisoning
08. Forgotten Depths Of Nowhere


FORMATION:
Malefic: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie

TAGS:
Dissonant, Mélancolique, Sombre, Chant hurlé
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC XASTHUR
NOTES
2/5 (1 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
MATTRACH: Men In My Head (2013)
GUITAR HERO MattRach frôle le sans faute avec ce disque de guitare éthérée.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
TOXIC SMILE: 7 (2013)
ROCK PROGRESSIF Evoluant dans le metal progressif des années 90, Dream Theater en tête, cet opus envoie du lourd en mêlant intelligemment parties mélodiques et envolées métalliques.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT XASTHUR
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020