GROUPE/AUTEUR:

MESSENGER

(ROYAUME UNI)

TITRE:
ILLUSORY BLUES (2014)
LABEL:
SVART RECORDS
GENRE:
ROCK ATMOSPHERIQUE

"Entre Rock atmosphérique et folk automnal, Messenger livre un album éblouissant, premier jalon d'une carrière qui s'annonce sous les meilleurs augures."
CHILDERIC THOR - 21.03.2014 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Avoir Kristoffer Rygg, plus connu sous le nom de Garm, pour écrire quelques lignes élogieuses à propos de son premier album, aide forcément à attirer les oreilles sur soi, l'âme d'Ulver n'étant pas du genre à accoler sa signature au premier groupe venu en mal de patronage. C'est donc sincèrement que le Norvégien reconnaît avoir été très impressionné par "Illusory Blues" que son ami Jaime Gomez Arellano lui a fait écouté.

Que le tout aussi précieux et exigeant Svart Records ait jeté son dévolu sur ce galop d'essai est également un indice qui ne trompe pas, d'autant plus que ses auteurs ne sont ni Finlandais - ils sont Anglais - ni les artisans d'une musique vraiment lourde ou psychédélique, traits communs à la plupart des formations que cette structure a l'habitude de signer. Certains décèleront peut-être dans ce Rock intimiste ces lointaines racines folk progressives qui ne sont jamais pour déplaire au label de Turku.

Peu importe au final car la qualité est effectivement là, émotionnelle et racée. Peu importe également que les influences dont se nourrit Messenger  fassent parfois plus qu'affleurer à la surface, citons ainsi pèle mêle le Anathema contemporain, Ulver justement ou les Beatles, comme sur le très beau 'The Return' où pointe aussi l'ombre du King Crimson époque "Lizard", car la classe et la finesse dont font preuve les Anglais, dont on rappelle que ce n'est que le premier opus, balaient très vite ces images, ces comparaisons qui chez d'autres seraient fâcheuses.

On est tout d'abord séduit par les arrangements (notes de flute sur 'Let The Light In' dont les arabesques orientales évoque avantageusement  le fantôme de Led Zeppelin), sensibles et duveteux émaillant "Illusory Blues", magnifiés par la prise de son chaleureuse du batteur Jaime Gomez Arellano. Guitares acoustiques belles comme un chat qui dort, lignes de violon discrètes mais déchirantes ('The Perpetual Glow Of A Setting Sun'), tapi d'orgue molletonné et envolées de six-cordes ('Somniloquist') définissent une partition riche et tavelée d'émotions. C'est parfois lourd, toujours bouleversant.

On est surtout séduit par le chant fragile de la paire de guitaristes et fondateurs Khaled Lowe et Barnaby Maddick ('Dear Departure'), colonne vertébrale poétique teintée d'une curieuse fébrilité, de chansons dont l'apparente simplicité masque en réalité un travail d'écriture d'une belle précision. On sent à leur écoute qu'elles sont le fruit d'une lente maturation. Difficile de ne pas succomber à des perles telles que 'Piscean Tide', brise mélancolique d'une épure dans l'émotion tout à fait remarquable et plus encore à 'Midnight', longue pièce progressive en forme de montée en puissance et que sillonne un panel d'ambiances à la fois légères et désenchantées.

Entre Rock atmosphérique et folk automnal, Messenger livre un album éblouissant, sans doute premier jalon d'une carrière qui s'annonce sous les meilleurs augures.

Plus d'information sur http://www.messengerbanduk.com/



GROUPES PROCHES:
ANATHEMA, PORCUPINE TREE

LISTE DES PISTES:
01. The Return - 05:57
02. Piscean Tide - 05:18
03. Dear Departure - 07:54
04. The Perpetual Glow Of A Setting Sun - 05:57
05. Midnight - 08:54
06. Somniloquist - 05:16
07. Let The Light In - 06:12


FORMATION:
Barnaby Maddick: Chant / Guitares
Dan Knight: Guitares / Claviers
Jaime Gomez Arellano: Batterie
James Leach: Basse
Khaled Lowe: Chant / Guitares


TAGS:
Acoustique, Folk, Intimiste, Mélancolique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MESSENGER
DERNIERE ACTUALITE
MESSENGER: Threnodies
Toutes les actualités sur MESSENGER
NOTES
4.5/5 (2 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
THE WATCH: Tracks From The Alps (2014)
ROCK PROGRESSIF Le meilleur clone transalpin de Genesis nous envoie quelques pistes venues de nos montagnes communes. The Watch, dont l'inspiration est toujours ancrée dans les 70's, ne surprendra personne avec cet album aussi bon que convenu.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ADX: Ultimatum (2014)
HEAVY METAL Un bon album de Heavy Metal mélodique et véloce qui malgré de nombreux atouts aura certainement du mal à s'imposer comme un classique du genre.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MESSENGER
MESSENGER_Threnodies
Threnodies (2016)
4/5
2/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020