.
.
GROUPE/AUTEUR:

MY NAME IS JANET

(DEFAULT)

TITRE:
BIG UNVEILING IN THE TOWN OF DEAD (2014)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

""Big Unveiling In The Town Of Dead" est une expérience musicale fascinante."
NUNO777 - 10.04.2014 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Déjà auteur d’un "Red Room Blue" déconcertant et bousculant tous les codes du métal-rock progressif, My Name Is Janet et Jim Aviva reviennent avec un deuxième album "Big Unveiling In The Town Of Dead". Le créateur de la musique d’AvivA et AvivA Omnibus, fortement inspiré par la musique électronique et classique, s’est de plus en plus écarté de son escapade solitaire de claviériste instrumental ("Peer Gynt In Favour" en 2010) pour laisser d’autres musiciens se joindre à lui avec un résultat toujours aussi original. Le russo-cubain aborde ce nouvel album avec une attitude proche de celle de "Red Room Blue" sans jamais renier ce qui nourrit son approche très personnelle.

La grande force émotionnelle de My Name Is Janet réside dans le contraste, la dialectique. D’un concept ayant fortement à voir avec le symbole de la mort et d’un parti pris musical souvent en opposition avec la notion de goût partagé, Jim Aviva tire une substance qui touche. Certes "Big Unveiling In The Town Of Dead" a aplani les reliefs et adoucit les harmonies (la première partie presque pop de ‘When I Say To You The Truth’ et la sublime ballade éthérée ‘Expectation For Love’) mais c’est pour mieux mettre en perspective le chaotique. Cela est manifeste dans l’incursion des chants colériques de ‘Ulan Bator’ et dans le dernier morceau ‘Bandwagon Leaves The Town Of Dead’, tiraillé entre une ambiance infernale et des saillies particulièrement joviales. Le concept est une mise en abîme de deux histoires qui coexistent et qui disent chacune une même chose pour atteindre son incarnation dans ce qui est le plus opposé au langage, qu’il soit musical ou sémiotique, avec le minimaliste ‘The Eastern Vibes’.

Ces considérations ne doivent pas faire oublier que le son de Jim Aviva est bien reconduit dans ce "Big Unveiling In The Town Of Dead", au grand dam des uns et au grand plaisir des autres. Bien que le métal progressif soit de plus en plus apparent dans la musique du russe il n’en reste pas moins de nombreuses inflexions à un style dominé par un standard harmonique aux claviers. La culture classique et la créativité de Jim Aviva à sortir des textures et des arrangements uniques agissent encore une fois pour délayer la puissance aride des riffs de guitare (‘Uncanny Fright’, ‘Ulan Bator’ et ‘The Sand’). Comme pour "Red Room Blue" le chant est à l’image de la diversité du contenu musical. Peut-être moins porté sur la dissonance celui-ci évolue dans un registre médian entre la narration et le flot usuel.

"Big Unveiling In The Town Of Dead" marque une évolution depuis "Red Room Blue" avec un album moins débridé et avant-gardiste. Toujours aussi déstabilisant pour les profanes ce nouveau disque demeure néanmoins le travail le plus accessible du russe. En cela il est parfaitement aidé par un groupe qui tient une place de plus en plus indiscutable et par une production d’une grande pureté. Loin des standards du métal progressif symphonique traditionnel My Name Is Janet chahute les routines auditives et les réactions consécutives ne peuvent être que tranchées et radicales. Pas de demi-mesure avec la musique de Jim Aviva, soit elle agace, soit elle captive.  

Plus d'information sur https://myspace.com/mynameisjanetofficial



GROUPES PROCHES:
TIEMKO

LISTE DES PISTES:
01. Bandwagon For The Broken Stage-08:43
02. When I Say To You The Truth-06:17
03. Uncanny Fright-06:22
04. The Sand-06:39
05. The Eastern Vibes-03:14
06. Ulan Bator-10:55
07. Expectation For Love-05:11
08. Feed Your President-06:06
09. Bandwagon Leaves The Town Of Dead-08:10


FORMATION:
Alexx: Batterie
Bjorn Englen : Basse
Jim Aviva : Chant / Claviers
Mike Nebukin: Guitares
Sammy Lukas: Sax


TAGS:
Avant-gardiste, Dissonant, Epique, RIO, Symphonique, Technique, Concept-album
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MY NAME IS JANET
DERNIERE ACTUALITE
My Name Is Janet: Red Room Blue
Toutes les actualités sur MY NAME IS JANET
DERNIERE INTERVIEW
C’est un artiste unique avec lequel Music Waves a eu l’honneur de s’entretenir. Le cerveau de My Name Is Janet nous fait partager son parcours et nous donne quelques clés pour aborder son dernier album "Big Unveiling In The Town Of Dead".

NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
LACUNA COIL: Broken Crown Halo (2014)
METAL MELODIQUE Broken Crown Halo est un album coloré et empli de mélodies entêtantes portées par la superbe voix de Cristina Scabbia.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
EPYSODE: Fantasmagoria (2013)
METAL MELODIQUE La pléiade d'invités fait la force de ce "Fantasmagoria" à l'instar d'un Ayreon, mais son manque de variété l'empêche d'atteindre les sommets.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MY NAME IS JANET
MY-NAME-IS-JANET_Red-Room-Blue
Red Room Blue (2011)
4/5
2/5
GALILEO / ROCK PROGRESSIF
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020