GROUPE/AUTEUR:

SONUS UMBRA

(MEXIQUE)

TITRE:
WINTER SOULSTICE (2013)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Du progressif symphonique qui s'inscrit dans la tradition du genre, un peu trop peut-être..."
ALADDIN_SANE - 22.04.2014 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5

Ce groupe d’origine mexicaine basé actuellement aux Etats-Unis nous délivre son cinquième album (quatrième sous le nom de Sonus Umbra). Musicalement, l’ombre des grands noms du progressif symphonique planent sur cet album notamment Yes mais aussi parfois à Jethro Tull quand la flûte intervient.

Pas de révolution au pays du progressif, tous les ingrédients sont bien présents : la durée, les morceaux à tiroirs, les développements instrumentaux… Le principal bémol vient essentiellement de la voix relativement atone du chanteur mais il faut avouer que le reste est plutôt agréable pour ceux qui aiment le genre.

 

L’album commence avec une petite introduction à la guitare acoustique qui sert de lien avec le morceau suivant dans lequel le chant a tendance à refroidir notamment par son manque de justesse. « Palestinian Black » ranime quelque peu notre intérêt grâce à sa flûte enchanteresse avant que « Wounded Animal » montre le savoir-faire du groupe en matière de développement symphonique. En cela, ce morceau vous rappellera probablement une autre formation mexicaine du nom de Cast dans ses meilleurs moments.

« Let in rain » est probablement une des meilleures compositions de l’album grâce à son thème mélodique fort que l’on retrouve d’ailleurs dans le morceau suivant « Silence Kills » (dans une veine très Glass Hammer). Le reste de l’album s’écoule sans surprise avec toujours cette guitare acoustique qui sert de fil conducteur aux travers de morceaux alternant passages folk apaisés et développements progressifs plus enlevés (que l’on aimeraient aussi plus nombreux et plus débridés parfois), jusqu’à une dernière composition purement acoustique.

 

Au final « Winter Soulstice » est un album de progressif symphonique qui s’inscrit dans la plus pure tradition du genre. Nonobstant la voix du chanteur, il devrait plaire à celles et ceux qui n’aiment pas trop sortir des sentiers battus.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/pages/sonus-umbra/29632124118



GROUPES PROCHES:
GLASS HAMMER, CAST, ECHOLYN, JETHRO TULL

LISTE DES PISTES:
01. Last Train To Kimball
02. Insomniac Blue
03. Palestinian Black
04. Wounded Animal
05. Let In Rain
06. Silence Kills
07. It's Only Fear
08. Bar At The End Of The World
09. Haunted
10. Rebuke The Sea
11. Adrift


FORMATION:
Andy Tillotson: Guitares / Batterie
Brian Harris: Chant / Claviers
David Keller: Violoncelle
Luis Nasser: Basse
Rich Poson: Guitares
Roey Ben-yoseph: Chant
Steve Royce: Flute
Tim Mccaskey: Guitares


TAGS:
Neo, Symphonique
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
LOLO_THE_BEST59 - 08/05/2014 -
0 1
4/5
Une très bonne surprise que ce Winter Soulstice. Les compositions sont variées et lumineuses. A part Palestinian Black au ton quelque peu décalé par rapport au reste de l'album, les titres s'avèrent d'excellente facture, avec cette guitare acoustique et ce piano qui apportent un cachet tout particulier. La voix est quelque fois mal placée et a un côté quelque peu "daté", mais on finit par s'y habituer à la 2ème ou 3ème écoute. Je rejoins aussi Aladdin sur le choix du titre phare, mais j'y adjoindrais aussi Rebuke The Sea, à la mélancolie envoûtante.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC SONUS UMBRA
NOTES
4.5/5 (2 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
EDGUY: Space Police - Defenders Of The Crown (2014)
METAL MELODIQUE Un retour à son meilleur niveau du mètre étalon du Heavy mélodique. Réjouissant !
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ABINAYA: Beauté Paienne (2014)
HEAVY METAL Abinaya assène un metal tranchant, lourd et puissant agrémenté de rythmes tribaux. Un troisième album réussi qui donne de l'espoir pour la suite.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SONUS UMBRA
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020