GROUPE/AUTEUR:

ALEX CARPANI

(ITALIE)

TITRE:
4 DESTINIES (2014)
LABEL:
F2
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"La rencontre de quatre destins permet à Alex Carpani de nous inviter à un voyage progressif tantôt angoissant, tantôt apaisant. L'album de la maturité ?"
ADRIANSTORK - 02.06.2014 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
4 ans après ''The Sanctuary'', ​Alex Carpani est de retour avec un projet dantesque. En grand fan de progressif devant l'éternel, notre italo-suisse a décidé de combiner les thèmes de l'album de Gentle Giant​ ''Three friends'' (contant le destin tragique de trois amis d'enfance) avec les longueurs (plus raccourcies cependant) de ​Tales from topographical oceans de ​Yes : 4 faces flirtant chacune avec le quart d'heure.​​ Le groupe a également un atout de taille dans la manche : la présence du saxophoniste et flûtiste ​David Jackson, incontournable membre d'un des plus grands groupes novateurs du rock progressif, ​Van der Graaf Generator​​​​.

L'auditeur est immédiatement embarqué pour un voyage dans le temps et dans l'histoire à travers les quatre destins qui  lui sont proposés, sinon imposés. 'The silk road' ne possède pas une apparence soyeuse, elle vous saute à la gorge dès les premières secondes avant de se raviser et de proposer un chant clair en anglais. Mais aussitôt une guitare électrique nous conduit dans un autre monde, un monde où l'on chante en italien et dans lequel on est accueilli par un clavier tantôt cajoleur, tantôt venimeux. Arrive alors cette deuxième minute où tous les troubles qui semblaient s'abattre laissent place à une sérénité grandiose magnifiée par son piano de velours. Mais une ombre surgit des limbes et un saxophone démoniaque se fait entendre discrètement (​Jackson a fréquenté la bonne école hammillienne)​.

Cette piste introductrice comporte d'autres moments agréables, des pauses bucoliques, mais à chaque fois, les vibrations d'une épée de Damoclès, (un clavier, un saxophone, une flûte) laissent supposer qu'un bonheur n'arrive jamais seul... Sur 'Sky and sea', l'un des morceaux les plus langoureux de l'album, un splendide solo de saxophone laissera d'ailleurs place à l'angoisse primale face à la nuit étoilée, avant que la terreur ne se dissipe à travers les flots apaisants.

Après une première piste épique qui ​ravira les fans de rock progressif en leur faisant éprouver une pointe de nostalgie, Alex Carpani continue son exploration divinatoire dans la même veine que sur la première piste. Chaque instant de ce disque contient sa dose d'opium et les appréhensions dues à l'hégémonie des claviers sur le dernier opus se voient vites résorbées. Ces derniers ne se font pas envahissants et subtilement employés.

Tout en citant ses groupes de chevet, comme ​Genesis ('Fly on a windshield) ou ​Pink Floyd ('Echoes')​​ sur 'The infinite room', ​Alex Carpani ne tombe jamais dans l'hommage béat et pourrait bien donner envie aux réfractaires du rock progressif italien de se laisser tenter. Si l'élève n'a pas encore dépassé ses maîtres, il est sur la bonne voie...

Plus d'information sur http://www.alexcarpani.com/



GROUPES PROCHES:
PREMIATA FORNERIA MARCONI, TONY BANKS, VAN DER GRAAF GENERATOR, THE AUSTRALIAN PINK FLOYD, ELP, CHAOS VENTURE, GENESIS, KEITH EMERSON BAND, PINK FLOYD

LISTE DES PISTES:
01. The Silk Road - 13:00
02. Time Spiral - 13:32
03. Sky And Sea - 14:04
04. The Infinite Room - 14:18


FORMATION:
Alessandro Di Caprio : Batterie
Alex Carpani: Chant / Claviers
Ettore Salati: Guitares
Giambattista Giorgi: Basse
Joe Sal: Chant
David Jackson: Invité / Saxophone, Flûte


TAGS:
70's, Dépaysant, Expérimental, Instrumental, Intimiste, Mélancolique, Musique de film, Oppressant, Romantique, Sombre, Symphonique, Chant aigu
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ALEX CARPANI
DERNIERE ACTUALITE
ALEX CARPANI: 4 Destinies
Toutes les actualités sur ALEX CARPANI
NOTES
5/5 (2 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
TESLA: Simplicity (2014)
HARD ROCK Sans surprise, Tesla nous revient avec la classe et le charme qu'on lui connait, via un album de Rock calme et envoutant
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ERLEN MEYER: Erlen Meyer (2014)
DOOM "Erlen Meyer" dévoile un groupe dont l'univers personnel parvient à transcender un Sludge aux racines massives mais éprouvées. Fort d'un écrin sonore aussi singulier que son contenu, le groupe devrait s'affirmer dans les années à venir, promesse tout juste déflorée d'un art pétrifié par la douleur.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ALEX CARPANI
ALEX-CARPANI_Waterline
Waterline (2007)
2/5
3/5
MONUMENTUM / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020