ARTISTE:

RED MOURNING

(FRANCE)
TITRE:

WHERE STONE AND WATER MEET

(2014)
LABEL:

BAD REPUTATION

GENRE:

METALCORE

TAGS:
Bluesy, Chant grave, Fusion, Growl, Punk
"Red Mourning propose une fusion à l’énergie débordante, une rencontre entre riffs acérés du metal et blues épais."
THIBAUTK (25.08.2014)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

Les chants des terres lointaines. Le vent soulève la poussière et souffle sur les boulevards Parisiens. Le blues du mid West s'est répandu de l’ile de la cité jusqu'aux tréfonds des méandres souterrains de châtelet les halles. Les airs des chansons de Piaf ont laissé la place à la musique graisseuse de Red Mourning qui propose une fusion à l’énergie débordante, entre lourdeur et douleur, une rencontre entre riffs acérés du metal et blues épais. Les ambiances rappellent les terres esclavagistes, les mouches noires qui volent sous le ciel bleu azuré dans les champs de coton, les corps d’ébène harassés, transpirant sous le soleil écrasant au rythme des imprécations monocordes.

Le groupe est emmené par un chanteur lumineux à l’énergie cinétique constante, porteuse d’électricité et de feu. Le voix suinte de chaleur et pourra rappeller Calvin Russel dans les intonations graves et rauques. Le frontman sait également se faire plus mélancolique grâce à un harmonica. Les guitares sont épaisses et dispensent des riffs metal assassins mais offrent aussi des interventions plus lentes. Quant au reste de la formation, elle brille par une batterie qui fracasse l’épine dorsale grâce à des roulements épileptiques de double pédale et une basse puissante et parfois très claquante.

L’album regorge de moments subtils, de compositions qui donnent envie de secouer la tête... La musique nous fait revivre et nous redonne l'envie de gesticuler tel un pantin désarticulé. Nous retiendrons ainsi une somme de compositions puissantes et musclées (White Line ou Over The Rail), des titres aux couleurs folkloriques et traditionnelles (Emily) ou le titre éponyme qui clôt l’album avec une grande maestria. 

Red Mourning 
construit un melting-pot sonore duquel se dégage un grand sens de la maîtrise, du contrepoint et de la syncope. Cette  œuvre portée par un extraordinaire mélange de blues et de metal à la saveur surprenante, restera surtout transfigurée par l'envie constante d'asséner des rythmes agressifs et des métriques percutantes. 'Where Stone And Water Meet' est un album de blues du vingt-deuxième siècle propre à réconcilier ou réunir les férus de guitares en tout genre.


Plus d'information sur https://fr-fr.facebook.com/redmourning/



GROUPES PROCHES:
THE ARRS


LISTE DES PISTES:
01. Intro
02. The Sound Of Flies
03. Gun Blue
04. Rabid Dogs & Twisted Bitches
05. Emily
06. White Line
07. The Simple Truth
08. Work Song
09. Over The Rail
10. Candlelight
11. Touched By Grace
12. There Goes The Chair
13. Where Stone & Water Meet

FORMATION:
Aurélien Renoncourt: Batterie / Backing Vocals
Jean-Christophe Hoogendoorn: Chant / Honky Tonk Blues Harmonica
Romaric Méoule : Guitares / Backing Vocals
Sebastien Meyzie: Basse / Backing Vocals
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
STRUCK
15/05/2014
  1
A l'instar de l'évolution des visuels, le propos de Red Mourning qui n'en était encore qu'au stade embryonnaire sur "Pregnant with Promises" atteint son apogée et claque comme une évidence sur "Where Stone and Water Meet" où on voit le groupe a brisé les chaîne d'un carcan musical!
Un des top albums 2014 à n'en pas douter!
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
A L'AUTOMNE, RED MOURNING FAIT TOMBER LES FEUILLES ET... LES PLUMES!
DERNIERE INTERVIEW
RED MOURNING (11 OCTOBRE 2022)
En ce début d'automne, nous avions de nouveau rendez-vous avec les membres de Red Mourning pour évoquer les feuilles qui tombent... et les plumes... et leur nouvel album metal coup de coeur de la fin d'année de la rédaction...
 
AUTRES CHRONIQUES
AMERICAN DOG: Neanderthal (2014)
HARD ROCK - L'air de rien, American Dog nous balance ce qui pourrait être son meilleur album avec cette étonnante capacité à évoluer sans presque rien changer.
ICED EARTH: Horror Show (2001)
HEAVY METAL - Horror Show, premier faux pas d'Iced Earth, est un disque trop bancal qui ne retrouve que trop rarement la flamme de ses prédécesseurs.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RED MOURNING
RED-MOURNING_Flowers--Feathers
Flowers & Feathers (2022)
4/5
-/5
BAD REPUTATION / METALCORE
RED-MOURNING_Under-Punishement-s-Tree
Under Punishement's Tree (2018)
4/5
-/5
BAD REPUTATION / METALCORE
RED-MOURNING_Pregnant-With-Promise
Pregnant With Promise (2011)
4/5
-/5
BAD REPUTATION / METALCORE
RED-MOURNING_Time-To-Go
Time To Go (2008)
3/5
-/5
BAD REPUTATION / HARDCORE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022