GROUPE/AUTEUR:

JEFF HEALEY

(CANADA)

TITRE:
MESS OF BLUES (2008)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
BLUES

"10 morceaux légendaires illuminés par la guitare et la voix de ce personnage unique disparu trop tôt."
LOLOCELTIC - 12.05.2014 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
C'est 2 mois après le décès de Jeff, et 3 semaines avant ce qui aurait dû être son 42ème anniversaire, que sort ce "Mess Of Blues", premier album blues du génie non voyant, depuis 6 ans. Mélange de titres live et studios, cet opus ne doit pas être considéré comme une opération commerciale visant à faire fructifier quelques comptes en banque en profitant de la disparition du désormais légendaire canadien. En effet, sa parution était déjà planifiée, même si le format a dû être revu et adapté en raison de cet évènement tragique. C'est ainsi que ce recueil de reprises a été enregistré au studio 92 (6 titres), et live à la Islington Academy de Londres (2 titres) et au club de Jeff, le Jeff Healey's Roadhouse (2 titres).

Si nous aurions préféré profiter de ce retour dans des conditions plus joyeuses, le fait est que de retrouver un Jeff bluesy est un moment jouissif, d'autant qu'il est ici entouré d'une équipe à la fois fidèle et talentueuse, l'accompagnant depuis la fin de ses aventures jazzy. Si le format des reprises peut se révéler parfois frustrant, ce n'est pas le cas ici, surtout si l'on se réfère à l'expérience relativement ratée de "Cover To Cover" (1995) sur lequel Healey avait été sérieusement lâché par des musiciens en mode automatique. Ici, il bénéficie en particulier du soutien de Dave Murphy dont les claviers apportent une chaleur supplémentaire à chaque titre et dont les soli viennent pousser le maître des lieux dans ses derniers retranchements. Que cela soit derrière l'orgue Hammond ('How Blues Can You Get') ou le piano bastringue ('Jambalaya'), et même en prenant le micro ('It's Only Money', un titre de sa composition), le claviériste est la principale découverte de cet opus.

Le reste de l'équipe voit également émerger le bassiste Alec Fraser qui s'empare du chant sur 'Jambalaya' et assure une rythmique à la fois épaisse et dynamique en compagnie du batteur Al Webster. De son côté, le guitariste Dan Noordermeer a un peu plus de mal à exister dans l'ombre d'un leader charismatique qui lui laisse cependant quelques occasions de briller sur certains soli.

S'il n'est pas forcément nécessaire de rentrer dans le détail de titres déjà rendus célèbres par leurs créateurs ou par certaines interprétations légendaires, il est cependant amusant de constater que Jeff Healey peut aussi bien se montrer respectueux des originaux ('Mess Of Blues') que se les approprier de façon plus personnelle, comme sur la ballade pop-rock mid-tempo 'Like A Hurricane' de Neil Young qu'il étoffe d'un son de guitare à la fois épais et grésillant qui contribue à un ensemble plus musclé qu'initialement. Nous retiendrons également la puissante claque administrée par 'I'm Torn Down' en ouverture d'album, le rock de 'The Weight' sur lequel Jeff et son équipe nous offre une interprétation digne des grands espaces, la version survitaminée de 'It's Only Money', et le feeling dégorgeant de chaque note du blues dépouillé 'Sittin' On The Top Of The World', titre dépoussiéré des années 30 et enrichi d'une jam voyant les différents instruments alterner les soli.

Il est donc difficile de savoir quel sentiment l'emporte après l'écoute de ces 10 titres: l'enthousiasme d'avoir pu profiter d'un album d'une qualité supérieure, ou la tristesse de savoir que cet artiste de génie ne nous offrira plus rien dans le futur. Il est fort probable que l'industrie musicale continuera de nous sortir quelques recueils live et autres inédits, mais ceux-ci seront désormais encombrés de l'adjectif posthume, alors que les talents artistiques n'étaient pas les seules qualités qui rendaient aussi attachant un homme dont l'authenticité, l'honnêteté et la spontanéité nous manqueront. Que cela ne vous empêche pas de profiter de cet album réunissant toutes ces qualités au sein de 10 morceaux légendaires illuminés par la guitare et la voix de ce personnage unique.

Plus d'information sur http://jeffhealey.com



GROUPES PROCHES:
ZZ TOP, MARK KNOPFLER, TOO SLIM & THE TAILDRAGGERS, GENERAL STORE, GOV'T MULE, GARY MOORE, JEFF BECK

LISTE DES PISTES:
01. I'm Torn Down - 5:27
02. How Blue Can You Get - 8:55
03. Sugar Sweet - 3:46
04. Jambalaya - 4:01
05. The Weight - 4:27
06. Mess O' Blues - 3:25
07. It's Only Money - 3:09
08. Like A Hurricane - 6:33
09. Sittin' On Top Of The World - 6:59
10. Shake, Rattle And Roll - 4:28


FORMATION:
Al Webster: Batterie
Alec Fraser: Chant / Guitares / Basse
Dan Noordermeer: Chant / Guitares
Dave Murphy: Chant / Claviers / Harmonica
Jeff Healey: Chant / Guitares


TAGS:
Bluesy
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC JEFF HEALEY
DERNIERE ACTUALITE
JEFF HEALEY: Heal My Soul
Toutes les actualités sur JEFF HEALEY
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
BIGELF: Into The Maelstrom (2014)
ROCK PROGRESSIF Bigelf revient avec une production en béton, une technique hyper calée et inspirée au service des mélodies et du groove.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
TIMO TOLKKI'S AVALON: Angels Of The Apocalypse (2014)
METAL MELODIQUE Un deuxième volet pour ce projet mené par Timo Tolkki, l'ancien maître à penser de Stratovarius, qui reprend un peu du poil de la bête. Si l'album est assez agréable dans son ensemble trop de morceaux moyens viennent assombrir le tableau et ce malgré quelques pointures (Floor Jansen, Simone Simons) venues prêter leur voix.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT JEFF HEALEY
JEFF-HEALEY_Holding-On-A-Heal-My-Soul-Companion
Holding On: A Heal My Soul Companion (2017)
4/5
4/5
MASCOT LABEL GROUP / BLUES
JEFF-HEALEY_Heal-My-Soul
Heal My Soul (2016)
5/5
-/5
MASCOT LABEL GROUP / BLUES
JEFF-HEALEY_Last-Call
Last Call (2010)
5/5
-/5
AUTRE LABEL / JAZZ
JEFF-HEALEY_Songs-From-The-Road
Songs From The Road (2009)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
JEFF-HEALEY_It-s-Tight-Like-That
It's Tight Like That (2006)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / JAZZ
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020