ARTISTE:

BILLY IDOL

(ROYAUME UNI)
TITRE:

REBEL YELL

(1983)
LABEL:

CHRYSALIS

GENRE:

ROCK

TAGS:
80's, FM, Punk
"Avec "Rebel Yell", Billy Idol franchit, dès son deuxième album, les derniers paliers qui permettent à un artiste de produire un album incontournable dans son genre."
LOLOCELTIC (26.06.2014)  
5/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Bien que baissant un peu d'intensité sur sa seconde partie, le premier album éponyme de Billy Idol avait marqué le territoire d'un artiste à l'identité déjà bien affirmée. Le succès commercial étant également au rendez-vous, le britannique expatrié aux States ne tarde pas à donner une suite à cet opus, battant le fer tant qu'il est chaud et ne changeant pas une équipe qui a tout d'un ticket gagnant. En effet, le trio formé avec le guitariste Steve Stevens et le producteur Keith Forsey fait désormais preuve d'une grande complicité et d'une complémentarité qui est à l'origine de ce mélange de leurs influences réciproques pour un résultat unique. L'énergie punk amenée par le maître des lieux, la virtuosité hard-rock et l'inventivité de Stevens, et le son amené à la fois du disco et de la new-wave par Forsey, donnent une musique unique à même de toucher un large public venant d'horizons semblant jusque-là inconciliables.

Le nouveau venu, intitulé "Rebel Yell" en hommage au bourbon dont raffole Keith Richards avec lequel Billy a eu l'occasion de traîner un peu, reprend donc la recette de son prédécesseur mais fait preuve d'une maturité démultipliée et d'un niveau de qualité maintenu de bout en bout. Il faut dire que la quasi-totalité des titres a été écrite de façon collégiale. Seul le popisant et narquois 'Catch My Fall', zébré par les interventions du saxophone de Mars Williams, a été composé seul par le blond peroxydé. Et si l'ensemble est d'une cohérence sans faille, la variété est pourtant de mise, allant de l'hymne hard FM du titre éponyme à la ballade synthétique et fantomatique de 'The Dead Next Door', sans que l'attention de l'auditeur ne puisse se relâcher la moindre seconde.

Il faut dire que les sommets ne manquent pas et qu'aucun temps mort ne vient les contrebalancer. 'Rebel Yell' ouvre les hostilités avec efficacité et donne l'occasion à Steve Stevens de faire une démonstration de son raygun effect obtenu en appliquant un jouet contre le micro de sa guitare, effet qu'il développera ensuite avec du matériel plus spécifique. Autre single, 'Eyes Without A Face', ballade sombre et angoissante en hommage au film d'horreur du même nom, voit une partie de son refrain interprétée en français par Perri Lister, compagne du chanteur et ancienne membre de groupes tels que Visage ou Kid Créole And The Coconuts, pour un résultat envoûtant et obsédant. Sur l'inquiétant et hypnotisant, 'Flesh For Fantasy', la voix grave ondule autour d'une basse ronde, de claviers froids et d'une guitare urbaine avant de lancer son attaque sur un refrain cinglant. Mais chaque titre mériterait d'être cité, parmi lesquels l'hymne à la vitesse 'Blue Highway', hard-rock rendu plus accessible par les claviers et dégainant un superbe solo sur son final, ou le punkisant '(Do Not) Stand In The Shadow' à l'efficacité directe et obsédante.

Avec "Rebel Yell", Billy Idol franchit, dès son deuxième album, les derniers paliers qui permette à un artiste de produire un album incontournable dans son genre. Si les intégristes de chaque style musical concerné trouveront forcement à redire au mélange unique réalisé par le chanteur et ses acolytes, tous les amateurs de pop, de rock, de hard, de new-wave ou de punk à l'esprit un peu ouvert, pourront se repaitre à volonté de cette orgie de titres variés et imparables.


Plus d'information sur http://www.billyidol.com/



GROUPES PROCHES:
SIMPLE MINDS, KORITNI, U2, STEVE STEVENS


LISTE DES PISTES:
01. Rebel Yell - 4:50
02. Daytime Drama - 4:04
03. Eyes Without A Face - 4:59
04. Blue Highway - 5:07
05. Flesh For Fantasy - 4:39
06. Catch My Fall - 3:43
07. Crank Call - 3:58
08. (do Not) Stand In The Shadows - 3:11
09. The Dead Next Door - 3:41

FORMATION:
Billy Idol: Chant / Guitares
Judi Dozier: Claviers
Steve Stevens: Guitares / Basse / Claviers
Steve Webster: Basse
Thommy Price: Batterie
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
REALMEAN
11/07/2015
  0 0  
5/5
La référence du rock au sens noble du terme, haut de gamme, intemporel, dévastateur. Une bombe atomique, en mesure d'ensorceler les plus rétifs. Si je n'avais droit qu'à 2 albums de rock, il y aurait "Rebel Yell" et sans doute David Bowie, "Let's Dance".
"Rebell Yell", c'est l'archétype de la galette aussi énorme que sa pochette est risible... Ne jamais se fier aux apparences, en musique comme ailleurs !

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
4.8/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
BILLY IDOL en tournée
 
AUTRES CHRONIQUES
PENDEJO: Atacames (2014)
STONER - Stoner terreux aux couleurs latines, Atacames est un album plein d'une saveur rugueuse bien qu'un peu bancal.
BLACK TRIP: Goin' Under (2014)
HARD ROCK - Très influencé par Thin Lizzy, Black Trip rend ici un bel hommage au hard rock des années 70 et 80.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BILLY IDOL
BILLY-IDOL_Kings--Queens-Of-The-Underground
Kings & Queens Of The Underground (2014)
4/5
4/5
REPLICA / ROCK
BILLY-IDOL_Devil-s-Playground
Devil's Playground (2005)
4/5
-/5
SANCTUARY / ROCK
BILLY-IDOL_Cyberpunk
Cyberpunk (1993)
3/5
-/5
CHRYSALIS / ROCK ALTERNATIF
BILLY-IDOL_Charmed-Life
Charmed Life (1990)
4/5
-/5
CHRYSALIS / ROCK
BILLY-IDOL_Whiplash-Smile
Whiplash Smile (1986)
3/5
-/5
CHRYSALIS / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021