GROUPE/AUTEUR:

LANDMARQ

(ROYAUME UNI)

TITRE:
ORIGINS (2014)
LABEL:
GLASS ONYON
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Ce Best-of est une excellente porte d'entrée pour celui qui souhaiterait découvrir une formation à la personnalité affirmée, évoluant dans un univers néo-progressif foisonnant."
TONYB - 30.07.2014 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Pour fêter ses presque 25 années d'existence, Landmarq publie en cette année 2014 une double rétrospective retraçant son parcours marqué par la présence à sa tête de deux chanteurs aussi charismatiques que remarquables, ayant fait leurs preuves dans de nombreux projets progressifs avant ou après leur passage dans ce qui est un groupe phare du mouvement néo-progressif. 

Damian Wilson
, frontman original de Landmarq, voit ainsi ses performances des trois premiers albums du groupe résumées en neuf titres judicieusement choisis, avec en point d'orgue l'épic Ta Jiang et le morceau phare de The Vision Pit, le punchy Narovlya. Dans un registre un peu plus rentre-dedans que sa consoeur, celui qui a depuis prêté son talent à de nombreux groupes et projets faisait ici ses premières armes, en parallèle avec ses débuts avec Threshold, dans un répertoire plus musclé. D'obédience néo-progressive, les plages issues de cette première époque du groupe se révèlent riches en rebondissements, dans une forme cependant assez directe, mixant habilement mélodies entêtantes et rythmiques syncopées, le tout ponctué de soli de guitare flamboyants, évoquant le meilleur de leurs glorieux ainés de Twelfth Night. La progression dans la set list montre ainsi les capacités vocales incroyables de celui qui fut un temps pressenti pour intégrer Iron Maiden !

Au contraire de son alter ego masculin, Tracy Hitchings a d'abord roulé sa bosse aux quatre coins de la sphère progressive, avec en point d'orgue ses collaborations avec Clive Nolan. Son arrivée au sein de Landmarq a amené le groupe à développer encore un peu plus son aspect symphonique, avec des claviers prenant de plus en plus d'espace, sans toutefois reléguer la guitare magique de Uwe D'Rose à la portion congrue. Les compositions prennent ainsi plus d'ampleur, la voix féminine punchy de la "Queen of Prog" s'adaptant en outre parfaitement bien aux titres portés jadis par Damian Wilson, et que l'on retrouve ici en live (Tailspin, After I Died Somewhere), extraits des 2 albums publiés durant la longue parenthèse studio du groupe (Thunderstruck et Aftershock). Pour compléter cette galette dédiée à la belle, on retrouvera quatre titres extraits de Science of Coincidence (deux live et deux en studio), ainsi que deux autres issus du dernier album en date. Et pour couronner ce véritable best-of, rien de tel qu'un dernier morceau inédit, Origins, spécialement enregistré pour l'occasion, et dont les 11 minutes prolongent l'aventure tel un trait d'union tiré entre un passé majestueux et un futur prometteur.

Si l'intérêt d'un tel best-of reste limité pour l'auditeur familier du groupe, il reste une excellente porte d'entrée pour celui qui souhaiterait découvrir une formation à la personnalité affirmée, évoluant dans un univers, le néo-progressif, où il n'est pas toujours facile de se démarquer de la concurrence. Rarement sollicité lors des remises de récompenses et highlights en tous genres, Landmarq nous prouve, si besoin était, qu'il fait bien partie des groupes évoluant dans la première division progressive, cette collection de titres balayant l'ensemble de sa carrière étant riche en éléments propres à faire frissonner de bonheur n'importe quel adepte du genre. On en redemande !

Plus d'information sur http://www.landmarq.net



GROUPES PROCHES:
COMEDY OF ERRORS, TWELFTH NIGHT, SILHOUETTE, OLIVER WAKEMAN, MOONGARDEN, CLEPSYDRA, IQ, ARCHANGEL, LA TULIPE NOIRE, STRANGERS ON A TRAIN

LISTE DES PISTES:
01. Science Of Coincidence
02. Lighthouse
03. Between Sleeping And Dreaming (live Version)
04. Tailspin (let Go The Line)(live Version)
05. After I Died Somewhere (live Version)
06. Heritage (live Version)
07. Turbulence (paradigm Shift)
08. Personal Universe
09. Origins (new Song)
10. Killing Fields
11. Forever Young
12. Borders
13. Solitary Witness
14. Ta Jiang
15. Embrace
16. Pinewood Avenue
17. Narovlya
18. Bed Of Nails


FORMATION:
Sam Collins : Choeurs
Damian Wilson: Chant
Dave Wagstaffe: Batterie
Mike Varty: Claviers / Violon, alto
Steve Gee: Basse
Tracy Hitchings: Chant
Uwe D'Rose: Guitares


TAGS:
Neo, Symphonique, Chant féminin
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
CORTO1809 - 31/07/2014 -
0 0
3/5
Le mérite de cette compilation est de bien faire ressortir les deux facettes du groupe, à tel point d'ailleurs qu'on peut se demander parfois s'il s'agit bien du même. Côté CD masculin, on entend des compositions directes, sans trop de fioritures, à la limite du métal progressif. Impression renforcée par la voix de Damian Wilson, une voix que j'ai toujours eu du mal à apprécier. Non seulement son timbre est peu plaisant, mais sa façon de chanter est peu naturelle et manque sincèrement de conviction.
Côté CD féminin, Tracy Hitchings s'avère bien plus convaincante et capable de véhiculer des émotions. Par ailleurs, le groupe a policé sa musique qui en devient plus légère, plus symphonique et plus romantique.
2 petites étoiles pour le CD mâle, 4 bonnes étoiles pour le CD femelle, soit une moyenne de 3. CQFD.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC LANDMARQ
DERNIERE ACTUALITE
LANDMARQ: Roadskill - Live In The Netherlands
Toutes les actualités sur LANDMARQ
NOTES
4/5 (1 avis) 3.8/5 (5 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
STEELY DAN: Pretzel Logic (1974)
JAZZ Un disque très captivant que ce 'Pretzel Logic', album mature du rock des années 70, une des pièces maîtresse de Steely Dan.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
YES: The Ladder (1999)
ROCK PROGRESSIF Yes, ou l'art de rebondir très haut avec The Ladder, après être tombé très bas.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LANDMARQ
LANDMARQ_Roadskill
Roadskill (2015)
4/5
-/5
GLASS ONYON / ROCK PROGRESSIF
LANDMARQ_Entertaining-Angels
Entertaining Angels (2012)
4/5
3.5/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
LANDMARQ_Thunderstruck
Thunderstruck (1999)
4/5
3/5
CYCLOPS / ROCK PROGRESSIF
LANDMARQ_Science-Of-Coincidence
Science Of Coincidence (1998)
3/5
3/5
CYCLOPS / ROCK PROGRESSIF
LANDMARQ_The-Vision-Pit
The Vision Pit (1995)
2/5
3/5
CYCLOPS / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020