ARTISTE:

YES

(ROYAUME UNI)
TITRE:

KEYS TO ASCENSION

(1996)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Chant aigu, Epique, Live, Old School, Symphonique, Technique
"Après un Union désastreux et un Talk moderniste , Yes prend un nième virage à 180° en cette année 1996, pour de nouveau tutoyer les étoiles."
TONYB (22.07.2014)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après un album de commande (Union) tentant d'entériner une pseudo-réunion des différentes composantes de la marque "Yes", le groupe semblait avoir repris sa direction moderniste avec la parution en 1994 de Talk, fruit d'une équipe "mixte" mêlant membres originaux (Squire, White, Anderson) et phalange issue des années 80 (Rabin, Kaye).
Mais, puisque Yes ne fait décidément rien comme les autres et n'est plus à un revirement prêt, 1996 voit la parution d'un album hybride, Keys to Ascension, offrant la captation d'un concert probablement mythique, mais surtout 2 nouveaux titres studio, le tout étant l'œuvre d'un quintet historique, Wakeman et Howe reprenant leur place aux côtés des trois autres glorieux anciens.

Enregistrée à San Luis Obispo en Californie, la partie live de ce double album s'étale sur presque 100 minutes, et ne comporte que des chef d'œuvres, tirés de la discographie pré-années 80 du groupe. Sept titres, tous plus mythiques les uns que les autres, viennent réjouir les oreilles en manque de beautés yessiennes, peu gâtées il est vrai par les productions les plus récentes de l'époque. L'interprétation est bien entendu sans faille, avec une large place laissée aux instrumentistes pour faire étalage de toute leur dextérité, notamment sur un Starship Trooper dantesque.
Pièce centrale de l'ensemble, le sous-estimé (à mon sens) The Revealing Science of God déroule ses 20 minutes majestueuses, sublimée par une interprétation lumineuse de Jon Anderson, que l'on retrouve tout aussi inspiré (dans tous les sens du terme) dans un Awaken tout bonnement sublime.
Rien qu'avec cette partie live, Keys to Ascension I se pose déjà comme un incontournable de la discographie yessienne, à ranger tout à côté du plus que mythique YesSongs.

Mais, ce qui rend cet album encore plus indispensable, ce sont les deux titres studio posés sur la deuxième galette, et dont la notoriété a sans doute pâti de ne pas se retrouver sur un véritable album studio. C'est tout d'abord Be the One qui, dans un style et une construction rappelant inévitablement Starship Trooper, colle l'auditeur à son siège pour ne plus le lâcher durant 10 minutes. Cela faisait bien longtemps que Yes n'avait pas composé un tel titre, aussi puissant, aussi poignant. Et pour rester dans ce style qui lui sied si bien (i.e., celui adopté par le groupe jusqu'en 1977), la troupe au complet nous sert That, Thas is, longue suite de 19 minutes qui, telle la DeLorean,  replonge les auditeurs en 1972, sur la première face d'un album à la pochette verte qu'on ne présente plus. D'une construction similaire à Close to the Edge, avec un thème courant d'une partie à l'autre, cette plage vient prouver qu'en ce milieu des années 90, les (déjà) papys du prog ont encore de l'inspiration à revendre, et cette nouvelle symphonie en est la preuve la plus éclatante.

Véritable revival après plus d'une décennie d'atermoiements, Keys to Ascension I, malgré un format peu propice à une quelconque gloire commerciale, s'avère indispensable à tout amateur de Yes, ne serait-ce que pour ses deux titres studio quelque peu oubliés lorsque l'on balaie l'immense répertoire de ce groupe sans équivalent.


Plus d'information sur http://www.yesworld.com





LISTE DES PISTES:
01. Siberian Khatru (live) - 10:16
02. The Revealing Science of God (live) - 20:31
03. America (live) - 10:28
04. Onward (live) - 5:40
05. Awaken (live) - 18:29
06. Roundabout (live) - 8:30
07. Starship Trooper (live) - 13:06
08. Be the One (studio) - 9:50
09. That, That is (studio) - 19:15

FORMATION:
Alan White: Batterie
Chris Squire: Chant / Basse
Jon Anderson: Chant
Rick Wakeman: Claviers
Steve Howe: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.4/5 (5 avis)
STAFF:
4.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Yes: Premier extrait de 'The Quest'
DERNIER ARTICLE
HOMMAGE A CHRIS SQUIRE (04/03/1948 - 27/06/2015)
Music Waves rend un hommage à cet immense musicien qui vient de nous quitter et qui entre au panthéon des bassistes du prog...
DERNIERE INTERVIEW
YES (13 MAI 2014)
Le légendaire groupe Yes était de passage pour une date exceptionnelle à Paris. Impossible pour Music Waves de ne pas rencontrer le seul membre à avoir participé à tous les albums pour une trop brève interview qui toutefois comporte son scoop !
 
AUTRES CHRONIQUES
JOE SATRIANI: Unstoppable Momentum (2013)
GUITAR HERO - Unstoppable Momentum mélange un peu de classicisme satchien et beaucoup d'audace dont la fantaisie de Mike Keneally n'est pas totalement étrangère.
BAI BANG: All Around The World (2013)
HARD ROCK MELODIQUE - Sans presque rien changer, Bai Bang se contente de légères évolutions qui lui permettent de franchir un nouveau palier et de s'imposer désormais comme l'un des principaux leaders d'un Hard Rock mélodique et festif.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT YES
YES_The-Quest
The Quest (2021)
2/5
-/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
YES_Like-it-is
Like It Is (2014)
3/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK PROGRESSIF
YES_Heaven-And-Earth
Heaven And Earth (2014)
2/5
2.7/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK PROGRESSIF
YES_Fly-From-Here
Fly From Here (2011)
4/5
3.2/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK PROGRESSIF
YES_Director-s-Cut
Director's Cut (2008)
3/5
3/5
CLASSIC PICTURES / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021