.
.
GROUPE/AUTEUR:

HOMINIDO

(CHILI)

TITRE:
ESTIRPE LITICA (2014)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Un très bon album de Rock progressif et atmosphérique à tendance jazzy enrichi de sonorités ethniques."
NESTOR - 23.09.2014 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Pas évident de définir le style de Hominido. En effet ce groupe chilien évolue à la croisée de plusieurs univers : Rock Progressif, Jazz, musique ethnique, Rock 70's… Le melting-pot est riche mais il est surtout mitonné par des musiciens talentueux.

C’est particulièrement le cas de la section rythmique qui se montre technique et fine, tout en étant toujours très organique. On peut également mettre en avant les guitares qui oscillent entre du Jazz fusion et du Métal, avec une coloration qui renvoie souvent à Carlos Santana. Autre caractéristique du groupe, le chant féminin d’Eliana Valenzuela, qui se montre la plupart du temps assez éthéré et doux. 

Hominido a choisi de donner à son oeuvre une coloration très instrumentale, en positionnant le chant plus comme un instrument parmi d’autres que comme un élément soliste. Le fait d'enrichir sa musique par les interventions d’une trompette et de violons ne fait que confirmer cette impression. De 'Shalagram Shilá', qui évoque les exploration ethniques de Wardruna, en passant par le plus énergique et « classique » 'Ciudades de Piedra', le groupe sait ainsi se montrer charmeur et intéressant et faire souffler un vent quasi mystique sur ses ambiances qui transpirent l’enthousiasme et la passion.

Si on ajoute à cela qu'un travail très palpable a été réalisé sur les ambiances et sur les arrangements, ce, sans que le résultat ne paraisse trop ampoulé, on pourrait se dire que l'on frole le nirvana artistique. Pourtant il convient de noter que ce disque reste assez typé et manque parfois d'un peu d’originalité et de folie, tant l’ensemble parait maitrisé et fluide. On pourra également reprocher à Hominido son incapacité (ou son choix délibéré) de ne pas suivre une direction musicale claire et de toujours osciller entre musique planante, ambiances ethniques et Rock Progressif. 

Au final, ce "Estirpe Litica" reste un excellent disque de rock progressif à tendance atmosphérique réalisé par un groupe pétri de qualités. L’interprétation des musiciens est impressionnante, la production excellent et le projet est ambitieux. Les afficionados de Rock progressif un peu daté et à tendance jazzy ont de quoi se régaler !

Plus d'information sur https://www.facebook.com/hominido.cl



GROUPES PROCHES:
-

LISTE DES PISTES:
01. Simún - 06:05
02. Ciudades De Piedra - 05:21
03. Insano Devenir - 04:58
04. Desde Las Cumbres Al Mar - 05:00
05. Shalagram Shilá - 07:16
06. Eterno Retorno - 08:44
07. Cabeza De Piedra - 04:30
08. Mi Roca Interna - 03:57
09. Adoquines Queretanos - 05:12
10. Estirpe Lítica - 06:35
11. Salar - 03:21
12. Magma - 08:26


FORMATION:
Benjamín Ruz: Violon
Cristopher Hernández: Trompette
Eliana Valenzuela: Chant
Francisco Martín: Basse
Pablo Cárcamo: Guitares
Rodrigo González Mera: Batterie


TAGS:
70's, Jazzy, Planant, Technique, Chant féminin
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC HOMINIDO
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
PEARL JAM : Lightning Bolt (2013)
GRUNGE Cet opus ne déroge pas à la marque de fabrique d'un groupe qui a pour bonne habitude de sortir des albums d'une qualité jamais prise à défaut.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MARDUK: Dark Endless (1992)
BLACK METAL Premier méfait des Suédois, "Dark Endless" témoigne de la porosité qui règne alors entre le death et black metal, album court et sinistre mais sans grande personnalité.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT HOMINIDO
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020